[Beau Livre] Le livre photo autorisé de Brigitte Bardot

BB par Brigitte Bardot

Après le documentaire sur la star française diffusé ce mardi 23 septembre 2014, vous pouvez vous replonger avec nostalgie dans l’album photo autorisé de Brigitte Bardot « BB par Brigitte Bardot » aux Editions Ouest France.

Ce livre de 192 pages est largement illustré de photos de BB qu’elle commente. On y découvre, ou re-découvre la fraîcheur, le sourire et la superbe plastique de notre star Made in France.

IMG_5714

Extrait de photos issues du livre BB par Brigitte Bardot

C’est un véritable album photo avec quelques clichés vraiment empreints de douceur. Coté technique, l’ouvrage est bien relié, le choix d’un papier couché mat renforce la douceur des photos noir et blanc, mais aussi les portraits intimistes.

Un petit regret, j’ai pu constater que parfois l’impression avait un peu déteint d’une page à l’autre.

Acheter BB par Brigitte Bardot aux Editions Ouest France.

Tarif officiel : 35€.

Nikon D750: il est officiellement là

Nikon D750-1

On en parlait hier, c’est aujourd’hui officiel. Nikon lance le D750. C’est un boitier qui vient s’intercaler entre le Nikon D810 et le D610. S’il est difficile de parler d’un boitier « Expert », on le qualifiera de reflex pour « Amateur averti ».

Si le D750 n'est pas estampillé "Pro" ou "Expert", cela ne l'empêche pas de bénéficier d'une finition de qualité et de joints d'étanchéité.

Si le D750 n’est pas estampillé « Pro » ou « Expert », cela ne l’empêche pas de bénéficier d’une finition de qualité et de joints d’étanchéité.

En effet, on garde le même corps que le D610, mais on le dope aux amphétamines pour faire grimper rafale (6,5 img/s) au passage on lui greffe un module WIFI, l’AF 51 points du D810 ainsi que son module de mesure de lumière. En accusant avec tout ça, un poids net de 751g. Les propriétaires de D800/D800E/D810 apprécieront…

Pour améliorer la préhension, une poignée sera disponible pour ce nouveau reflex. Poignée compatible avec la nouvelle batterie MB-D16.

Pour améliorer la préhension, une poignée sera disponible pour ce nouveau reflex. Poignée compatible avec la nouvelle batterie MB-D16.

Mais surtout, c’est le premier reflex non amateur de la marque, qui hérite d’un écran inclinable. Si au début nous n’apprécions pas forcément ce type de visée, force de reconnaitre depuis l’utilisation d’un COI (Compact à Objectif Interchangeable, ou Hybride), que c’est une option fort pratique. Pour éviter de se contorsionner mais ce mode de visée est aussi plus discret et moins agressif que la visée à l’oeil. Revers de la médaille, c’est moins stable et très énergivore.

Principales caractéristiques
  • Capteur plein format de 24,3 millions de pixels.
  • Sensibilité de 100 à 12 800 ISO, extensible jusqu’à l’équivalent de 50 à 51 200 ISO.
  • Système AF 51 points Multi-CAM 3500II configurable en 9, 21 ou 51 points et sensible jusqu’à -3 IL.
  • Moniteur inclinable robuste : s’ouvre et pivote jusqu’à 90° vers le haut et 75° vers le bas. Ecran LCD RVBW antireflet de 8 cm (3,2 pouces) doté de 1 229 000 pixels.
  • Wi-Fi intégré.
  • Cadence rafale jusqu’à 6,5 vues par seconde en FX ou DX.
  • Vidéos Full HD (1080p) au format FX ou DX, à 50/60vps. Plage de sensibilités de 100 à 51 200 ISO pendant l’enregistrement et contrôle précis de la vitesse d’obturation, de l’ouverture et des niveaux sonores.
  • Processeur de traitement d’image EXPEED 4
  • Picture Control 2.0 : post-production facilitée avec le paramètre Uniforme offrant une plage dynamique maximale ; ajustement fin des détails avec le paramètre Clarté.
  • Autonomie de 1230 images ou 552 minutes en vidéo.
  • Modes Créatifs : HDR (grande plage dynamique), timelapse, effets spéciaux et modes Scène
  • Double logement pour carte SD compatible UHS-I et SDXC.

2014-09-12_07-11-04

Petit bémol, l’obturateur reste limité au 1/4000 de seconde. Preuve que ce reflex n’est pas forcément adapté à la photographie en pleine lumière, avec des objectifs lumineux et à faible PDC… Et ça arrive en photo de sport quand on veut figer un mouvement. A savoir… Faudra descendre à 50 ISO… Mais attention, c’est pas du natif. Pour un reflex qu’on annonçait à vocation sportive, la fiche technique n’est pas complète. Mais il ne fallait pas canibaliser la gamme supérieure.

Nikon D750 vs D610, les différences physiques…

Au jeu des différences, il y en a peu de cosmétiquement visibles entre un Nikon D610 et un D750. Surtout vue du dessus… Le D750 se trouvant à gauche de la capture.

Les plus observateurs remarqueront quand même que la poignée est un peu plus creusée et moins large pour améliorer la prise en main. Ce qui était un des reproches des D600/D610.

Outre l'écran orientable, rien ne distingue le Nikon D750 du D610

Outre l’écran orientable, rien ne distingue extérieurement le Nikon D750 du D610

Là où le D750 s’affirme le plus est sans doute sur sa tranche latérale gauche et à l’arrière du boitier.

Mis à part la disposition du bouton Info, peu de changements sont visibles au premier coup d'oeil.

Mis à part la disposition du bouton Info, peu de changements sont visibles au premier coup d’oeil.

Sources

Le Nikon D750 sera commerciale mis en vente le 23 septembre au tarif public estimé de 2199€.

Merci à Nikon France pour ces informations.

Voir la fiche produit du Nikon D750

Voir le Communiqué de presse

Voir la vidéo de présentation

 

 

Nikon D750, la véritable relève ?

Nikon-D750-a venir

Crédit photo – Thenewcamera.com

Nikon avait fait le coup avec le D800… Quelques mois après l’annonce du Nikon D800, la marque japonaise avait refait le coup d’annoncer un second boitier plein format (Nikon D600) et pris à contre-pied ceux qui voyaient dans le D800 le remplaçant du 700. Malheureusement, ni le D800, ni le D600 n’avait totalement satisfait les possesseurs de D700. L’un étant hyper pixelisé, pas vraiment silencieux et avec un obturateur pas franchement véloce, l’autre avec un boitier un peu moins agréable à la prise en main et avec un AF pas très digne à faire oublier celui du D700. Sans revenir sur les problème de fiabilité de construction qu’on connu certains boîtiers.

Et bien, 2 ans après, Nikon recommence… Après la lancée d’un D810 améliorant les défaut de jeunesse de son aîné, Nikon se prépare à introduire quelques mois après un nouveau reflex 24*36 qui viendra s’intercaler entre le D610 et le D810 : le Nikon D750. Et surtout bien moins cher que le D810, puisqu’il aurait été aperçu sur un site germanique à 2149€ boitier nu. Ça sent surtout la bonne affaire pour ceux qui voudraient un D610…

Gamme Nikon avec D750

Coté fiche technique, si rien n’est encore officiel, le site Nikon Rumors annonce :

  • un capteur plein format de 24,3 Mpx,
  • un écran inclinable,
  • un AF sur 51 zones (comme le D800/D800e/D810)
  • un capteur RVB avec environ 91 000 pixels,
  • une rafale de 6.5 img/s
  • une plage de sensibilité de 100 à 12 800 ISO (extensible de 50 à 51 200 ISO),
  • un processeur EXPEED 4

A cela, pourrait s’ajouter une conception « tout temps » sans oublier la prise en charge de la vidéo Full-HD 1080p vidéo en 24/25/30/50 / 60p.

Concernant la taille et la couverture du viseur aucune information n’a fuité… D’un autre coté, on verrait difficilement un D610 avec une couverture de 100% et un viseur de D750 en dessous de ce chiffre…

Si ces caractéristiques se confirment, le Nikon D750 risque de faire de l’ombre à la gamme supérieure (Nikon D810 et D4/D4s).

La suite très prochainement avec les caractéristiques officielle (d’ici quelques heures…).

Nikon proposera le Nikon 1 S2 en juin

Annoncé plus simple d’utilisation que son prédécesseur le S2 débarquera courant juin 2014.

Pour faire rapide ce S2 renferme un CMOS de 14,2 millions de pixels au format CX avec une plage de sensibilité allant de 200 à 12 800 ISO. Format RAW et vidéo Full HD sont de mise.

20140514-090130.jpg

Le kit Nikon 1 S2 avec l’optique 1 NIKKOR 11–27.5mm f/3.5-5.6 sera disponible en juin 2014 en blanc et noir au prix de vente conseillé de 449€ TTC.

Source Nikon.fr

La fiche produit à venir…

Nikon dévoile un nouveau téléconvertisseur TC-14E III

Plus de compacité sans compromis de qualité, voilà ce que propose le nouveau téléconvertisseur TC-14E de troisième génération.

Il est évidemment compatible avec le nouveau NIKKOR 400mm f/2.8 qui sera disponible le 28 août 2014 au prix public conseillé de 12 499 € TTC.

20140514-065557.jpg

Le téléconvertisseur Nikon AF-S TC-14E III sera lui aussi disponible le 28 août 2014 au prix public conseillé de 539 € TTC.

Source Nikon.fr

Mise à jour du firmware du D800 versions A 1.10 et B 1.10

Vere-vieux

On croyait presque le D800 oublié par les ingénieurs de Nikon. Tellement affairés à travailler sur son remplaçant, tant les rumeurs d’un D800s prennent de la consistance.

Et bien, non et le nouveau firmware 1.10 en est la preuve. Avec cette mise à jour, Nikon vient ajouter quelques fonctions personnalisées et corriger des comportements peu orthodoxes. Parions tout de même que ça risque d’être la dernière version de Firmware pour ce boitier…

Lisez bien tous les avertissements, et notez sur un calepin tout les réglages personnalisés que vous avez configurés

Lisez bien tous les avertissements, et notez sur un calepin tout les réglages personnalisés que vous avez configurés

Malheureusement ne rêvons pas, sachant qu’il n’est pas question pour le fabricant japonais de venir empiéter sur les platebandes des caractéristiques du futur D800s. Du coup, ne comptez pas trouver ici la possibilité de sauvegarder au format « sRAW ».

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas d’autres axes qui ont été améliorés. Mais si c’est le cas, il ne sont pas listés.

Enfin, attention à ceux qui ont hacké leur firmware (voir par ici). Passer à la 1.10 fera perdre tout bénéfice du hack et il faudra attendre qu’un patch soit disponible pour le nouveau firmware. Je pense particulièrement aux fans de la vidéo.

Modifications apportées

  • Le Réglage personnalisé f13 a été transformé en Régler cde d’enregistr. vidéo.
  • Le Réglage personnalisé f13 devenu Régler cde d’enregistr. vidéo, Régler AF-ON pour MB-D12 devient le Réglage personnalisé f14.
  • Le Réglage personnalisé f15 : Régler Fn de la télécommande a été ajouté.
  • Les fonctions suivantes ont été ajoutées ou renommées pour l’utilisation du D800 avec le module de communication UT-1 exécutant le firmware version 2.0. Une option Réseau (UT-1) a été ajoutée et Système de comm. sans fil a été renomméSystème de comm. sans fil (WT-4) dans le menu Configuration.
    Fonction ajoutée :
    – Mode Serveur HTTP
    Permet de visualiser les images présentes sur la carte mémoire de l’appareil photo ou de prendre des photos à partir du navigateur Web d’un ordinateur ou d’un iPhone.
    Fonctions renommées :
    – Mode Transfert vers FTP (auparavant Mode de transfert (FTP))
    Utilisez-le pour transférer sur un serveur FTP les photos et vidéos de la carte mémoire de l’appareil photo ou les photos dès qu’elles sont prises.
    – Mode Transfert des images (auparavant Mode de transfert (PC))
    Utilisez-le pour transférer sur un ordinateur des photos et des vidéos de la carte mémoire de l’appareil photo ou les photos au moment où elles sont prises.
    – Mode Contrôle de l’appareil photo (auparavant Mode PC)
    Utilisez-le pour contrôler l’appareil photo depuis un ordinateur à l’aide de Camera Control Pro 2 (disponible séparément) et enregistrer les photos et vidéos directement sur l’ordinateur.
    Pour activer la prise en charge de ces fonctions, vous devez mettre à jour le firmware du module de communication UT-1 vers la version 2.0 ou supérieure et le logiciel Wireless Transmitter Utility vers la version 1.5.0 ou supérieure. Lorsque le firmware de l’appareil photo est mis à jour, les profils réseau indiqués avec les versions de firmware précédentes ne peuvent plus être utilisés. De nouveaux profils doivent être créés.
  • La version mise à jour du firmware du module de communication UT-1 est désormais prise en charge.
  • Les cartes mémoires CompactFlash avec des capacités supérieures à 128 Go sont désormais prises en charge.
  • Lorsque AF-ON seulement était sélectionné pour le Réglage personnalisé a4 (Activation AF) et si la commande AF-ON était enfoncée pour activer l’autofocus lors de la prise de vue avec le viseur, la mise au point restait verrouillée, même lorsque l’utilisateur retirait son doigt du bouton, et le déclenchement pouvait se produire à tout moment. Les caractéristiques ont été modifiées de sorte que le déclenchement ne puisse avoir lieu dans les cas suivants, si la mise au point échoue.
    – Le mode autofocus est défini sur AF-S (AF ponctuel)
    – Le mode de zone AF est défini sur AF point sélectif
    – Le Réglage personnalisé a2 (Priorité en mode AF-S) est défini sur Mise au point
  • Lorsque les valeurs de 12 ou 18 objectifs étaient stockées avec Réglage précis AF > Valeur enregistrée dans le menu Configuration, seule une partie des objectifs concernés s’affichait sous Liste valeurs enregistrées. Ce problème a été résolu.
  • Lorsque le sélecteur de visée écran était défini sur Déclenchement en visée écran avec le Réglage personnalisé g4 (Régler le déclencheur) défini sur Enregistrement de vidéos, une valeur de la balance des blancs manuelle pré-réglée ne pouvait pas être mesurée. Ce problème a été résolu.
  • Lorsque le flash intégré était défini sur Mode contrôleur, les flashes distants ne se déclenchaient pas toujours. Ce problème a été résolu.
  • Dans de rares cas, le voyant d’accès à la carte mémoire restait allumé plus longtemps que la normale et il fallait patienter pour pouvoir effectuer d’autres actions. Ce problème a été résolu.

Sources

Ci dessous, vous trouverez le lien pointant vers la page Nikon permettant d’accéder au téléchargement du nouveau Firmware.

– Télécharger le firmware 1.10 pour Nikon D800(e).

 

 

Lightroom 5.4: Pour les mobiles ?

Un rapide petit post pour signaler que Lightroom 5.4 est disponible au téléchargement ici pour Mac et PC, mais aussi par le système de mise à jour automatique.

Au rang des nouveautés, rien ne particulier si ce n’est la prise en charge de nouveaux boitiers tels que le Nikon D4s ou le Fujifilm X-T1 et de nouveaux profils d’objectifs. Les fan de Fuji y trouveront leur compte, Lightroom 5.4 simulant le rendu des boitiers de la marque :

* Fujifilm X-A1, Fujifilm X-E1Fujifilm X-E2, Fujifilm X-M1, Fujifilm X-S1, Fujifilm X-T1, Fujifilm X-Pro1, Fujifilm X10, Fujifilm X20, Fujifilm XF1, Fujifilm XQ1, Fujifilm X100, Fujifilm X100S

 

Lightroom Mobile

Après, dire qu’il n’y a rien de nouveau, c’est tout de même omettre que Lightrrom 5.4, introduit la synchronisation vers Lightroom Mobile… Bien que Tom Hogarty ait dit que Lr ne sera pas disponible seulement sur le Cloud, il ne s’est jamais prononcé pour Lr Mobile qui lui, est disponible uniquement aux abonnés Creative Cloud (CC).

Pour plus de détails, je vous renvoie vers le site de mon camarade Gilles Théophile.

[Lightroom 5] Trucs et astuces pour convertir ses photos en Noir & Blanc

Noir et blanc Lightroom

A l’époque de l’argentique, développer du noir et blanc n’était pas très difficile, mais il fallait trouver une pièce pouvant facilement être occulté, avec un point d’eau, une évacuation et éventuellement fermant à clef. Généralement, pour débuter, la salle de bain présentait les caractéristiques idéales…

La vulgarisation du numérique nous a permis de réhabiliter la salle de bain à sa vocation principale : se laver ! Fini aussi la fastidieuse opération du décapsulage de pellicule et la mise en place à l’aveugle du film sur la spirale des cuves Patersons…L’ordinateur et les imprimantes jet d’encre ont remplacé l’agrandisseur et autres bacs de chimie. S’il reste un coté nostalgique à l’évocation de ces souvenirs, les progrès du traitement d’image font que les produits qui existent aujourd’hui n’ont pas à vous faire regretter cette époque.

Lightroom et le Noir et Blanc

De nos jours, tout bon logiciel de post-traitement offre la possibilité de convertir des clichés en noir et blanc. Certains avec plus ou moins de bonheur, mais parmi les ténors, tous se valent plus ou moins. Attention, on ne parle pas ici de simple désaturation. On parle aussi de filtres applicable pour renforcer la présence du ciel par exemple, d’ajout de grain, de vignettage ou encore de virages de couleur pour singer les tirages d’antan.

Silver Efex Pro 2

Silver Efex Pro2 est un plug-in associable à Lightroom en tant qu’éditeur externe. Une solution qualitativement excellente. Mais Lightroom n’est pas en reste…

Lightroom possède tout ce qu’il faut pour ça : mélangeur de couches, courbe des tons, corrections locales… Tout un artifice de haute volée. Et comme si ça ne suffisait pas, on peut même appeler un plug-in spécialisé tel que Silver Efex Pro 2, Dxo Film Pack ou Topaz B&W Effects pour ne citer que les plus connus.

Le mélangeur de couches

Le mélangeur de couches est un outil très connu des amateurs d’images monochromatiques. Pour se voir affublé du titre de convertisseur N&B, posséder cet outil est indispensable. Lightroom n’échappe pas à la règle. Pour l’activer, il suffit tout bonnement de se rendre dans le module Développement de Lightroom et de cliquer sur NB.

Lightroom mélangeur de couches

L’image est alors transformée en noir et blanc, et le mélangeur de couches laisse apparaitre 8 curseurs de réglage. Par défaut, Lightroom applique un ajustement automatique qui permet d’obtenir une image présentant un bon équilibre général. Toutefois, le logiciel laisse le loisir d’agir sur 8 teintes afin de renforcer le contraste entre les plage de gris.

Lightroom Black and white

Ci-dessous, la transformation en noir et blanc laisse entrevoir que l’on a perdu le contraste de couleur entre l’arrière plan vert et le coquelicot. Dans la figure 4, on a abaissé la luminosité des verts pour qu’ils tranchent plus avec le coquelicot… C’est typiquement ce que l’on fait avec une photo de paysage où l’on cherche à contrasté le bleu du ciel avec le reste du paysage. On pourra renforcer localement l’effet avec les outils de correction locale en jouant sur la Température et la Teinte.

Lightroom Noir et blanc

1-Image d’origine ; 2-Simple désaturation ; -3-Paramètres par défaut du mélangeur de couches ; 4-Personnalisation du mélangeur de couches avec renforcement des verts.

En fait le mélangeur de couche vient en complément de la courbe des tonalités. Le premier agissant sélectivement sur le contraste, alors que le dernier travaille de manière globale.

Avant de voir faire pour interagir encore un peu plus sélectivement sur le contraste, laisser moi vous rappeler la présence du TAT.

2014-03-27_16-07-20
Disponible tant avec le mélangeur de couche qu’avec la courbe des tons, l’emploi du TAT est très intuitif. Cliquez sur son icone, placez le curseur sur la sélection à influencer, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez celle-ci vers le haut ou le bas de l’écran pour voir tout de suite son effet. Magique !

Un substitut au mélangeur de couches : l’ Etalonnage de l’appareil photo

Un des principaux inconvénients du mélangeur de couches est que l’on peut lui trouver certaines limites dès que l’on joue un peu excessivement avec ses curseurs. Ces limites se matérialisent à l’écran par des aplats et des cassures dans la transition entre les niveaux de gris.

Posterisation

L’emploi excessif du mélangeur de couche engendre de la postérisation qui se caractérise par des cassures dans les transitions de gris.

La personnalisation des curseurs du panneau Etalonnage de l’appareil photo limite cette postérisation. Cette option sera à privilégier, même s’il reste possible de travailler aussi avec le mélangeur de couche. On peut donc les associer en privilégiant d’utiliser en premier lieu les ajustements du premier volet.

Lightroom noir et blanc

Les curseurs du panneau Etalonnage de l’appareil photo permettent de jouer sur les nuances de gris que l’on ait désaturé l’image via les réglages de base ou via le mélangeur de couches.

 

Désaturation partielle

L’inconvénient de l’emploi du mélangeur de couche est qu’il n’est pas possible de désaturer partiellement les éléments d’un cliché. Pour cela, il faudra transformer l’image en nuance de gris au travers du curseur Saturation qui se trouve dans les Réglages de base.

Desaturation partielle lightroom

Après avoir désaturé l’image dans le panneau Réglages de base, nous avons appelé le pinceau en cochant la case ‘Masque automatique’, puis nous avons ravivé la teinte en passant le pinceau sur les fleurs.

Selon l’importance des sujets à convertir en niveau de gris, l’approche sera différentes. Tantôt on désaturera l’image avec le curseur Saturation pour ensuite raviver ce qui doit l’être à l’aide du pinceau (option choisie ci-dessus), tantôt on prendra l’option de désaturer localement que ce qui nous intéresse, mais toujours à l’aide du pinceau.

Pourquoi privilégier principalement le pinceau ? Parce qu’il est le seul outil de correction locale à proposer la notion de masquage automatique. Cette option permet d’appliquer une correction de manière locale mais aussi sélective en ne sélectionnant que les pixels possédant les mêmes caractéristiques.

Colorisation partielle avec Lightroom

L’emploi du mélangeur de couche n’astreint pas à se passer de touches de couleur. Ici, nous avons teinté un à un chaque pavot.

Heureusement, on peut utiliser le mélangeur de couche tout en ayant l’opportunité de rajouter localement de la couleur. Ci-dessus, nous avons traité notre image en niveau de gris avec le mélangeur de couches, puis avec le pinceau, nous avons colorisé les fleurs des pavots. Et l’effet n’en est pas moins efficace…

Conclusion

Après ce petit tour du propriétaire, nous espérons que vous allez regarder vos photos différemment et peut-être leur donner une interprétation à laquelle vous n’aviez pas songé…

Sachez que si nous n’avons pas parlé du Virage Partiel, du Vignettage, de l’ajout du grain, ou de l’emploi du curseur Clarté, ni de l’impact de la balance des blancs, ces éléments sont des pistes qu’il serait bon que vous exploriez pour personnaliser vos photos.

Avant de nous quitter,voici mes derniers conseils:

– Shootez en Raw

– Préférez l’onglet étalonnage pour jouer sur le contraste des couleurs (ou plutôt des gris)

– Rappelez-vous l’existence du TAT

– Si vous desaturez des éléments à l’aide du pinceau jouez avec les curseurs Température et Teinte.

– Si vous voulez rajouter de la couleur à vos photos noir et blanc, pourquoi ne pas les coloriser ?

– Tester, explorez et amusez-vous !

Le gagnant de Lightroom 5 pour les photographes a été désigné

C’est ce matin que nous avons tiré au sort le gagnant du concours organiser à l’occasion de notre chronique « Quel livre pour apprendre Lightroom« . L’heureux gagnant est Fab-i1. Lightroom 5 pour les photographes lui sera donc envoyé en espérant qu’il arrive à temps pour Noël…

2013-12-19_06-59-05

Justement, nous ne pouvions pas laisser les autres participants en berne. Nous avons alors réalisé non pas un mais 4 tirages au sort (Random Number Generator a chauffé). En effet, nous avons décidé de faire gagner les exemplaires presse que nous avons chroniqués.

Voici donc les résultats :

  • Pierre Nadler se voit attribuer le 100% Visuel de JC Vallot.
  • JST récupère le Lightroom par la pratique de G. Théophile.
  • JLR recevra les Maxi travaux Pratiques de P. Moll.

En vous souhaitant à tous et à toutes de joyeuses fêtes

Test du trépied Giottos YTL 8213

Giotto YTL8213 Intro

Vous n’avez pas encore choisi votre cadeau de noêl ? Il vous reste de la place dans vos souliers ? Alors pourquoi pas un trépied ?

Gitzo, Benro, Feisol, Manfrotto, Vanguard, Induro ou les originaux trépieds ‘Macro tout-terrain’ Benbo et uniloc… Les marques de trépieds ne manquent pas et les références non plus !

Et bien, aujourd’hui, nous allons en ajouter une à votre étude de marché avec la prise en main du Giottos ‘Silk Road’ YTL 8213.

''Pour bien choisir un trépied, se poser la question du besoin''

A quoi ce trépied va me servir ? A commencer par la nature de son utilisation : pour de la photo nocturne, en intérieur, pour de la macro… ? Ensuite, vient la question de « Qu’est ce qu’il devra supporter comme matériel  : un petit compact, un hybride, un reflex ‘amateur’, un reflex ‘expert-pro’, un petit zoom, un gros zoom, une camera ? »

TIPA

Giottos s’est vu décerner cette année le pris TIPA du meilleur Design pour les trépieds de sa série « Silk Road YTL »

Une fois le besoin cerné, ne reste plus qu’à sélectionner quelques marques et partir à la recherche des fiches techniques Internet pour trouver le mouton à 5 pattes…

Attention, généralement, il faudra leur ajouter une ‘Tête’ (ou ‘Rotule’) qui permettra de fixer le boitier et  ainsi de faire un cadrage au petits oignons avec un maximum de confort.n’oubliez pas qu’un tête de trépied, ou ‘Rotule’ devra généralement faire l’objet d’un achat complémentaire.

Dernier conseil, s’ils paraissent parfois couteux, les trépieds, mais aussi les rotules s’envisagent comme des investissements. Si vous faites le bon choix, il est à parier que vous le garderez plus longtemps que votre appareil. Il est donc judicieux de ne pas se tromper.

Sur le papier

La principale originalité du Giottos YTL 8213 réside dans la forme de sa colonne centrale, en « Y », d’où son nom. Alors que la plupart de ses concurrents font appel à une colonne circulaire, Giottos a dessiné  la sienne de manière à épouser —lorsqu’il est replié— la forme des 3 branches qui le composent.

En rouge la colonne d'un trépied "Classique". EN vert celle de la série YTL.

En rouge la colonne d’un trépied « Classique ». En vert celle de la série YTL.

Le gain de place annoncé par Giottos serait de 30% ! Si cette donnée est difficilement vérifiable, cette série de trépieds est véritablement compacte et son transport s’en trouve facilité.

Sur le terrain

Le trépied étant livré sans tête, nous l’avons couplé avec une rotule à friction Benro B3. Ainsi équipé, nous avons un ensemble de moins de 2,5kg. Ca nous change du trépied Uniloc 1700 et de sa tête Manfrotto 468RC… On est quasiment dans un rapport du simple au double.

Ce bénéfice en terme de poids, on le doit principalement à la forte présence de carbone sur le Giottos YTL. Le fabricant chinois, faisant appel à 8 couches de cet alliage ultra léger pour la construction des pieds. Les clapets de serrage étant en PVC et les autres pièces d’assemblage en aluminium (tout comme la colonne centrale).

_SAB3218

Les bandes de mousses facilitent la prise en main du trépied, d’autant que les sections supérieures offre un diamètre rassurant de 31mm.

L’autre point fort de du carbone est qu’il présente une très bonne rigidité et est moins sensible aux vibrations que l’aluminium. Si tant est que l’on fasse la différence entre ‘Carbone’ et ‘Carbone’. Il ne suffit pas d’apposer un autocollant carbone pour être assuré que le trépied sera d’une qualité et d’une fiabilité à toute épreuve.

Pour autant, Giottos semble ne pas avoir lésiné sur la conception de ses trépieds en carbone, car avec 8 couches et un diamètre de tube de 31mm pour notre exemplaire, on est en présence d’un produit rigide et capable de très bien amortir les vibrations sans entrer en résonance. Surtout qu’avec seulement 3 sections, on n’a pas toujours besoin de déplier la plus étroite d’entre elle. On a vraiment apprécié.

S'il faut déployer au moins 2 section de jambes pour que le sac ne touche pas le sol, avec une seule section, le pied n'a pas besoin non plus d'être lesté...

S’il faut déployer au moins 2 sections de jambes pour que le sac ne touche pas le sol, avec une seule, le trépied n’a pas besoin d’être lesté…

Malheureusement, cet avantage de la légèreté se paie et on apprécie de pouvoir lester le trépied grosse à un crochet escamotable qui se trouve sous la colonne. Petit reproche en passant, la forme de ce crochet pourrait être plus marquée. La anse de mon Lowerpro pouvant tout juste être attrapée.

Giotto Crochet YTL

Bien amarré à la colonne en ‘Y’, le crochet du Giottos Sik Road pourrait être plus courbé.

Pour mettre la rotule au plus près de sol, inversez la position du crochet avec celle de la platine de support de la rotule comme ci-dessous. Le crochet a pris la place de l’ensemble (1) et (2). Pour ne pas être trop gêné par les pieds, écartez ces derniers dans la position intermédiaire.

Colonne inversée Giotto YTL-2

Pour éviter d’avoir à viser à l’envers, mieux vaut pouvoir fixer l’ensemble APN-Objectif par le collier de pied de l’objectif. D’où l’importance d’avoir des objectifs macro (par exemple) possédant cette option.

Colonne inversée Giotto YTL-4

Les 3 éléments qui permettent d’inverser la colonne centrale. En changeant le sens de la vis (1) on peut d’utiliser indifféremment des rotules au pas de vis 1/4 » que 3/8 ».

Passé cet aspect un peu laborieux, le Giottos YTL 8213 et un trépied ‘Rapide’. Rapide à mettre en oeuvre grâce au système Quick Easy Lever Locking System, ou QEL Locking System. Chacun l’appelle un peu comme il veut, même si la technologie diffère d’un constructeur à l’autre, dans le cadre des utilisateurs, on appelle ça communément un verrouillage-déverrouillage des pieds pas clapet.

Clapet

Le principe du verrouillage-déverrouillage des pieds par clapet est notre préféré, même si on peut lui reprocher le risque de pincer… Ce qui ne nous ait jamais arrivé avec le système breveté Giottos.

Actuellement, deux systèmes s’opposent. Le système à bagues et celui à clapet. le premier demande à tourner des bagues au niveau des différentes sections des pieds pour les allonger ou les raccourcir. L’autre permet un réglage par manipulation de clapet de serrage. Il y a des adeptes des 2 systèmes. Pour autant, nous préférons le second. Nous le trouvons rapide et surtout rassurant. Avec ce principe, on voit facilement si les sections sont bien verrouillées. Ce qui n’est pas le cas du système à bagues.

Giotto YTL8213 au max

Avec les clapets, pas besoin de beaucoup de temps pour déployer le trépied à sa hauteur maximale (163cm + plus ou moins 10cm de rotule…). Bien que généralement, avec ce modèle (YTL 8213), on pourra s’abstenir de déployer les plus petites sections.

Toutefois, une chose nous a moins enchanté, mais elle est commune à nombre de trépieds –sauf à la série Explorer de Gitzo et aux Benbo et Uniloc– c’est le serrage, ou l’absence de serrage de l’inclinaison des pieds.

Pour profiter du niveau à bulle, il faudra relever légèrement la colonne centrale...

Pour profiter du niveau à bulle, il faudra relever légèrement la colonne centrale…

Du coup, on se trouve avec le choix classique entre 3 angles d’inclinaison. Option peu pratique en campagne… Si Giottos nous avait donné l’option de pouvoir opter pour l’inclinaison de notre choix, nous aurions béni ce fabricant ! Malheureusement, on reste du classique.

Giottos

3 crans permettent de caler les jambes selon des inclinaisons prédéfinies…

Dommage parce que l’on tenait là un sérieux concurrent aux Gitzo Explorer. Si ce dernier à pour lui une colonne centrale orientable que n’a pas notre modèle, Giottos possède à son catalogue une déclinaison de la série Silk Road, avec colonne orientable. Ce sont tous les trépieds Silk Road commençant par 83xx au lieu de 82xx.

Même si on n'accède qu'à trois paliers d'inclinaison, on n'est pas obligé d'opter pour les mêmes crans pour tous les pieds

Même si on n’accède qu’à trois paliers d’inclinaison, on n’est pas obligé d’opter pour les mêmes crans pour tous les pieds

Conclusion

On n’ira pas par quatre chemins, le temps passé avec ce trépied nous a convaincu que le produit est qualitativement parmi les meilleurs. Il sait se faire oublier par la facilité de sa mise en oeuvre et sa légèreté. On reste tout de même un peu frustré de ne pas pourvoir donner un angle d’inclinaison aux pieds comme on le voudrait. Autre remarque, vu la compacité du produit, pourquoi ne pas avoir cherché à breveter un système qui permettrait de verrouiller les pieds en position replié afin de se servir du trépied comme d’un monopode sans risquer de voir les jambes s’écarter ?

Si vous n’avez pas besoin d’un modèle supportant 10 Kg, tournez vous vers le modèle YTL 8283 qui supporte 8kg et vous fera économiser quelques euros… Pour mettre dans une bonne rotule ! Sur ce point, on vous conseille la Manfrotto 468RC2…

Cliquer ici pour voir ce que nous avons ou pas aimé avec ce trépied

Points forts: Construction carbone 8 couches, rigidité, crochet de lestage, inversion de la colonne centrale, compatible avec filetage 1/4 » et 3/8 », mousse de confort sur les 3 jambes, compacité, poids, QEL Locking System.

Points faible:  Pas de housse ni de sangle dans le colis,  garantie que d’un an (voire 2 selon ou il est acheté), écriture qui s’effacent facilement, crochet pas assez proéminent, jambes non bloquées en position replié, que 3 positions d’inclinaison des jambes.

Une petite note au sujet du prix. S’il et attractif pour un trépied de cette hauteur, on trouve le delta entre les modèles aluminium et carbone relativement élevé en comparaison par exemple avec Benro. Toutefois, on reste dans des standards de prix relativement attractifs.

Sources

Les trépieds Giottos sont distribués en France par Daymen France et produits par Giottos.

Le modèle testé est le Giottos Silk Road YTL 8213.  si le prix public conseillé était initialement de 450 €, on le trouve (à cette date et avant changement de la TVA) au tarif TTC de 473 € sur le site http://www.digit-photo.com. Le modèle 8283 est lui à 325 € prix public conseillé. Il ne supporte  »que » 8kg mais avec un équipement plus léger que notre configuration, c’est un trépied tout à fait adapté.

Voir et télécharger la plaquette des trépieds Giottos.