Canon DPP 3.9

sept 11, 2010 33 Commentaires

Si la version 3.8 n’apportait pas un lot d’améliorations très important, Canon accélère avec DPP 3.9. Bien que la version destinée à prendre en charge le nouveau 60D ne soit pas en ligne, on trouve le manuel assez facilement, comme sur le site de Canon US…

Dès les premières pages, on peut se rendre compte que la barre d’outils se voit adopter 3 nouveaux boutons correspondant aux outils de vérification rapide, tampon et recadrage. Pour les novices, je trouve que c’est une très bonne idée, bien que, pour un profiter au maximum de la visioneuse de DPP, je préfère masquer cette barre d’outils et appeler ces fonctions via leur raccourci clavier. Je ne critique pas l’effort de Canon de vouloir améliorer son logiciel mais ce qui suit est encore plus intéressant…

Organisation

Jusqu’à ce jour il était surprenant que l’on ne puisse pas noter une image lors du tri comme cela est possible avec tout les logiciels de post-traitement. Je ne parle pas ici de marqueur, mais de note, ou étoiles selon les logiciels. Canon avec DPP 3.9, répond à nos attente et va même bien au delà. Accessible par le menu Labels, par l’outil Vérification rapide ou via la barre d’annotation surplombant la visioneuse, le système de flag permet maintenant d’attribuer 5 marques (au lieu de 3 auparavant) et 5 notes étoilées allant de 0 à 5. En supplément il est possible de rejeter une image lors du tri.

Il est vrai que disposer seulement de 3 marqueurs pour organiser son flux de production, c’était un peu léger et cela nous obligeait à travailler en plusieurs passes. C’est une avancée appréciables et l’on dispose enfin d’un système performant, même s’il n’est pas entièrement compatibles avec les gestionnaires de fichiers tiers… J’en vois certains se demandent pourquoi autant d’annotations ? On va voir ça tout de suite.

Les marques

Les marques sont à utiliser pour la gestion de votre flux de traitement.

Exemple :

1. pour les images à garder et qui n’ont pas besoin d’être retouchées,
2. pour les images à redresser/recadrer
3. pour les images dépoussiérer
4. pour les images à redresser/recadrer et dépoussiérer
5. pour les images à améliorer via la palette d’outils

Les étoiles

Concernant les étoiles, elles sont à attribuer une fois que toutes les corrections auront été apportées. Le bouton Reject (Rejeter) est à utiliser pour sortir une image de votre sélection sans pour autant la supprimer.

Exemple :

1. Image que l’on peut montrer. Mais sans sortir de l’ordinaire,
2. Idem ci-dessus, mais émotionnellement plus forte,
3. Mérite d’être plus largement diffusée. Peut être mise en ligne dans sa galerie Web,
4. Image qui a du chien ! Elle fait l’unanimité dans votre entourage et au-delà. Celle là, est bonne pour les concours,
5. Idem que 4 étoiles, mais avec une originalité, une présence qui fait quelle sort du lot. normalement, vous n’en n’aurez pas des milliers comem ça… Gardez là pour les concours et votre book. Surtout, ne la mettez pas dans votre galerie. Il ne faut pas montrer ses plus belles images sur la toile.

Sans note, l’image est plus que banale, ou a été trop recadrée pour être vraiment exploitée mais vous ne voulez pas vous en séparer. Elle pourrait servir pour illustrer quelque chose.

Pour les images rejetées (mais pas supprimées), ce sont celles, par exemple qui pourraient être mieux corrigées lorsque les logiciels de post-traitement auront encore évolué.

Unsharp mask

Le masque de flou est une option avancée de l’accentuation de netteté. Si les algorithmes utilisé par DPP pour améliorer la netteté sont très performants, ils ont pour tendance de faire rapidement monter le bruit. Travailler avec le masque de flou va permettre de jouer sur le rayon et les détails à accentuer. Il en ressort une image logiquement moins bruitée et tout aussi nette.

Cela permet aussi de modifier son approche de l’accentuation selon le sujet photographié. Par exemple, on n’appliquera pas les mêmes paramètres pour un portrait que pour un paysage. Pour l’un, on privilégiera les détails (paysage), alors que pour l’autre, se seront plutôt les traits grossiers (contour du visage, mais pas les rides et imperfections du visage).

Sources

Comme souvent à chaque nouvelle version, DPP ne cesse de s’améliorer. Un peu trop timidement à mon goût. Disons, trop lentement. Dommage qu’il faille attendre la sortie d’un nouveau boitier pour voir poindre une nouvelle mouture. Mais tout cela va dans le bon sens et l’on ne peut que féliciter Canon qui lui, fournit un logiciel de qualité sans supplément tarifaire.

En savoir plus

Paru en juin 2009, la première édition de DPP pour les photographes est disponible aux Edition Eyrolles en version ebook.

DPP pour les photographes
DPP pour les photographes

DPP pour le Photographes est le premier ouvrage en français sur le sujet.
Informations: Aux Éditions Eyrolles – Par Sébastien Abric – 118 pages – 15€

Autres articles intéressants

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible

33 commentaires pour le post “Canon DPP 3.9”

  1. Fabrice A says:

    Rhaaaaa !!!! Ca serait exagéré de dire que c’est le plus beau jour de ma vie, mais ce fait quelques semaines que j’attends une nouvelle version et que je scrute les sites photo en ce sens vu que le 60D pointe le bout de son nez. Effectivement, énormément frustrant de devoir attendre aussi longtemps, mais je trouve que pour les canonistes c’est un superbe outils de traitement de RAW.
    Mon rêve ultime : une compatibilité avec les plugins Photoshop pour ne pas rompre le flux de production !!!
    Merci en tout cas pour cette nouvelle qui va illuminer ma journée !

  2. Seb says:

    Fabrice,

    Votre joie fait plaisir à lire ! Encore quelques semaines et il sera possible de télécharger DPP 3.9 :-)

    Patience

    Amicalement

    Seb

  3. Mikhail says:

    Bonjour,
    J’ai trouvé une version française du mode d’emploi de DPP 3.9 à cette adresse :

    http://gdlp01.c-wss.com/gds/2/0300004042/01/dpp39-w-fr.pdf

    (Près de 13 Mo quand même ! mais ça vaut le coup je pense…)

    Merci pour toutes les infos proposées sur votre site.

    A bientôt, cordialement,

    Mikhail

  4. Seb says:

    Merci Mikhail :-)

  5. Laetitia C says:

    Merci pour cette nouvelle info.

    A propos du réglage de la netteté, je ne suis pas sure d’avoir compris ce qui différencie celui qui figure dans la ‘Zone RAW’ et celui de la ‘Zone RVB’.
    J’ai acheté ton Ebook et j’ai noté que tu utilisais exclusivement (si je l’ai bien lu…) le réglage de la netteté en RAW.
    Une raison à cela ? J’imagine que oui. Je débute dans le post-traitement alors une petite explication me serait bien utile. D’autant que je m’essaye aussi à Photoshop.

    Merci pour ta réponse.

    Laetitia

    • Seb says:

      Bonjour Laetitia,

      J’utilise exclusivement celui de l’onglet RAW car je ne trouve aucun avantage à passer dans l’onglet RVB pour accentuer. A être dans l’onglet RAW, j’applique un maximum de correction via ce panneau. Si pour la netteté, le résultat final est similaire, ce n’est pas le cas pour la luminosité, le contraste, la teinte et la saturation. Cela est dû au fait que lorsque vous travaillez dans le volet RAW, vos réglages se font sur le fichier brut (12 ou 14 bits par couleur).
      Dans le volet RVB, vous travaillez sur l’interprétation de sortie qui elle est quantifiée sur 8 Bits par couleur. Vous voyez l’échelle allant de 0 à 256 dans la courbe des tons ? Et bien si elle pouvait être représentées en RAW, elle irait de 0 à 4095 ! Ce qui explique que les corrections portant sur la balance des blancs, de la teinte et de la saturation doit s’effectuer en RAW. Idem pour la luminosité et le contraste car lorsque vous jouez sur ces réglages, vous jouez sur l’ensemble des couleurs de même temps. Donc, plus vous avez d’informations, plus les réglages peuvent être fins et sans cassures (aplâts, postérisation).

      Pour la netteté, cet effet est moins visible, mais autant tout faire en RAW.

      C’est pour cela que pour ne pas semer le trouble, lorsque vous travailler sur un fichier RAW, n’utilisez l’onglet RVB que pour modeler la courbe des tons.

      Si vous vous essayez à Photoshop, vous pouvez dématricer vos fichiez dans DPP, les exporter en Tiff et peaufiner l’accentuation avec Photoshop. A ce moment là, n’appliquez qu’une légère accentuation avec DPP. Attention, les sortie en Jpeg compressent l’image. Donc, il faut impérativement exporter en Tiff. Pour la question 8 ou 16 bits, tout dépend de ce que vous allez faire par la suite. Si c’est juste pour accentuer, partez en 8 bits (les fichier sont plus légers). Pour de lourdes corrections colorimétriques, préférez le Tiff 16 bits.

      Vous pouvez aussi envisagez de basculer votre flux complet via Lightroom… Mais là, si vous débutez, c’est une autre histoire ! Faites-vous la main avec DPP qui est gratuit est une formidable école.

      Voilà, j’ai été un peu long, mais j’ai cherché à faire succinct…

      Cordialement

      Seb

  6. Stéphane says:

    A quand un petit tuto sur l’utilisation du masque de flou.

    • Seb says:

      Bonjour Stéphane,

      Je suis un peu à la traîne, mais oui, c’est en préparation avec un tuto sur une autre nouveauté afférente à DPP ;-)

      Cordialement

      Seb

  7. Stéphane says:

    Un traitement avec DPP (en suivant votre livre que j’utilise comme référence) est-il suffisant pour obtenir une bonne image ?
    Faut-il continuer avec photoshop ou autre ?
    Merci de vos conseils

    • Seb says:

      Stéphane,

      En guise de réponse, visitez le site de mon ami Laurent Piechegut. Il travaille avec DPP. Et Photoshop n’est pas son dada… ;-)

      Pour information, lorsque les boîtiers sont testés par les différents magazines et qu’ils portent un jugement sur la qualité des images, cela se fait à partir d’un fichier JPEG issus directement du boitier.
      DPP est le dématriceur qui offre les résultats les plus proches des JPEG issus du boitier (Canon).

      Voilà :-)

      Amicalement

      Seb

  8. grenier says:

    Bonjour,

    Est ce qu’il y aura rapidement une mise à jour, pour DPP3.9 de ton livre, ou vaut il mieux que j’achète l’existant en utilisant les infos que tu donnes plus haut ?

    Pour le moment, j’utilise 3.6, j’approche au max le résultat final avec l’onglet RAW, si besoin je fignole avec l’onglet RVB, et si ça ne me paraît pas tout à fait suffisant, je re-fignole avec photoshop (au max une pointe de correction sélective, et de netteté avec le filtre passe haut.
    Je n’ai utilisé qu’une fois la réduction de bruit, pour des images de danse sur scène; dans tous les autres essais, j’ai trouvé que ça dégradait plutôt l’image

    Cordialement,

    Jean-Luc

    • Seb says:

      Bonjour Jean-Luc,

      Il n’y a pas de mise à jour de l’ebook prévue. Nous en avons discuté avec mon éditrice et nous allons attendre une prochaine version. Ce qui signifie qu’il ne faut pas s’attendre à une mise à jour avant au moins une année.
      Toutefois, des articles de présentation des nouveautés marquantes verront le jour. Une est en cours sur cette 3.9 et un peu plus :-)

      Seb

  9. Mikhail says:

    Bonjour Sébastien et bonjour à tou(te)s,

    Merci Laetitia pour votre question et merci Sébastien pour la réponse qui m’a éclairée sur les différences (importantes) entre les deux palettes de DPP.

    Je me permets un petit retour d’expérience. Travailler sur la netteté est toujours délicat. Avec DPP, celle-ci s’applique sur toute la surface de l’image, parfois au détriment de l’arrière plan (apparition de grain, pixellisation ou encore accentuation du bruit). Aussi, j’utilise Photoshop pour sélectionner uniquement les parties que je veux accentuer (on peut éventuellement créer un léger flou de l’objectif en inversant la sélection). De plus, Photoshop permet plusieurs méthodes d’accentuation.

    Merci encore pour toutes ces infos qui permettent d’avancer !

    Amitiés,

    Mikhaïl

  10. CPCA | Blog | mise-à-jour de Canon DPP says:

    [...] 3.9.2. Disponible ici: http://bit.ly/9zlppzPour plus de détail sur la nouvelle version, voir ici: http://fotopassion.fr/canon-dpp-3-9/Partager/Marquer /**/ Pas de publication semblable.Mots-clés : DPP 0 commentaire [...]

  11. Mikhail says:

    Bonjour Sébastien et bonjour à tou(te)s,

    la version FR de DPP 3.9.2 est ( enfin ! ) disponible sur le site officiel français :
    http://fr.software.canon-europe.com/products/0010791.asp
    Près de 47 Mo (pensez à sélectionner un modèle d’EOS récent genre 7D, par exemple)

    Bon dématricage à tou(te)s ! :-)

    Amitiés,

    Mikhail

    • Seb says:

      Bonjour Mikhail,

      Effectivement, il l’est depuis quelques temps. J’avais modifié le lien de l’article qui pointe vers la page de téléchargement sans l’expliquer clairement.
      Du coup, en passant par les liens de l’article ci-dessus, vous pourrez télécharger DPP 3.9. :-)

      Désolé.

  12. Mikhail says:

    Bonjour Sébastien et bonjour à tou(te)s,

    Je n’avais pas cliqué sur ce lien parce qu’il indique une version 3.9 de DPP. Désolé pour le doublon ! Par ailleurs, j’ai testé un nouvel outil de la version 3.9.2 : la réduction du bruit qui agit sur la luminance et/ou la chrominance et qui désormais s’applique aussi aux formats TIFF et JPEG. C’est aussi efficace que pour le RAW (CR2) ! Voilà qui permet d’appliquer ces corrections sur des images enregistrées par des APN d’une autre marque.

    Merci pour ces échanges.

    Amitiés,

    Mikhail

  13. Romu says:

    Bonjour à tous,

    ce système de notation des photos est pas mal dans cette nouvelle version. Par contre, savez-vous si cette information est stockée dans les EXIF?

    A+

    Romu

  14. Mikhail says:

    Bonjour Romu,

    Je viens de vérifier et apparemment, pas de trace dans les EXIF (testé avec firefox et exif viewer). Je pense que ce système de notation n’est qu’une fonction interne à DPP qui stocke ces infos uniquement dans le format RAW mais ne l’exporte pas dans les formats TIFF/JPEG.

    Mais il vaut mieux attendre une réponse de Sébastien, c’est lui le spécialiste.

    Cordialement,

    Mikhail

  15. Romu says:

    Hello,

    entre temps j’ai trouvé l’outil ExifTool et celui-ci retrouve bien l’info dans les EXIF (en RAW ou en JPG). Elle correspond au tag « Rating ». Par contre pour l’instant je n’arrive pas à la retrouver en lisant les EXIF en PHP. C’est une autre histoire…

    A+

    romu

  16. Cedric says:

    Salut Sébastien,

    je ne vois pas qui d’autre que toi pour me dire si oui ou non je peux incorporer des profils ICC (en l’occurrence ceux de photoweb) dans DPP?
    Merci en tout cas pour toutes tes explications qui m’ont vraiment fait progresser!
    Bonne fêtes.

    • Seb says:

      Bonsoir,

      DPP ne permet pas d’incorporer un autre profil que Adobe ou sRVB. Mais surtout, il ne permet pas de convertir en un autre profil que ceux là. Pour Photoweb, convertir alors à partir de DPP en sRVB.

      Bonne fêtes à toi aussi et merci pour ton commentaire.

      Amicalement

      Seb

  17. VERET says:

    Bonjour,

    J’ai calibré mon écran lcd LG avec une sonde Spyder 3 Express .

    Les photos à l’écran sont superbes après traitement,ou ça se complique c’est à l’impression les couleurs des photos au tirage sont tout à fait différentes , malgré le paramétrage que vous indiquez sur le livre DPP gestion des couleurs.Peut être que vous pourrez m’ apporter une solutions à mon problème.

    MERCI

    Amicalement

    BERNARD

    • Seb says:

      Bonsoir Bernard,

      Pouvez-vous m’indiquer précisément la procédure que vous suivez SVP ? Surtout coté paramétrage de votre imprimante et quelle est votre imprimante.
      S’il faut nous poursuivrons par Email et nous reviendrons par ici pour expliquer où se trouve le problème.

      Amicalement

      Seb

  18. Mikhaïl says:

    Bonjour,

    Une mise à jour de DPP version 3.9.3 (Fr) est disponible pour Windows et Mac…

    http://software.canon-europe.com/products/0010371.asp

    Amicalement,

    Mikhaïl

  19. Seb says:

    Merci Mikhaïl.

    Pour les utilisateurs, Mac Os, ne cherchez pas une version 3.9.3… Cette version corrige des bugs avec la version pour WIndows. Donc, les ordinateurs à la pomme, restent en 3.9.2

    Amicalement

    Seb

  20. Pascal AVENET says:

    je viens d’acheter le 5d mk2 et impossible d’installer la dernière version. J’ai désinstallé ma version mais l’ai l’impression que des trucs sont restés quelque part qui empêchent l’installation.

    • Seb says:

      Bonjour,

      Étrange. Qu’est ce qui se passe ? Donnez nous un peu plus d’info ;)

      Dans tous les cas, il faut installer un version native pour pouvoir lancer la mise à jour téléchargeable sur le Net. Si vous préférez, contactez moi par email :) Au pire, je prendrai la main sur votre ordinateur pour voir ce qui se passe ;)

      Amicalement

      Seb

  21. Pascal AVENET says:

    merci d’avoir répondu si vite. Dans tous les programmes/Canon utilities j’ai la version 3.4, je ne peux pas installer de versions plus récentes
    voilà ce que j’ai comme message d’erreur :
    à mon avis le problème vient d’une première version la 1.6 dont la trace reste présente dans canon utilities
    Pascal

  22. Seb says:

    Ok. Je regarde ça demain. Au pire, téléchargez CCleaner pour supprimer toute trace DPP. Puis installez la version livrée avc le 5d MkII.

    Amicalement

    Seb

  23. Seb says:

    Je pense à une chose, la nouvelle version n’est compatible avc Windows qu’à partir de la version SP3 de XP…

  24. Pascal AVENET says:

    merci mais…j’ai bien la version sp3
    j’ai supprimé avec CCleaner mais la trace de
    DPP 1.6 est restée

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.