Archives de catégorie : Librairie

La librairie numériques : Livres et magazines

[Livre] 100 Conseils pratiques pour mieux photographier avec votre reflex numérique

Enfin un livre sur l’apprentissage photo qui se distingue ! Ce n’est pas que nous jetons la pierre aux autres publications mais il faut avouer que ce guide paru aux Edition Dunod possède tout ce qu’il faut pour satisfaire les débutants et les aider à progresser.

100 Conseils pratiques pour mieux photographier avec votre reflex numérique est un livre que l'on doit au photographe et journaliste Pierrick Bourgault. Rencontrez-le sur son site http://www.monbar.net

Simple, didactique et agrémenté des très beaux clichés, 100 Conseils pratiques pour mieux photographier avec votre reflex numérique est un cadeau à offrir les yeux fermés. Nous avons presque envie d’écrire qu’il devrait être fourni avec tous les reflex amateurs. Différemment des guides classiques, qui se veulent ou trop technique ou pas assez, Pierrick a pris l’initiative (et l’intelligence) de partir sur des cas concrets. En tout état de cause, il a réussi à les commenter et en faire sortir l’essentiel en seulement quelques lignes : BRAVO.

100 conseils pratiques pour mieux photographier avec votre reflex numérique
Auteur: Pierrick Bourgault
Parution: Mars 2012
Pages: 256
Format: 220mmX150mm
Prix et distribution : 18€ aux Editions Dunod

Hors-Série Retouche Photo

C’était début août lorsque la rédactrice des Editions Oracom m’a contacté pour participer à un HS sur Photoshop à paraître pour le salon de la photo. Après en avoir pesé le pour et le contre, j’ai tout de même souhaité participer à ce numéro. Non pas pour le plaisir de voir mon nom épinglé à l’ours d’un nouveau magazine, mais plus parce que je pouvais parler d’un sujet que j’affectionne : Lightroom.

Si j’étais au départ parti sur deux tutoriels, des contretemps personnels et un timing serré m’ont obligé à n’en faire qu’un seul.

Quelques semaines plus tard le magazine est dans les kiosques, et pour tout dire, il a fait chauffer les claviers sur certains sites…

J’ai mis du temps à chroniquer ce hors-série, tout simplement, parce que je ne voulais pas avoir l’impression de mettre de l’huile sur le feu. Mais je crois qu’en parler et donner mon point de vue le plus impartialement possible permettra à chacun de se faire une idée. D’ailleurs, à l’heure où je publie cet article, je ne sais même plus si ce magazine est encore dans les kiosques… Par contre, on le trouve toujours ici.

Lightroom…

Bien que le sujet principal fuse en première intention Photoshop (CS), Lightroom n’est pas en reste. Evidemment, le magazine fait la part belle à son cousin, mais ce hors-série consacre tout de même entre tutoriel, interview et présentation, un peu plus d’une dizaine de page à Lightroom.

 En effet, j’ai pris cette fois le parti de ne pas exagérer les retouches, même si parfois cela reste nécessaire…

Encadré d’une interview d’Eric Vigneron qui explique comment il inscrit Lightroom dans son flux de production et une de moi-même, vous trouverez en page 100 un tutoriel vous expliquant les outils à employer pour retoucher un portrait. Une sorte de cours de maquillage, mais tout en douceur pour que les lecteurs puissent se rendre compte du rendu Avant-Après. En effet, j’ai pris cette fois le parti de ne pas exagérer les retouches, même si parfois cela reste nécessaire.

…cela ne remet pas en cause la qualité des interventions des photographes qui ont participé à ce hors-série !

Tout en douceur…, ce n’est pas réellement la réaction de Gilles Théophile à la lecture des 4 pages de dissertation de Philippe Chaudré consacré à la présentation de Lightroom. J’avoue que ses écrits, notamment dans le premier article, souffrent de quelques approximations qui sont étonnantes de la part de cet enseignant qui pourtant maîtrise son sujet, c’est indéniable. Je pense que cela est peut-être du au fait que l’auteur ait voulu se démarquer des ressources existantes déjà sur le sujet. Si c’est le cas, ce n’est pas très réussi . Bien dommage, d’autant que son second article est bien plus pertinent. A croire que l’on avait à faire à deux auteurs différents !

Mais attention, cela ne remet pas en cause la qualité des interventions des photographes qui ont participé à ce hors-série !

Photoshop et la retouche photo

Contrairement aux critique, j’ai taché de prendre un certain recul vis à vis de ce magazine. Pour moi aussi Photoshop n’est pas mon outil de traitement fétiche, mais tout simplement parce qu’il ne s’inscrit pas dans ma pratique et ma vision de la photographie. Néanmoins, il ne faut pas pour autant en oublier que la photographie est une discipline qui comporte plusieurs facettes, et l’une n’est pas plus noble que l’autre. Il y en a pour tous les goûts et surtout tous les besoins… Et puis le titre de HS n’est-il pas Retouche Numérique ?

Je pense qu’il faut parcourir le magazine avec un regard neuf et sans préjugés. Vous apprécierez alors de pouvoir lire par exemple les reportages sur la retouche photo dans la pub (110-111) et le studio Curtil (auteur de nombreux ouvrages sur Photoshop aux Editions Eyrolles). Vous comprendrez alors pourquoi Photoshop est incontournable dans ce domaine et que la retouche photo et le photomontage n’est pas une pratique qui date de l’époque du numérique…

Cyril Bruneau en plus d'être un photographe professionnel renommé, est un excellent formateur à Photoshop CS. Sujet pour lequel il a tourné une vidéo pour Elephorm (Débuter avec Photoshop) et écrit de nombreux cahiers d'exercices aux Editions Eyrolles.

Je précise que ce HS est tout de même ciblé un peu plus photo qu’habituellement. Retoucher une photo fait aussi partie intégrale de l’activité photographique des photographes dit Corporates. Ce sont ces photographes qui travaillent pour des entreprises, pour leur campagne de publicité ou plaquette de présentation. Exactement comme le sont Cyril Bruneau ou Philippe Curtil.

Mon avis

Mis à part le premier article de Philippe Chaudré, et un passage où l’on nous propose d’insérer le profil ICC dans une photo à envoyer à tirer dans un laboratoire numérique sans l’avoir converti dans cet espace, on est forcé de reconnaître que les intervenants savent de quoi ils parlent.

Par contre, j’adresse tout de même un petit carton pour le sommaire qui n’est pas exempt de critique… Pour exemple, les interviews d‘Eric Vigneron et moi-même sont annoncés page 94 et 96 alors qu’on les trouvent pages 98 à 102. Tout comme mon tuto qui est référencé en page 90 alors qu’il se trouve page 100.

A contrario, j’ai beaucoup apprécié les interviews des photographes. En quelques lignes on y apprend beaucoup et je trouve que cela procure un coté humains à un sujet somme toute très binaire…

Patrick Moll est aussi l'auteur de l'ouvrage Le Format RAW chez Dunod et aussi animateur des sites Alpha-numérique et Numeraw.

Au final, si vous travaillez habituellement avec Lightroom, ce hors-série ne vous sera pas d’un grand secours, mais en prenant du recul vous apprécierez son contenu qui rithmé entre tutoriel et interviews apporte un peu de fraîcheur à ce que l’on peut lire sur le sujet. Attention, si vous espérez apprendre Photoshop, ce n’est pas vers ce magazine qu’il faut se tourner, mais vers un véritable ouvrage sur le sujet. Toutefois, il propose une jolie introduction au monde de Photoshop.

Dans une veine un peu différente, ne ratez surtout pas le HS de Compétence Photo ayant pour sujet le format RAW avec au clavier notre ami Patrick Moll.

MDLP 40 en kiosque

Le numéro 40 du magazine Le Monde de la Photo est en kiosque depuis maintenant une semaine. Dans les grandes lignes, ce numéro propose une première prise en main du Nikon One et du Sony NEX-5N. Deux compacts à objectifs interchangeables et avec une approche résolument différente. Bien avant ces pages de test (à moins que vous ne lisiez comme moi les magazines par la fin…), vous découvrirez des reportages, dont un sur le célèbre festival international de photoreportage VISA pour l’image qui s’est tenu fin août première quinzaine de septembre.

La section « Labo » perdure elle aussi avec pas moins de 6 tutoriels : Photoshop, Lightroom 3, Silver Efex PRO, Aperture 3 et Capture One. Pour Aperture 3, je vous présente comment utilisez au mieux l’outil Tons clairs, tons foncés et comment appréhender au mieux l’accentuation avec Capture One.

Ils en parlent

Pour vous faire une idée du contenu avant de courir chez votre marchande de journaux, consultez le sommaire en image sur le site MDLP et cette excellente revue de presse de Patrick Moll sur Alpha-Numérique.

 

 

MDLP N°39 en Kiosque

A défaut d’avoir pu prendre en main le nouveau Nikon One (à découvrir sur le site MDLP) pour la parution du numéro de septembre, le magazine Le Monde de la Photo s’est attaché à vous offrir un dossier de 13 pages sur la gestion de la couleur. De l’étalonnage de son boitier à celui de son écran en passant par la gestion de la couleur avec Photoshop ou Lightroom, c’est un dossier pratique et exclusif signé Volker Gilbert.

Coté matériel, malgré l’absence de nouveautés du coté des reflex experts et amateurs, Laurent Katz et Jean-Marie Sepulchre n’ont pas chômé et ont passé au banc d’essai les Olympus Pen E-P3, Panasonic Lumix DMC-GF3, Fujifilm FinePix F550EXR, Sigma 120-300mm f/2.8 EX DG OS APO HSM (ouf !) et le Carl Zeiss Distagon T 35mm f/1.4 ZF.2. Par ailleurs, le côté pratique reste de mise avec la rubrique « Mieux utiliser », consacrée ce mois-ci au Canon EOS 600D.

Faire des photos, c’est bien, mais n’oublions pas que les partager, c’est mieux. Pour cela, le meilleur moyen, reste de les imprimer. A cette occasion, Patrick Lévêque passe au crible les imprimantes multifonctions…

Coté logiciel, en plus d’une brêve présentation du Film Pack 3 de DxO, le magazine reste fidèle à ce qu’il a mis en place et propose 3 nouveaux tutoriels avec au clavier Gilles Theophile et moi-même :

  • Lightroom : Noir et Blanc partiel
  • Aperture 3 : Redéfinir la balance des blancs
  • Capture One Pro : Cours de rattrapage…
Une semaine après la fermeture des Rencontres Photographiques d’Arles, qui ont rencontré un succès record avec près de 84 000 visiteurs (+15% par rapport à l’année précédente), Didier de Faÿs vous propose une visite immersive de cet événement mondial. Un superbe reportage à lire si vous n’avez pas pu faire le voyage en terre provençale.
Voilà une partie du sommaire d’un numéro riche à se procurer en librairie, en attendant le N°40 et sans nul doute la présentation de ce qui est la coqueluche de l’automne : le Nikon One…

Paris monuments

Un Paris-Visite en image. Voilà comment pourrait se résumer l’une des dernières mise en presse des Editions Parigramme. Attention, il ne faut pas se méprendre, Paris Monuments Splendeur de la ville de lumière, n’est pas un guide touristique, mais plutôt l’un de ces livres que l’on achète en souvenir d’un voyage, pour se remémorer les beaux moments d’une escapade ou pour avoir en image ce que l’on n’a pas eut le temps de découvrir ou que l’on n’avait pas la possibilité de capturer. A la différence que l’on a à faire à une édition de qualité.

La robe

Flatteuse au touché, la couverture rigide mat rappelle les papiers photos Fine Art « Heavyweight ». Malheureusement, sa texture ne se prête pas aux voyages et si vous devez l’offrir, pensez à l’emballer avant de le balader dans votre valise… La reliure est aussi très propre et les feuillets cousus et collés inspirent la confiance. Les détails de finission laisse transparaitre que l’éditeur veut inscrire l’ouvrage dans une collection de qualité. D’ailleurs, un rapide coup d’oeil au site de l’éditeur confirme nos sentiments, puisqu’on le trouve dans la section Beaux Livres

Le contenu

Comme nous l’écrivions au début de cette chronique, Paris Monuments est à la fois un livre d’art et un guide touristique, voire pédagogique. Pour chaque monument présenté et photographié, vous trouverez une partie de son histoire avec parfois quelques anecdotes. Bien que j’eusse trouvé quelques photos un peu banales, il en est qui sont magnifiques, et notamment celles prises de nuit, comme en exemple celle de la page 138 qui illustre le musée du quai Branly avec des couleurs étonnantes, ou la superbe vue du Grand Palais en page 33. On félicite en tout état de cause l’assiduité des photographes à proposer des images aux angles de vue originaux qui laissent apparaitre la ville lumière sous un autre jour. En bonus, vous trouverez en fin d’ouvrage, deux pages consacrées aux astuces pour photographier Paris…

Si j’ai relevé des points négatifs comme l’absence d’une carte de géolocalisation, j’attribue au final une bonne note à Paris Monuments, qui est un livre à s’offrir en souvenir d’une virée parisienne, d’autant que pour 19€ il ne dépareillera pas dans votre bibliothèque.

L’interview

Je ne pouvais pas conclure cette chronique sans concrétiser mon envie d’interroger nos co-auteur sur leurs motivations et les contraintes photographique et administratives qu’on put engendrer la préparation de ce livre. Arnaut Chicuret, n’étant pas disponible, il a confié le soin à Pascal Ducept de répondre en leur nom à ma petite interview. Merci à nos deux co-auteurs pour leur disponibilité et leur amabilité.

FOTOPASSION: Bonjour Pascal, et félicitations pour vos clichés. Comment décririez-vous Paris Monuments ?

Pascal Ducept: Paris est la ville la plus visitée au monde et des dizaines de livres photo sur Paris et ses monuments ont déjà été publiés. On pourrait donc croire que le sujet a été épuisé, ce que je croyais mois aussi au début. En fait Paris est une ville à la richesse architecturale inépuisable.Le but de «Paris Monuments» est de montrer qu’avec des efforts, il est toujours possible detrouver des angles de vue originaux et étonnants qui mettent en valeur chaque monument et la ville en général. La spécificité du livre est également de comporter une majorité de vues enhauteur de jour et de nuit.

FOTOPASSION: Quel est le cliché que vous préférez dans Paris Monuments ?

Pascal Ducept: Le cliché que je préfère est celui des pages 24-25 montrant la tour Eiffel coincée entre la cathédrale Notre-Dame et le clocher de l’église Saint-Germain avec le dôme des Invalides juste à gauche. Avant toute chose, je veux préciser que cette photo est réelle et que ce n’est pas un photomontage. En règle générale quand j’ai accès à un site en hauteur, je sais exactement ce que je vais photographier, mais ce n’était pas le cas pour cette photo. J’avais prévu de photographier un monument dans une direction opposée et c’est en regardant autour de moi que j’ai immédiatement vu cet alignement parfait et j’ai instantanément réalisé que j’avais une photo au potentiel incroyable sous les yeux. Je tiens d’ailleurs à préciser qu’il faut être positionné au mètre près pour que cet alignement se réalise. Cependant j’étais venu la première fois de jour et j’ai tout de suite su que je devais faire cette photo de nuit, les monuments éclairés étant tels des phares lumineux au-dessus des toits de la capitale. Il a ensuite fallu que j’attende presque un mois pour avoir une météo favorable avant que je puisse enfin faire la photo.

FOTOPASSION: Quel est celui qui vous a posé le plus de problèmes ?

Pascal Ducept: Au niveau administratif, Paris est un enfer bureaucratique et je ne m’étendrais pas trop là-dessus. Au plan technique ce sont les photos de nuit qui pose le plus de problèmes, car se conjuguent souvent plusieurs difficultés comme le contraste extrême entre les parties éclairées des monuments et les parties plus sombres de la ville, le trafic urbain souvent chaotique quand la vue comporte un axe de circulation et bien sûr les conditions météo (vent notamment).
Le panoramique du Sacré-Cœur et de la tour Eiffel p98 n’a pu être réalisé qu’en combinant plusieurs images (HDR) afin de préserver les détails dans les hautes lumières, mais aussi pour avoir un peu de détails au niveau des immeubles et des rues.

FOTOPASSION: Avez-vous une anecdote à nous raconter, qui vous serez arrivé lors de la prise de vue ?

Pascal Ducept: Malgré toute la préparation que l’on peut apporter à une prise de vue, Paris, comme toutes les grandes villes, présente toujours des imprévus, parfois positif par fois négatifs. La photo du Louvre p60 en est un exemple. L’aspect bleuté de la pyramide avec les deux faisceaux qui sortent de la pointe (en contraste avec l’éclairage jaune-orange habituel) illustre ce point.
Ceci n’était bien évidemment pas planifié, mais il s’est avéré que cette prise de vue s’est faite le jour de fermeture du Louvre (le mardi), la pyramide avait été louée par EDF pour un séminaire et des projecteurs bleus avaient été installés pour éclairer la pyramide.

FOTOPASSION: Quel est l’équipement matériel avec lequel vous avez préféré travailler et pourquoi ?

Pascal Ducept: En général, je n’attache pas trop d’importance au matériel, car le niveau actuel des réflex numériques est devenu excellent et même un reflex d’entre de gamme permet de faire des photos de qualité professionnelle. J’ajouterai que le plus important est de bien choisir ses objectifs en fonction du type de photo que l’on veut réaliser et de connaître leurs atouts et faiblesses (notamment au niveau du piqué).
Le plus important pour réaliser les photos qui correspondent à ma vision de Paris est d’être au bon endroit au bon moment, car rien ne remplace une belle lumière. Cependant, je dois dire que cela fait deux ans que j’utilise un Canon 5D Mark II et que j’en suis très satisfait tant au niveau de la qualité des images jusqu’à ISO 1600 que de sa versatilité dans toutes les conditions de lumière. Pour finir, et je vais sûrement surprendre, l’accessoire indispensable sans lesquels aucune des photos de nuit dans ce livre n’aurait été possible est mon trépied carbone Gitzo. Donc si j’avais un conseil à donner, c’est de ne jamais sous-estimer l’importance du trépied (et de la rotule) si votre objectif est de faire les meilleures photos de nuit possible de la Ville Lumière.

FOTOPASSION: Outre Paris quel est le type de sujet qui vous inspire le plus ?

Pascal Ducept: Pour « Paris Monuments », seule une partie des images dont nous disposons a été utilisée pour le projet. Nous avons donc assez d’images inédites dans nos archives pour réaliser d’autres livres sur Paris tout en gardant la même exigence au niveau de la qualité et de l’originalité des images. Cependant les prochains livres sur Paris seront sans doute plus focalisés sur un thème précis.
Plus généralement, nous sommes intéressés par des sujets touchant au tourisme (paysage, architecture, nature). En dehors de Paris, un livre sur les Châteaux de la Loire avec des vues aériennes devrait sortir en 2012. À plus long terme d’autres projets sont à l’étude sur d’autres régions Françaises et étrangères. Comme on dit en anglais « Stay tuned ».

Informations

Titre : Paris Monuments
Auteurs : Arnaut Chicurel – Pascal Ducept
Editions: Parigramme (http://www.parigramme.com)
Pages : 160 pages
Prix et distribution : 19€ en librairie

Au sujet de no co-auteurs, sachez qu’ils sont tous deux diffusés par l’agence Hemis (www.hemis.fr) et que vous trouverez une biographie complète à la fin de l’ouvrage.

[Livre] Le format RAW

Sans pour autant pouvoir s’appuyer sur un standard, le format RAW acquiert au fil des années ses lettres de noblesse. Pour la France, des logiciels tels qu’Adobe Photoshop Lightroom ne sont pas étrangers à cet engouement, mais il faut aussi compter sur Volker Gilbert, qui depuis des années défend ce format et initie peu à peu les photographes aux avantages qu’il présente. Son livre «Développer ses fichiers RAW», qui en est à sa troisième édition en moins de 5 ans, et qui se trouve traduit en plusieurs langues reflète parfaitement l’attente d’information du public vis-à-vis de ce format, et qui plus est, dans des astuces et conseils portants sur le flux de production à utiliser pour le traitement de ses photos. Continuer la lecture

100 plans d’éclairage pour…

Encore une nouvelle production chez Eyrolles, 100 plans d’éclairage pour la photo de portrait de Peter Hince est un livre un peu atypique et accès sur la pratique.

Après une rétrospective des principales sources de lumière artificielle, l’auteur se penche sur une centaine de cas concrets, schémas à l’appui pour proposer plusieurs variations d’éclairage pour la photo de portrait. Chaque exemple fait l’objet d’une comparaison du rendu en image sur fond blanc, fond noir et avec des mannequins d’origines diverses (européen, asiatique, africain…).

Traduit et adapté par Dominique Dudouble, le titre original, The portrait Lightning Reference est un ouvrage fort bien réalisé et sera un très bon support pour aborder la photo en studio.

Sources

100 plans d’éclairage pour la photo de portrait (254 pages) est disponible en version papier aux éditions Eyrolles au prix conseillé de 24€.

Bon plan Ebook chez Eyrolles

Eyrolles signale -30% sur une sélection d’Ebook et cela, jusqu’au 31 octobre de cette année.

Informatique, Cours, Commerce, Photo… 25 Ebook vous attendent à un tarif promotionnel fort intéressant. Et ce ne sont pas forcément des ouvrages en fin de carrière. Photoshop CS5 de Pierre Labbé et LE Leica M9 de JM Sépulchre en attestent. Evidemment le premier avec ses 682 pages ne se prête pas forcément au format Ebook, mais lorsque l’on sait que ce livre présente les fonctions les unes après les autres au travers d’exemples pratiques, on peu toujours y réfléchir.

Opération spéciale Eyrolles -30% sur les Ebook

Aperture 3 et MDLP N°30 en kiosque

Dur dur de tenir la cadence… Habituellement, les didacticiels qui paraissent dans le magazine Le Monde de La Photo version papier sont déjà en ligne sur la version Web.

Ce mois-ci, c’est du « moit-moit ». J’entends par là que vous trouverez dans le magazine 2 pas à pas ayant pour sujet Aperture. L’un a déjà fait l’objet d’une parution Web (Gestion des mots clefs) et l’autre traite du panneau d’impression. Ce dernier est inédit et pas encore en ligne. Vous y trouverez les options de base pour imprimer rapidement vos images. Ce n’est qu’une première partie. Deux autres suivront vous permettant de prendre en main les options avancées avec toujours à la clef une ou deux astuces ;-)

Aperture 3 n’est pas le seul sujet traité dans ce –superbe– nouveau numéro. Lightroom (redresser les perspectives et créer un filigrane), Photoshop (changer de ciel sur un cliché) et DxO sont aussi de la partie.

Coté pratique, un dossier complet est consacré à la récupération et la préservation de ses photos, un autre à la photo de mariage et un dernier aux  » Traînées numériques ». Des sujets à ne pas manquer !

Clou du clou, Vincent Munier se prête à une interview avec à la clef 18 pages « exceptionnelles » sur les traces de ce talentueux photographes. Un échange instructif avec des images sublimes.

Sans oublier la section test avec le Canon 60D, le Samsung Nx100, le Sony A55, le nouveau Sigma 70-200 f/2.8 HSM OS…

Je n’ai pas pour habitude d’annoncer les sorties mensuelles, mais là, je trouve que ce numéro de 146 pages (avec peu de publicité) est d’une grande qualité.

Sources

Michel Lion vous présente en image Lemonde de La Photo N°30.