Archives de catégorie : Galerie

Créer facilement un site Web avec Lightroom

Adobe étant très affairé à optimiser les performances de Lightroom et à proposer aux utilisateurs de nouvelles fonctions pour leur simplifier la vie, il n’est dès lors pas question de se perdre à améliorer les modules tels que celui des Diaporama ou Web.

Si les options de configuration pour la création de diaporamas restent limitées et ne semble pas très ouvert, le module Web lui, peut compter sur les développeurs tiers. Sur ce créneau, Matthew Campagna avec ses galeries TTG régnait presque en maître. C’était sans compter sur Timothy Armes…

Auteur de nombreux plug-ins pour Lightroom qu’il distribue par le biais de son site http://www.photographers-toolbox.com. À l’origine de 3 modèles pour le module Web de Lightroom, Tim avait en projet de révolutionner la création des sites Web en s’appuyant sur le service Publication que l’on trouve dans le module Bibliothèque et qui a fait son apparition avec la version 3 de Lr.

Notre entrevue lors du salon de la photo de Paris a fini d’achever sa conviction. Il fallait se mettre au travail. En quelques semaines seulement, Tim a conçu WSSP Impact. Premier plug-in Web pour Lightroom destiné à concevoir facilement un site internet complet sans connaissances particulières en code Html et consorts.

Ce plug-in permet d’indexer rapidement et sans effort plusieurs thèmes de galerie, mais il offre aussi une page Contact, la possibilité d’annexer d’autres pages telle que votre biographie, d’ajouter des liens hypertextes renvoyant vers d’autres sites en ligne et tout récemment de protéger par Login/Mot de passe des galeries…

Rester protégé

Le seul seul chaînon manquant était la difficulté à restreindre l’accès à certaines galeries. Depuis cette semaine, le problème est réglé. Tim a implémenté un « Password Protect » sur toutes ses galeries WSPP. Dès lors, vous pourrez créer un espace client accessible uniquement par Login/Mot de passe. La seule restriction étant que votre espace d’hébergement Web soit compatible PHP. Freenautes attention…

Auparavant, il existait bien une solution, mais elle était relativement fastidieuse. Tim nous lève ici une belle épine du pied.

Intelligemment, Tim propose via son plug-in de faire apparaitre dans l’index les galeries privées. Il suffit alors de cliquez sur le lien qui leur correspond et de saisir le couple Login/Password adéquat pour y accéder. Mais, si vous ne désirez pas qu’elles soient accessibles par votre page d’index, il suffit de cocher une simple case (ci-dessus en (3)). Transmettez alors le lien Url aux bonnes personnes.

Je reviendrai sur le sujet très rapidement.

Les points forts

Un petit récapitulatif des points forts des galeries WSPP (Web Site Publisher Pro) :

– Création d’un site complet à partir d’un seul et unique modèle.

– Personnalisation complète des zones de texte : titre en gras, insertion de liens hypertexte…

– Zone réservés à l’ajout de code: Css, script dans le Header, ajout script Google Analytics de manière très simple…

– Possibilité de restreindre l’accès à une ou plusieurs galeries via Login/Mot de passe.

– Lors de mises à jour de vos galeries, seulement les nouvlles images sont transférées vers le site.

– La suppression d’images ne requiert pas d’accéder au service d’hébergement via un client Ftp.

Sources

Noter aussi que les plug-ins WSPP de Tim ne sont compatibles avec Lightroom qu’à partir de la version 3.2.

– Télécharger les galeries Web pour Lightroom WSPP de Timothy Armes.

Le plug-in est en anglais ainsi que la notice. Ayant eu la chance de tester cette galerie en avant première, je vais très prochainement vous mettre en ligne une prise en main complète d’un de ces modèles.

De nouvelles options sont en cours d’élaboration et devraient rapidement rendre les galeries WSPP indispensables…

WSPP Impact et Filmstrip peuvent être testés pour une durée illimitée avec pour seule limitation la mise en ligne de 3 images par galerie.

Pour le lancement de cette nouvelle série de modules externes, Tim propose un tarif spécial pour moins de 30€. Le tarif peut sembler élevé par rapport à ce qui se fait, mais la série WSPP n’a aucun équivalent, tant sur la simplicité de mise en oeuvre que sur la richesse de paramètres de personnalisation. Une fois acquitté de cette « dîme », vous pourrez publier plus de 3 photos par galerie.

Mon nouveau site : Lrb Portfolio

Après FOTOPASSION, c’est au tour de ma galerie photo de muter. Devrais-je dire plutôt « …de disparaître… ».

La métamorphose de FOTOPASSION était l’occasion de séparer ce qui est un Blog personnel d’un site professionnel. C’est dans ce contexte que depuis quelques jours, un lien est venu se greffer sur le blog (Ca se regarde...). Ce lien renvoi vers mon site professionnel dans lequel vous pourrez visualiser une partie de mon travail photographique. Cette page a été élaborée sur la base du modèle Web pour Lightroom : Lrb Portfolio.

Depuis sa première version (HScroll Lua), ce template a bien évolué et propose une interface sobre, classe et relativement simple à mettre en oeuvre. D’ici quelques temps, je vous distillerai quelques conseils de personnalisation pour ce modèle. Si vous le désirez, vous pourrez télécharger le manuel sur le site de son auteur pour voir si cette galerie pourrait vous convenir.

En attendant, je vous souhaite un très très bon week-end prolongé (pour ceux qui font le pont).

Soyez prudent, car je ne compte pas perdre de lecteur ;-)

Amicalement

Sébastien Abric

TTG Highslide, le meilleur template Web pour Lightroom ?

C’est non sans une certaine fierté que Matthew Campagna a annoncé samedi la sortie de son dernier modèle de galerie Web pour Lightroom. S’appuyant sur la technologie HTML et Highlight Js de Torstein Høns, le résultat est visuellement proche du modèle TTG Shadowbox. Mais l’analogie s’arrête là, car ce modèle est entièrement nouveau.

Fig.1

Le mode Diaporama. En arrière plan on aperçoit les vignettes de prévisualisation et tout en bas, le filmstrip.

J’avoue ne pas encore avoir installé cette galerie, mais d’ici le début du mois de juin, je devrais enfin voir la fin du tunnel et j’aurais alors un peu plus de temps pour tester ce modèle. Si les essais son concluants, j’envisage même de basculer l’ensemble de mes galeries dessus.

Un modèle = 3 modes

Un peu plus haut, je vous disais que ce nouveau modèle ressemblait à TTG Shadow. En effet, comme lui, il utilise un moteur javascript pour afficher en grand les miniatures de prévisualisation. Seulement ici, en dessous de la fenêtre d’affichage, se trouve un bouton l’activation d’un mode diaporama et les miniatures reprises à la manière du Fimlstrip de Lightroom (Fig. 1) . C’est ce que Matthew définie Slideshow Mode, comprenez littéralement en français le mode Diaporama.

Si Matthew a donné un nom à ce style de présentation, c’est que son modèle est capable de présenter vos photos sous 3 modes différents :

– Le mode Diaporama vu précédement ;

– le mode Proofing, que l’on traduira par Comparaison ;

– le mode Inline Slideshow que l’on appellera Diaporama en ligne…

Si le mode Diaporama est relativement classique, le mode Comparaison est véritablement nouveau et particulièrement destiné à la commercialisation de ses photos. Pour cause, il ouvres sur la présentation de vignettes sélectionnables et sur un formulaire Contact intégré permettant d’envoyer la sélection à l’auteur des photos (Fig. 2). Très pratique, on regrettera que Matthew n’est pas pû (ou pas encore) intégré la possibilité de verrouiller l’accès à la galerie par un mot de passe. Par contre si la présentation des photos en diaporama n’est pas offerte dans ce mode, vous pouvez cliquer sur plusieurs images en vue par exemple de les comparer (Fig. 3) Formidable !

Fig. 2

TTG%20Highlight%20Proofing.jpg

Le mode Proofing permet d’envoyer un email à l’auteur des photos avec sa sélection personnelle.

Fig.3

TTG%20Highlight%20Proofing2.jpg

Toujours le mode Proofing (Comparaison) avec cette fois, deux images affichées à l’écran.

Pour finir, le mode Diaporama en ligne ressemble à ce que propose SlideShowPro avec là aussi le choix entre visualiser les photos par sélection (en cliquant sur une des miniatures) ou par diaporama, en cliquant sur le bouton Play qui se trouve en bas à droite (Fig. 4).

Fig. 4

Highslide%20Inline.jpg

Le mode Inside Slideshow (Diaporama en ligne). Naviguez dans le fimlstrip ou lancez le diaporama (en bas à droite).

En bref

Le modèle de galerie Web qui manquait à Lightroom


Adobe s’étant focalisé sur les modules Bibliothèques et Développement, le module Web doit en grande partie son essor aux éditeurs tiers. Grâce à eux, le panel de gabarits disponibles s’est largement étoffé et ils viennent combler des lacunes sur lesquelles Adobe n’a pas eu le temps de se pencher.

Alors que l’on croyait avoir fait le tour de ce qu’il était possible de faire avec Lightroom, voici qu’un petit nouveau (dans le monde de Lightroom) présente lui aussi son template et son lot d’innovations. Attention, laissez place, Fotoplayer pour Lightroom arrive !

Continuer la lecture

dfGallery concurrence PicsEngine 3

Alerté par un lecteur (Alias Samoth)lors d’un commentaire sur le fil dédié à PicsEngine 3, je suis allé faire un tour sur le site dezinerfolio.com pour y découvrir le script d’une galerie Web en flash. Effectivement, le mimétisme avec PicsEngine est frappant. Mais alors que le premier est relativement complexe, et avec lequel on en vient parfois à se mélanger les pinceaux, ici, tout est simple et intuitif.

A télécharger ici et en présentation par là
dfGallery.jpg

Le bonus, c’est que dfGallery 2.0 est gratuit. Je n’ai pas eu le temps de le tester et pour une fois, je vais vous laisser faire ;-)

Par contre, j’attends vos commentaires !!

Rien n’est gratuit

Victime de son succès, Matthew Campagna va devoir faire payer le téléchargement de ses templates Web…
L’histoire que je vais vous raconter est celle qui peut arriver à chacun et qu’il est bon de méditer. Il était un jour un étudiant tout autant passionné d’informatique que de photographie. Il utilisait Lightroom comme logiciel de post-traitement. Il le trouvait tout à fait à son goût pour l’organisation et le développement de ses clichés et la vie était belle.
Continuer la lecture

PicsEngine V3.0

La nouvelle galerie flash de Michaël Villar est enfin disponible. Après de longs mois d’attente, ce jeune étudiant de 20 ans, surdoué de l’informatique et du design propose une suite à la V2 de PicsEngine.

Pour ceux qui n’en n’ont jamais entendu parlé, PicsEngine est un script en flash permettant de créer une galerie photo que l’on peut organiser à sa guise en albums et sous-albums. L’interface est relativement simple et intuitive tout en étant particulièrement riche. Elle s’articule autour de deux principales fonctions : une partie navigation (accessible à tous) et une section administration.

Fig.1 La meilleure galerie photo ?

De mieux en mieux

La précédente version possédait au moins deux points faibles:

  • L’impossibilité de personnaliser facilement l’interface.
  • L’impossibilité de créer des profils d’utilisateur ou de restreindre l’accès de certains albums.

Michaël a bien pris note de ces limitations. Depuis, l’interface administrateur se voit dotée d’une section « Theme » et « User » comblant ces lacunes.

A l’utilisation, on retrouve cette sensation « d’onctuosité » si caractéristique des applications tournant sous Mac Os… et pourtant je navigue sous Windows XP ! Les effets de transparence sont superbes et l’on en vient à se demander si l’on parcourt la galerie pour les photos ou pour le plaisir de voir tourner PicsEngine !

Alors que la V2 était distribuée en freeware, cette fois-ci l’auteur a opté pour un mode shareware (payant). Si l’annonce d’une telle décision a beaucoup fait réagir (ma mère avait un proverbe: « Tout ce qui coûte me dégoûte…» ), il faut admettre que le tarif de 15 Euros n’est pas exorbitant. Ici, pas de possibilité de télécharger une version d’essais. Néanmoins, le site regorge d’information (vidéo, captures d’écran, galerie de test en ligne…) ;-) Seule ombre au tableau, il n’y a pas de possibilité d’exporter ses images directement à partir de Lightroom

PicEngine V3, c’est…

– données EXIF
– description associée à chaque photo
– commentaires
– téléchargement de photo
– sous-albums
– navigation par filtrage de tags (possibilité de filtrer en demandant plusieurs tags)
– redimensionnement des miniatures à la volée
– slideshow (non présenté)
– fonction plein écran (non présentée)
– flux RSS par album ou par combinaison de tags
– flux RSS des commentaires accessible dans la barre d’adresse (non présenté)
– sauvegarde de la photo actuelle ainsi que l’album (ou les tags) dans l’url
– téléchargement d’un album ou des photos de certains tags dans une archive ZIP

Fig.2 De nombreuses options sont présentes

Picsengine_v3.jpgface administrateur

– gestions des photos (tags, description)
– édition de plusieurs photos en même temps
– redimensionnement de photos
– import de photos à partir de son compte Flickr (drag’n drop)
– importation des tags des photos Flickr
– affichage des données EXIF
– upload de photos (plusieurs en même temps) avec association de tags
– recherche de photos
– gestion des albums intelligents
– commentaires (non présentés)
– configuration (général, slideshow, langage, thème, flux RSS, données EXIF, mise à jour)
– gestion des utilisateurs

Fig.3 La page d’administration

Administration.jpg

Photos de Blazouf ;-)ratique

Le prix est de 15 Euros valable pour un nom de domaine (et sous-domaine).

PicsEngine est un script demandant d’avoir recours à la base Sql de votre hébergement. C’est juste à ce niveau que certains risquent d’être quelque peu rebutés. Mais il n’y a rien de bien difficile et sachez que c’est le prix à payer pour bénéficier d’une somptueuse interface de présentation.

Le site où trouver PicsEngine

Créer un index pour ses Galeries Lightroom -Partie 2-

Google n’aime pas trop ça, mais en relisant cet article je ne l’ai pas trouvé très pédagogique et le dernier commentaire d’Eric m’a conforté dans mon impression.

Plutôt surchargé en ce moment (vous comprendrez bien tôt pourquoi…), j’avais laissé suspend la mise à niveau de ce post. Mais bon, j’ai fini par me prendre par la main et par vous livrer cette nouvelle mise à jour.

Depuis notre dernier article sur « Comment indexer des galeries web avec Lightroom », les choses ont quelques peu évolué et il est temps de faire un point sur ce qui a changé et sur les nouvelles possibilités offertes depuis la version 1.3 de Lightroom et la programmation de modèles Web en LUA.

Vous l’aurez sans doute remarqué, les 3 templates initialement mis à disposition sur le site de Matthew Campagna, ne sont plus disponibles et se sont vues remplacés par une nouvelle solution : TTG XML Auto Index. Vous trouverez donc dans la suite de ce post le nouveau workflow décrivant les différentes étapes à suivre pour indexer votre site ; que celui-ci soit composé de galeries compatibles ou non. Les modèles de galeries dit « compatibles » sont uniquement disponibles sur le site The Turning Gates. Vous trouverez la liste par ici (dans les menu Html Galleries, Flash Galleries, Galleries Indices et Special Purpose Templates).


Pré-requis

Votre serveur d’hébergement doit être compatible Php et vous devez avoir un serveur client FTP (CF la procédure Configurer un serveur FTP).

1/ Récupérez TTG XML Auto Index.

2/ Installez le template (CF la procédure Installer un template Web pour Lightroom)

** Si vous utilisez des modèles non compatibles pour créer votre site, téléchargez et installez aussi TTG XML Maker.

Indexation

1/ Configurez TTG Auto Index. Il n’y a aucun lien à renseigner pour que vos galeries thématiques soient référencées. La personnalisation est seulement  cosmétique. Les images affichées ne sont là qu’à titre d’exemple.

2/ Une fois personnalisé, sauvegardez votre modèle : Menu>Web>Nouveau modèle

3/ Exportez-le résultat sur votre Disque Dur (DD), puis l’envoyez dans le serveur (CF la procédure Configurer un serveur FTP).

4/ Supprimez le répertoire thumbnail et le fichier index.html.

Galeries compatibles avec TTG Auto Index

1/ Créez vos galeries comme vous en avez l’habitude, sans omettre de remplir les champs Album title et Album description (Figure 1). Pour forcer l’affichage d’une miniature en particulier, remplissez le champ en bleu.

Figure 1

En bleu, si vous voulez voir afficher une vignette particulière dans l’index.
Valable seulement pour les galeries compatibles

2/ Exportez-les sur votre DD (CF la procédure Configurer un serveur FTP).

3/ Placez-les dans la même arborescence que votre Index (figure 2).

Figure 2

Galeries non compatibles avec TTG Auto Index

Créez vos galeries comme vous en avez l’habitude et placez-les dans la même arborescence que votre Index (Figure 2).

Ensuite, il faudra générer un fichier autoindex.xml pour chaque galerie avec TTG Xml Maker w/Thumbs 1.1.

1/ Utilisez le modèle TTG Xml Maker w/Thumbs 1.1.

2/ Choisissez une photo représentative de la galerie à indexer. Ne pas tenir compte du message d’erreur affiché.

3/ Remplissez les champs Album title et Album description (Figure 1).

4/ Laissez-les autres vides.

5/ Exportez sur votre DD.

6/ Envoyer le répertoire Thumbnail et le fichier autoindex.xml dans le répertoire de la galerie à indexer

7/ Répétez l’opération pour les autres galeries.

Vos galeries existent sur le serveur

1/ A ce moment là, les déplacer sous la même racine (ou le même répertoire) que le template d’indexation dans votre serveur (Figure 2).

2/ Référez-vous au paragraphe Galeries non reconnues par TTG Auto Index.

Ma version de TTG AutoViewer Gallery

Il y a maintenant quelques semaines, Franck (fidèle lecteur) m’a contacté au sujet du template web TTG AutoViewer Gallery de Matthew Campagna. Les personnes ayant essayé ce plug-in se seront rendu compte qu’il ne permet pas de modifier la hauteur des images au format paysage… C’est bien dommage car le diaporama y perd en fluidité.

Le template d’origine ne permet pas d’ajuster les images à la même hauteur… Question de goût

Avant.jpg

J’ai donc apporté quelques modifications au template.

Réglez les hauteur dans l’ordre indiqué

Et voilà le résultat

Apr%E8s.jpg

Source : –> Télécharger la version modifiée

SlideShowPro pour Lightroom

Après tout juste une semaine de retard (par rapport à l’annonce officielle), SlideShowPro pour Lightroom vient de voir le jour. Il faut avouer que les template « Web » livrés avec LR sont relativement basiques et SSP devrait mettre un peu de gaieté dans tout ça. Personnellement, je ne comprends pas tout à fait pourquoi il aura fallu attendre la version 1.3 de LR pour voir apparaître ce template. En effet, ce n’est ni un module d’export, ni un module à part entière… Néanmoins, il est là et semble offrir la même apparence que les produits de la marque. Le petit plus de SSP est sans doute sont mode « plein écran » qui permet de visionner vos photos sans que l’on ne voit votre navigateur web. Un véritable diaporama ! Pour 25$, cela vaut le coup :-) Ma galerie réalisée avec SSP.
Attention mise à jour du 10/12/07: Inhiber le téléchargement d’une photo…à voir en fin d’article


La bonne surprise

Après avoir téléchargé (et payer car il n’y a pas de version d’évaluation…) puis installé le template (dans le repertoire galerie de LR), on ouvre LR en « mode » [Web] et là, miracle, SSP pour LR est disponible. Les menus de paramétrages sont nombreux et complets. D’ailleurs, de nombreux essais vous permettront de mieux les assimiler… La bonne surprise vient du fait que l’on peut facilement créer un index pour naviguer entre plusieurs albums. Malheureusement, cela n’est pas « automatique » et vous aurez quelques manipulations de fichiers .xml et de copier/coller de répertoires à réaliser. Mais rassurez-vous, rien de bien compliqué. Cela se fait d’ailleurs de manière plus simple que celle expliquée ici ;-)

Pour voir un exemple, cliquez sur ce lien…et essayez tout les boutons de l’affichage. Surtout celui en bas à gauche et celui à droite :-)

Un fil a été ouvert sur Forum.Utiliser-Lightroom.fr
Continuer la lecture