Archives de catégorie : Matériel

Appareils photo, Informatique…

[SIGMA] Un étonnant 18-35 f/1.8 !

Alors, là, depuis quelques années Sigma montait en puissance, mais là, le fabricant d’objectif aura fait fort avec ce surprenant 18-35 ouvert à 1.8.

Sigma 18-35

Si le communiqué de presse précise que la disponibilité et le prix seront « précisés ultérieurement », cette annonce aura su créer l’envie…

Réservé aux boitiers possédant un capteur APS-C (ou FF compatibles), il serait stupéfiant de le voir à moins de 1000 euros. Surtout quand on connait les contraintes qu’exigent la conception d’un tel grand angle.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

[Nikon D800] Prise en main et réglages de base d’un 36Mpx

Après maintenant plus de 9 mois passés en compagnie du D800, je pense qu’il est grand temps de vous donner nos premières impressions, mais surtout quelques pistes de pré-réglages afin d’exploiter au mieux ce boitier, ou pour d’autres voire les avantages qu’ils proposent par rapport à un D700, voire un D600.

Ne vous attendez pas à un test complet du D800. Ce n’est pas le sens de cet article. Au lieu de faire une énième version du compte rendu d’un reportage, je préfère vous faire découvrir les options du D800 qui vous serons utiles et vous faire partager mon expérience.

36 Mpx, ça aide pour les panoramiques… Photo imprimée au format 180 x 60 cm sur Canson Infinity Canvas Artist Matte 390 gr.

 

Le maître mot est principalement de vous indiquer comment optimiser les réglages de votre D800 pour en tirer tout le jus, gagner en productivité et peut-être au passage, tordre le coup à des à priori et « on dit »

Evidemment, je ne ferai pas l’impasse sur les quelques déboires rencontrés, mais je ne les stigmatiserai pas non plus. Vous verrez qu’il y a une explication rationnelle à chaque critique qui a pu s’abattre dur le D800. Même si la perfection n’existe pas.

Un D800 à sa main

Comme lorsque l’on monte dans une voiture, il faut toujours régler les rétroviseurs, le fauteuil conducteur, la hauteur du volant si proposer, ect… Avec un reflex, c’est pareil.  Qui plus est avec un boitier expert ou professionnel.

Mesure Spot

Lors de la prise en main d’un boitier, je commence toujours par faire le tour des menus afin de voir comment retrouver mes marques par apport aux habitudes que j’ai. Ensuite, je me plonge quelque peu dans le manuel pour voir s’il n’y a pas moyen d’y découvrir quelques perles (dans le bon sens du terme).

 

Habitué à un D700, on ne se retrouve pas en terre inconnue avec un D800. Rapidement, j’ai commencé par attribuer la mesure spot à la touche Function (Réglage personnalisé f4, page 311 du manuel)). Pas besoin de sortir l’oeil du viseur pour aller activer la mesure spot.

Mémorisation de l’exposition

Dans le mode par défaut, lorsque l’on enfonce le bouton de déclenchement, le boitier fait la mise au point en même temps qu’il lance l’analyse et mémorise la mesure de lumière de la scène. Pourtant, il existe pas mal de situations qui font qu’il est préférable de séparer les deux actions : contre-jour, scène difficile à exposer. Pour cette raison, je préfère attribuer la gestion de la mise au point seulement au bouton AF-ON (Réglage personnalisé a4, page 283 du manuel).

Ainsi, en activant la touche Function et en enfonçant à mi-course le déclencheur, on peut précisément piquer la lumière sur un endroit précis, avant d’effectuer la mise au point et enfin déclencher. J’avoue qu’on y perd un peu en réactivité, c’est pour ça que j’ai sauvegardé deux jeux de réglages perso. Celui par défaut et celui-ci. Pour en savoir plus sur cet aspect, consultez le manuel utilisateur page 280.

Choisir rapidement le format de cadrage

36 Mpx, si ça peut laisser dubitatif quant à la qualité des images produites, tout le monde s’accordera à dire qu’en terme de flexibilité et d’option de recadrage, l’apport est énorme. Si l’option APS-C est vraiment limite avec les Nikon D3s car les images qui en résultent sortent avec une résolution de 5,3 Mpx, 7,1 Mpx pour un D4, alors que le même rapport avec un D800 voit produire ce dernier des Raw de 16 Mpx ! Ça laisse de la marge et rend ce dernier drôlement polyvalent.

Si Nikon n’a pas jugé bon d’offrir des formats Raw d’une résolution plus faible que 36Mpx comme le propose Canon, on pourra modifier la zone de cadrage pour abaisser le poids des Raw. Malheureusement  il faudra composer avec le nouveau facteur de crop. Si Nikon faisait évoluer son micrologiciel dans le bon sens, le D800 serait une véritable bombe. Mais il cannibaliserait le D4. M’enfin, quand même… Ça boosterait les ventes de D800 et ça me ferait drôlement plaisir !

Si comme moi vous ne voulez pas vous encombrer d’objectifs lourds et encombrants, quelques objectifs fixes bien choisis vous rendront de fiers services avec un D800. Pour jongler facilement d’un rapport de recadrage à l’autre, j’ai associé la fonction « Choisir la zone de cadrage » à la touche Fn + la molette de commande (Réglage personnalisé f4, page 314 du manuel). Un pur bonheur !

Petite astuce, pour griser la zone en dehors du recadrage actuel, désactivez réglage personnalisé a5, page 284 de manuel utilisateur.

Zoom rapide

Pour éviter d’appuyer plusieurs fois sur les boutons loupe à gauche du boitier pour juger de la qualité d’une cliché en mode de Prévisualisation, je configure le bouton central du sélecteur pour basculer alternativement de la visualisation plein écran au mode loupe, après avoir opté pour le mode de grossissement modéré pour le réglage personnalisé f9, pages 309 et 310 du manuel.

Aller plus loin avec son D800

Optimiser la dynamique

S’il est un sujet où le numérique a considérablement fait des progrès, c’est au niveau de la dynamique. Attention, ce n’est pas la proportion du boitier à réagir, mais plutôt celle à encaisser les gros écarts de contraste. Dans ce domaine, le D700 était et reste un excellent boitier, mais le D800, malgré des photosites plus nombreux, propose une latitude de correction impressionnante et fait jeu égal avec les références du marché. Jusqu’à 1600 ISO il reste le meilleur en terme de rendu.

Attention, ne vous trompez pas. La plupart des personnes — lorsque l’on parle de dynamique — jugent l’affaire sur la capacité des boîtiers à récupérer les hautes lumières… Si l’exposition dite « à droite » atténue le risque de montée du bruit numérique, elle est aussi plus disposée à brûler les hautes lumières et créer des aplats, si elle n’est pas maîtrisée. Elle est aussi plébiscitée car en abaissant l’exposition, on garde un maximum de détails dans les ombres. Mais ça, c’était avant le D800.

Le Nikon D800 n’est pas taillé pour exposer à droite… Avec une sur-exposition de +1 IL la récupération des hautes lumières n’est pas du tout convaincante.

 

Avec un D800, vous allez pouvoir retrouver facilement de la matière dans les ombres. Les ombres… C’est en fait l’un des points faibles du numérique. Bien que des subterfuges permettant de les rehausser aient vu le jour ses dernières années, il n’en restait pas moins que les fichiers bruts étaient pauvres dans cette partie de l’histogramme. Heureusement, le D800 nous a réconcilié dans ce domaine. J’ai été véritablement bluffé par la capacité de l’imageur Nikon à trouver de la matière là où je pensais qu’il n’y en avait plus. Et cela avec une monté des petits pixels colorés et blanchâtres anarchiques maîtrisée (le bruit) !

Ici, le rattrapage de 3IL ne pose aucun problème. On est bien sûr à 160 ISO, mais aucune monté de bruit ne se fait sentir. On adore…

Si l’on doit certainement cela à un travail de tout premier ordre de la part du service R&D, la possibilité de travailler avec un fichier brut en 14 bits n’y est pas étrangère. En Raw 12 bits, nous avons 4096 nuances de luminosité par couche de couleur (Rouge, vert, Bleu), contre 256 en Jpeg. En 14 bits, on passe à 16384 nuances par couches ! Effectivement, les fichiers sont plus lourds, mais en optant pour une compression sans perte dans les réglages du boitier, vous maintiendrez un niveau acceptable…  C’est le prix à payer pour profiter à 120% des Raw du D800. Étrangement, cette option est calibrée par défaut pour du 12 bits. Vérifiez dans le menu « Prise de vue>Enregistrement NEF (RAW) » (page 86 du manuel) que l’échantillonnage des NEF se fait bien en 14 bits et que l’enregistrement est configuré sur « Compression sans perte ».

D-Lighting Actif

Pour rester sur la dynamique, si vous dématricez vos Raw avec Capture NX2, paramétrez le D-Lighting actif sur le mode Auto (page 175 du manuel). Sans ce réglage, le D-Lighting dans le panneau Développement ne pourra pas être configuré et vous perdrez le meilleur de ce que peut apporter cet outil. Maintenant, sachez que cette technologie n’est pas pris en charge par les autres dématriceurs de Raw.

Pour bénéficie des avantages du D-Lighting actif, il faudra activer l’option dans les réglages du D800. Sans ce pré-requis, le menu en jaune restera irrémédiablement grisé…

Sensibilité

La sensibilité ISO et ses qualités sont des sujets qui ont largement fait débat à l’annonce du Nikon D800. Les uns jugeant qu’un capteur de 36 Mpx ne peut pas rivaliser avec un 12 Mpx ou un 16 Mpx, les autres argumentant que ISO et résolution ne sont pas forcément incompatibles. C’est à vrai dire toujours un peu le même discours dès qu’un reflex repousse un peu plus loin les didacts de la résolution…

Nikon D800 – Sigma 150 f/2.8 macro non OS
Main levée au 1/40ème – f/3.2 – 1600 ISO

 

Avant de tordre le coup à certaines idées pré-formatées, nous allons voir comment exploiter au mieux les nouvelles options du D800 en matière de configuration des ISO et les nouveautés par rapport au D700.

Le contrôle automatique de la sensibilité ISO est une avancée considérable par rapport au D700 qui en est dépourvu.

Différemment du D3s, le Nikon D800 apporte un réglage supplémentaire dans le gestion des ISO : le mode «Sensibilité ISO Auto». Avec cette option, l’appareil gère les ISO afin d’opter pour une vitesse d’obturation minimale qui soit en adéquation avec l’objectif utilisé. Pour se faire, celui-ci s’inspire de la règle qui veut que pour éviter les flous de bouger, il faille ne pas descendre en deçà de l’inverse de la focale employée.

Une fois paramétré,  il n’est pas obligatoire de repasser par le menu du D800 pour activer ou désactiver la gestion automatique des ISO. maintenant seulement la touche ISO enfoncée et tourner la molette avant sur le boitier.

Par exemple, vous montez un 70-200mm, et bien quand vous êtes à 105mm, l’appareil adoptera une sensibilité qui permettra de ne pas descendre en dessous du 1/100ème de seconde. A 200mm vous serez au minimum au 1/200ème.

Ça  c’est pour un réglage « normal ». En effet, on peut influencer l’automatisme en jouant sur une échelle de 5 paliers allant de « Plus lent » à « Plus rapide ». « Plus lent » correspond à une vitesse d’obturation plus faible que celle qui est conseillée. À configurer quand on utilise des  objectifs stabilisés. « Plus rapide » quand on a la tremblote ! Le point milieu correspondant exactement à la régle énumérée ci-dessus.

La gestion automatique des ISO permet de mieux se concentrer sur la prise de vue

 

Dommage que le D800 ne reconnaisse pas automatiquement la présence d’un système de stabilisation.

Concrètement, on trouve ces réglages au sein du menu « Prise de vue>Réglage de la sensibilité » avec une présentation détaillée en page 111 du manuel utilisateur.

Vidéo

Si d’aventure vous voulez vous initier à la vidéo, voici quelques pistes bonnes à savoir avec le D800. Pour une utilisation optimale, fixer le scintillement (« Menu Configuration>Réduction du scintillement ») à 50Hz.

 

Pour les autres paramètres, rendez-vous dans le menu « Menu prise de vue>Paramètres vidéo>Taille d’image/Cadence » et chosissez 1920 x 1080 ; 25vps. Soit une résolution de 1920 x 1080 en 25 images par seconde. 24 vps correspond à la cadence utilisée au cinéma et apparemment avec les Bluray. Maintenant, les écran TV pleinement compatibles ne sont pas encore légion…


Coté du « Menu Réglages Perso>Vidéo« , j’ai personnalisé la commande Fn (g1) pour régler le diaphragme, ce qui a pour effet d’attribuer la gestion de la fermeture de celui-ci avec la commande d’aperçu (g2). Attention, cette fonctionnalité n’est disponible qu’en mode A et M, et seulement avant l’enregistrement (contrairement à certains écrits littéraires sur le sujet…). Enfin, le bouton de mémorisation de l’exposition me sert à ajouter un repère (g3).

Lorsque le réglage personnalisé g4 est configuré sur « Enregistrement de vidéos » une télécommande filaire peut piloter l’enregistrement vidéo à distance (page 324 du manuel utilisateur).

Dernières astuces, privilégiez le mode manuel avec une obturation au 1/50ème. Cela pour être en phase avec notre réseau électrique de 50Hz ainsi que nos 25 img/s.

Quelques vérités…vraies

Il est étrange de voir les commentaires qui ont pu pleuvoir sur le Nikon D800. Que ce soit à son annonce, ou après. Bon, avouons que Nikon n’avait peut-être pas tout prévu et que les problèmes d’AF par exemple ne sont pas ou n’étaient pas fictifs. J’en ai personnellement fait les frais et mon boitier a du retourner par deux fois au SAV. La première fois, il est revenu « calé » mais au travers des microréglages que propose le boitier ! Bravo. Bien joué. Seulement, je n’avais pas livré l’ensemble de mes objectifs, donc, tout était loin d’être parfait. Et hop, retour au SAV. Si la première approche coté SAV Pro s’est bien passé, la seconde fois, de l’autre coté (la boutique pour les « amateurs »), j’ai eu l’impression d’être pris de haut. « Vous êtes Pro ? », « Vraiment ? », « Vous avez votre carte ? ». Et ben, disons que pour la carte, je l’ai attendu 4 mois après ma demande… Enfin, bref, ce n’est rien de bien méchant, mais c’est pour le principe.

 

Bon, finalement, l’appareil est revenu (en province) vierge de microréglages, mais cette fois-ci avec un AF aux petits oignons. Ouf ! Tout ça, m’aura tout de même couté presque 3 semaines, entre les 2 immobilisations et le laps de temps qu’il m’a fallu pour renvoyer mon appareil au SAV. Sans prêt d’un autre boitier comme vanté sur le site du service Pro… Disons à leur décharge que je ne l’ai pas demandé, mais on ne me l’a nonplus, pas proposé.

La précision de l’AF est nulle et il vaut mieux un D3s…

Le D800 ne sait pas faire la mise au point. Fuyez ce boitier conçu en dépit du bon sens et à l’emporte pièce. C’est plus ou moins ce que l’on pouvait lire ci-et-là sur les forums emplis de photographes hors-pair qui ont tellement de travail qu’ils passent leur temps à raconter n’importe quoi. Je ne critique pas les gens qui y cherchent une réponse, mais plutôt ceux qui les phagocytent en croyant avoir la parole divine.

Le meilleur, c’est de voir des protocoles farfelus qui tentent de comparer à 100% les fichiers bruts de D3s avec ceux du D800. Qu’elle hérésie ! Le summum du n’importe quoi. Pour faire un comparatif éloquent, il faut le faire à partir d’épreuves ayant une résolution identique, soit 4 256 x 2 832 pixels pour être à la taille maximale des fichiers délivrés par le D3s.

– Le Pic Saint Loup (Hérault) –

 
Nous nous sommes amusés à faire le test et le constat est loin d’être si alarmant pour le D800. Un petit article spécifiquement dédié va bientôt venir étayer tout cela. Prenez garde à ne pas chercher à couper les cheveux en 4, car sur un écran sans zoom à 100% (qui publie des photo en pleine résolution sur le Web… ?)  ou sur un tirage papier, on aura bien du mal à faire le distingo entre une photo issue d’un D3s ou d’un D800. Sauf au-delà de la résolution du D3s !

Donc, affaire à suivre très prochainement…

Au final

En conclusion, le Nikon D800 est un excellent appareil qui a eu ses défauts de jeunesse, mais qui aujourd’hui ont une réponse et sont traités. Sa dynamique, sa propension à récupérer des détails dans les ombres et ses options de personnalisation me ravissent. J’ai eu effectivement des moments de doutes lorsque j’ai été confronté au problème d’AF, mais c’est maintenant lointain.

Mais pour autant, le D800 n’est pas parfait et quelques petites améliorations logicielles pourraient le rendre incontournable. Je pense surtout à 2 options telle que le « Peaking » et la possibilité d’enregistrer des Raw dans une résolution moindre.

Focus Peaking sur un LCD externe Marshall. Une option qui serait bien venue…

 

Pour la première, c’est une fonctionnalité que proposent les moniteurs LCD externes, et qui permet par coloration des pixels, de voir les zones de l’image qui sont nettes. Sony propose nativement cette fonction. Pour ceux qui connaissent Capture One Pro, ça s’apparente à l’outil Focus Masque (menu « Présentation>Voir Masque Focus« ).

Pour la seconde (« mini » Raw) on pourrait alors envisager d’augmenter la cadence en rafale mais aussi de préserver la capacité de nos disques tout en accélérant le post-traitement. Mais ne nous leurrons pas, agir de la sorte serait marcher sur les plates-bandes du D4 et peut-être le futur D4s…

[Bon plan] Destockage Nikon et promo jusqu’à 50%

Un D3x à 2490 €, un Nikon One J2 avec son objectif Nikkor 11-27,5mm à 279 €… Voilà le genre d’annonce et de produits qui s’offrent à vous.

Profitez-en, Cash Simply destocke du matériel reconditionné par Nikon et garantie (vendeur) 6 mois . C’est mieux que de l’occasion !

Donc, si le coeur vous en dit, rendez-vous très rapidement sur cette page (cliquez sur la photo ci-dessous).

 

AF-S NIKKOR 800 f/5,6E FL ED VR

Nikon annonce aujourd’hui un nouveau super téléobjectif à focale fixe avec téléconvertisseur dédié. L’objectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR et son téléconvertisseur AF-S TC800-1.25E ED intègrent des composants haut de gamme et des technologies avancées qui permettent de réduire le poids, d’améliorer la prise en main et d’optimiser la qualité de ses images. C’est le premier objectif NIKKOR qui utilise les technologies et matériaux avancés tels que le contrôle du diaphragme électromagnétique et les lentilles en fluorine, en complément des fonctionnalités déjà éprouvées comme la réduction de vibration (VR) et le traitement Nano Cristal (N).

Imaginez donc, un 800mm ouvert à f/5,6 ! Un sacré bête comme on dit, avec un tarif tout aussi démesuré que ses caractéristiques hors-normes (16499 €), mais c’est le prix à payer pour l’excellence…

Communiqué de presse

Paris, le 29 janvier 2013 – Nikon annonce aujourd’hui un nouveau super téléobjectif à focale fixe avec téléconvertisseur dédié. L’objectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR et son TC AF-S TC800-1.25E ED intègrent des composants haut de gamme et des technologies avancées qui permettent de réduire le poids, d’améliorer la prise en main et d’optimiser la qualité de ses images. C’est le premier
objectif NIKKOR qui utilise les technologies et matériaux avancés tels que le contrôle du diaphragme électromagnétique et les lentilles en fluorine, en complément des fonctionnalités déjà éprouvées comme la réduction de vibration (VR) et le traitement Nano Cristal (N).
Doté de la plus longue focale de la gamme NIKKOR, cet objectif de pointe est un outil idéal pour les photographes professionnels lors d’évènements sportifs. L’objectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR, permet de photographier des actions même lorsque les sujets sont très éloignés.

« Nous avons développé cet objectif afin de répondre à la demande des photographes professionnels les plus avertis », explique Martin Lefebure, chef de produit objectifs, accessoires et logiciels chez Nikon France. « Non seulement nous avons allégé la structure de ce super téléobjectif et ajouté plusieurs nouvelles technologies NIKKOR, mais nous sommes allés encore plus loin en concevant un téléconvertisseur adapté destiné à étendre la focale de l’objectif et à atteindre des distances encore plus impressionnantes.»

Nikon a révélé développer l’objectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR au cours de l’été 2012.
Des prototypes du produit ont été présentés lors de la Photokina à Cologne et testés lors d’événements sportifs importants où ils ont été largement plébiscités.

Boîtier léger et lentilles en fluorine.

Pour un objectif offrant une telle portée, le AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR est incroyablement léger et équilibré. Pour cela, nous avons choisi un alliage de magnésium léger et résistant pour le boîtier et mis au point une construction optique améliorée intégrant deux lentilles en fluorine.

Le système optique comprend un total de 20 lentilles en 13 groupes, dont 2 lentilles en fluorine et 2 lentilles en verre ED. Le fait d’utiliser la fluorine pour les deux lentilles frontales permet d’alléger la section avant de l’objectif et de déplacer son centre de gravité vers l’arrière afin de garantir une prise en main confortable et une utilisation stable. Les lentilles en fluorine offrent également des performances optiques supérieures. On observe ainsi de meilleurs taux de transmission et une aberration chromatique minimale, ainsi qu’une dispersion bien plus faible qu’avec les lentilles en verre ED. Le traitement Nano Cristal anti-reflets de Nikon permet de garantir des images claires réduisant les lumières parasites et les images fantômes.

L’objectif intègre en outre une lentille de protection incurvée en forme de ménisque et est fourni avec un filtre NC de 52mm. Enfin, un porte-filtre de 52 mm à emboîter est astucieusement situé à l’arrière de l’objectif.

Contrôle du diaphragme électromagnétique de grande précision Le contrôle du diaphragme électromagnétique garantit un contrôle de l’ouverture fiable et extrêmement précis avec un taux d’erreur très faible. Ce mécanisme offre également une stabilité accrue du contrôle de l’exposition automatique lors des prises de vue en rafale et une plus grande précision, particulièrement lorsque l’objectif est utilisé avec son téléconvertisseur nécessitant alors un contact d’ouverture double.

Pour améliorer la stabilité, le mécanisme de réduction de vibration (VR) fait gagner l’équivalent de quatre vitesses d’obturation. Les modes VR Normal et Actif permettent une prise de vue stable pour différentes quantités et différents taux de mouvements de l’appareil photo tandis que la détection automatique du trépied réduit les vibrations produites par l’action du déclenchement lorsque l’appareil photo est fixé sur un trépied. L’objectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR intègre également un sabot qui permet d’améliorer l’équilibre lors de l’utilisation d’un trépied.

L’objectif est équipé d’un Moteur Ondulatoire Silencieux (Silent Wave Motor) pour une mise au point rapide et précise. Trois modes de mise au point sont utilisés : A/M (autofocus à priorité manuelle, mode à priorité AF), M/A (bascule instantanément du mode de mise au point automatique au mode manuel dans n’importe quel mode AF) et M (manuel).

Téléconvertisseur dédié

Tous les objectifs AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR sont fournis avec un téléconvertisseur AF-S TC800-1.25E ED, le premier de sa catégorie à utiliser une lentille en verre ED pour corriger l’aberration chromatique, un problème auquel les objectifs à longue focale sont particulièrement confrontés.


Développés exclusivement pour une utilisation conjointe avec les objectifs AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR (et non vendus séparément), les téléconvertisseurs sont spécialement réglés pour chaque objectif afin de préserver leurs performances optiques hors du commun tout en étendant la focale à 1000 mm.

L’objectif et son téléconvertisseur adapté sont fournis dans la valise CT-801 pour permettre un transport sûr et pratique.

Caractéristiques

• Focale : 800 mm
• Ouverture maxi : f/5.6
• Ouverture mini : f/32
• Construction optique : 20 lentilles en 13 groupes (plus une lentille de protection)
• Nombre de lamelles de diaphragme : 9 (circulaire)
• Distance minimale de mise au point : 5,9 m en mode AF, 5,8 m en mode MF
• Diamètre de fixation pour filtre : 52 mm
• Diamètre x longueur : environ 160 x 461 mm
• Poids : environ 4590 g ou 4725 g avec le téléconvertisseur
• Remarque : téléconvertisseur AF-S TC800-1.25E ED dédié fourni

L’AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR et son téléconvertisseur AF-S TC800-1.25E ED seront disponibles au début du mois d’avril 2013 au prix public recommandé de 16 499€

 

Source: Nikon France

Gagnez un trépied Nivelo 245BK aluminium

Aujourd’hui, bon nombre de photographe ne jurent que dans l’acquisition de nouveaux d’objectifs ou le renouvellement de leur APN pour trouver le saint Graal.

Pour ce type de photo un trépied est indispensable…

Pourtant, le bonheur est parfois à porté de main et sans mettre en péril le budget du ménage. Il suffit de compléter sa besace de quelques petits accessoires bien choisis : ouvrages techniques, matériel informatique (SSD, sondes, spectromètre, écran large gamut…), des télécommandes filaires, cartes mémoires de grande capacité, filtres polarisants ou neutres, trépieds, monopodes, flash, diffuseur, parapluie, voire des stages de perfectionnement.

C’est dans cet esprit que nous allons tacher de vous présenter plus régulièrement du matériel et vous aider à faire le bon choix. Nous allons débuter cette nouvelle section avec la prise en main du trépied Nivelo 245BK de Vanguard.

Attention un petit jeu vous attend en fin d’article pour gagner ce trépied. Soyez bien attentif…

Présentation

L’avantage du Nivelo, quel que soit son modèle, est qu’il est prêt à l’emploi et parfaitement adapté aux amateurs ou ceux qui n’ont pas de notions de ce que l’achat d’un trépied implique… Entendez par là, que contrairement aux modèles haut-de-gamme, il n’a pas besoin d’être associé à une rotule et à des plateaux rapides. Tout est inclus dans le paquet, même le sac de transport.

Fig.1

Le Nivelo 245BK est livré avec sa housse de transport. Notez que la colonne centrale peut être allongée.

Petit (37cm) et léger (1,14 kg), ce trépied est aussi agréable à transporter qu’à utiliser. Selon le terrain et le déploiement du nombre de sections, il est possible de jouer sur l’écartement des pieds entre 25° ou 50° (Fig.3). Très utile pour améliorer la stabilité de l’ensemble surtout lorsque les 5 sections sont déployées.Si la présence d’un niveau à bulle est intéressante, dans la pratique vous verrez que le calage est bien délicat…

Sans avoir —aux yeux des professionnels— l’aura de Gitzo, Vanguard est un acteur majeur parmi les fabricants d’accessoires photos. Oeuvrant depuis plusieurs années dans l’ombre des plus grandes marques, c’est en 1990 que Vanguard pris son indépendance pour livrer ses produits sous sa propre marque. Depuis, l’entreprise Taiwanaise, n’a cessé de produire des accessoires de qualité en faisant le principal de sa renommée dans le secteur des sacs photo et des trépieds, domaines où elle fût primée en 2009, 2010, 2011 et 2012… Si le trépied que nous allons vous présenter n’a pas été un des heureux élus, certains des brevets qu’il embarque ont eux, bien participé au succès de la marque.

Quick Fold et Twist’n lock

Pour se différencier de la concurrence, le Nivelo compte sur deux systèmes « made in » Vanguard. Le Quick Fold et le Twist’n lock. Malgré une certaine similitude avec le nom de certains sandwichs, ça ne se mange pas… Le Quick Fold est l’appellation donnée au système breveté par Vanguard qui permet de basculer la colonne centrale à 180° pour positionner la tête du trépied au ras du sol. Attention, la notice met bien en garde sur le fait que la colonne doit basculer complètement et ne pas se trouver en position intermédiaire comme ci-dessous. Très honnêtement, si l’idée est intéressante, au quotidien ne pas pouvoir placer la colonne dans un autre angle que 180° reste restrictif et pas forcément très pratique. L’option étant présente, on ne rechignera pas, mais son apport reste limité.

Fig.2

Un mauvais exemple d’utilisation du Nivelo. Si la stabilité du trépied est peu mise à contribution avec un compact, il n’en sera pas de même avec un boitier un peu plus conséquent. Le poids en charge maximal annoncé étant de 3kg…

Au sujet du Twist’n lock, le bilan est un peu plus positif. Pour que vous sachiez à quoi l’on fait allusion, ce système permet en un quart de tour de verrouiller et déverrouiller chaque section du trépied. Nous avons lu chez nos confrères et notamment chez mon ami Renaud Labracherie (FocusNumériques) que ce système n’était pas aussi maniable que vanté. Pourtant, nous avons réussi à l’utiliser sans peine. Il faut tout de même prendre garde à bien bloquer toutes les sections avant de reposer le trépied au sol… Mais l’habitude s’acquiert assez rapidement. Par contre les bruits de mécanisme, fond parfois un peu peur quant à la pérennité du système. Néanmoins, cette remarque est tout à fait subjective et laisse juste transpirer notre ressenti à l’utilisation.

Fig.3

Le système Twist’n Lock

Sur le terrain

Une fois le plateau rapide vissé au dessous de l’APN, l’appairage avec le trépied se fait aisément. On vous conseille tout de même de déployer les pieds et de développer les sections du tripode avant de lui associer un APN. Coté écartement des pieds, justement on est assez déçu. Tout simplement parce qu’il n’y a aucune option de verrouillage. Très honnêtement, ça ne rassure pas trop. Mais il y a d’autre grandes marques qui ne le proposent pas, même sur des modèle bien plus haut de gamme…. Au passage, on remarque que Vanguard a pris le soin de désaxer un peu le niveau à bulle intégré en le plaçant sur la manette de verrouillage du plateau rapide (en 1 sur la Fig.4). C’est un petit détail, mais il prouve que le fabricant taïwanais porte de l’intérêt au confort d’utilisation de ses produits.

Fig.4

Si comme nous, vous trouvez le niveau un peu petit, il en existe des modèles à moins de 20€ que l’on fixe sur la griffe porte-flash de l’APN. En 1 le niveau à bulle du Nivelo, en 2 un des produits de la marque Phottix.

Après quelques essais sur le terrain, il s’est avéré que le Nivelo joue bien son rôle de support d’APN mais cela à quelques exceptions prêtes. Ne pas envisager une utilisation sur un terrain accidenté, et ne pas trop le charger, même si la notice annonce qu’il peut supporter jusqu’à 3kg de matériel. Pour exemple, malgré toutes nos précautions, nous avons eu de la peine à obtenir des images nettes avec un Nikon D800 et son 16-35mm f/4 (Un peu plus de 2kg) au 1/15s même en utilisant un déclencheur filaire. Une petite précision toutefois, si l’on ne déploie pas plus d’une à deux sections, le tripode reste alors assez rigide pour envisager un taux de réussite autour de 85 %. Avec un hybride ou un compact, lors de nos tests, on peut envisager d’aller au delà, mais avec ses 5 sections ouvertes il faudra tout de même faire preuve de prudence.

Pour conclure…

Le Nivelo ne perdra pas la tête

Si le Nivelo est prêt à l’emploi en proposant un système de fixation complet pour un APN, sachez que contrairement à un modèle plus haut de gamme, vous n’aurez pas la possibilité de le faire évoluer. Entendons par là, qu’il n’est pas possible de remplacer la tête 2D par un tête à rotule 3D, offrant un peu plus d’option de réglage. Toute en plastique, elle remplie bien sa fonction et le plateau rapide est très fonctionnel.

Fig.5

À droite la tête 2D du Nivelo. À gauche, la Manfrotto 468GRC2 sur rotule, montée sur notre trépied tout terrain UNILOC.

Stabilité

Pour assurer le coup, on n’y fixera qu’un hybride, un compact ou un reflex estampillé « Amateur ». Entendez par là, léger. Pour finir, si l’aluminium est un  matériaux permettant un gain de poids intéressant, c’est au détriment de la stabilité. Le faible diamètre des 2 dernières sections handicapent trop la stabilité du trépied pour envisager une utilisation au-delà d’1,10 mètre de hauteur, soit le déploiement de 2 sections. Dans cette configuration, c’est quasiment un sans faute.

Les exclusivité Vanguard à l’épreuve

Enfin, pour les systèmes Quick fold et Twist’n lock, seul le dernier est intéressant à condition de bien saisir ses subtilités. Exemple :  si vous ne voulez développer que 2 sections du trépied. Commencez par saisir la seconde bague (en partant du haut), puis tournez jusqu’à ce que les 2 sections soient déverrouillées. Les développer et serrer le tout. Ne cherchez pas à tout allonger inutilement. Avoir de petites mains est un avantage… Dommage que les bagues ne soient pas plus épaisses. On y gagnerait en confort. Comme sur du Gitzo ou Benro… À noter que nous préférons largement ce système aux clapets, qui pour nous cassent trop souvent. Coté inconvénients  attention par contre au sable qui pourrait s’y loger…

Autant, le Quick fold (rotation de la colonne centrale) est agréable sur l’Alta Pro, autant avec le Nivelo et son bridage à 180° en rotation sans palier intermédiaire nous fait écrire que ça ne sert pas à grand chose… Sauf si on a un compact et que l’on veut prendre le risque de fixer la colonne centrale comme sur la Fig.2, ce qui est interdit par le constructeur.

Bilan

Sans trop tergiverser, on peut affirmer que le Nivelo est un trépied à usage urbain. Petit, léger et discret, il accompagnera les photographes dans leur prises de vue de monuments la nuit ou en intérieur par exemple, mais ne pas développer plus de deux à trois sections selon votre matériel. Pour ce qui est de la colonne rotative, on aurait préféré qu’elle puisse s’allonger un peu plus avec une option permettant de la dé-solidariser  pour s’en servir de monopode dans certains situations.

Finalement, le Nivelo est un bon trépied pour les baroudeurs, mais ceux des villes…

Au final, malgré un bilan à première vue plutôt mitigé, il reste — dans cette gamme de prix (autour de 160 €) — un excellent choix si vous avez bien en tête ses défauts. Surtout que la construction est sérieuse. D’ailleurs, les autres marques ne font pas vraiment mieux…

On vous conseillerez bien de vous rabattre sur le 244BK qui possède une section de moins, mais sur Internet, son tarif est plus élevé que le 245BK !

Pour information nous avons trouvé le 245BK à 105 € sur Amazon.

Maintenant, si vous voulez vous faire votre propre idée ou si vous estimez que ce trépied est pour vous, nous vous proposons de gagner notre modèle d’essai.

Pour cela, rien de plus simple, répondez à cette question « Comment est appelé le système qui permet d’allonger les pieds du Nivelo ? » à cette adresse : admin(at)fotopassion.fr et laissez un commentaire sur cette page.

Tirage au sort le 10 février 2013…

Les caractéristiques techniques

  • Hauteur pieds déployés : 1610 mm
  • Hauteur pieds rétractés : 370 mm
  • Poids : 1.14 kg
  • Poids maximum supporté : 3 kg
  • Nombre de sections des pieds : 5
  • Diamètre des pieds: 24 mm
  • Niveau à bulle
  • Plâteau à relâche rapide
  • Tête 2D

Sources : Vanguard

 

Nikon annonce deux nouveaux Nikon 1

Après la déconcertante annonce en octobre dernier de la mise à jour du Nikon V1 en V2 avec à la clef un changement radical de design, Nikon annonce l’évolution de sa gamme « One » avec l’arrivée d’un petit nouveau, le S1 et le remplacement du du J2 par le J3.

Le petit dernier de la gamme Nikon 1 : le S1

On se trouve donc, avec un fer de lance de la gamme qui est le Nikon 1 V2, viennent ensuite le J3 et enfin le S1… Simple non ?

Le communiqué de presse

Paris, le 8 janvier 2013 – A l’occasion du salon de l’électronique grand public CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, Nikon annonce deux nouveaux appareils photo de la famille Nikon 1 : le Nikon 1 J3, plus petit compact à objectif intercheangeable1 (COI) et le Nikon 1 S1, premier modèle de la nouvelle série S. Ces deux appareils photo proposent le délai de déclenchement le plus court au monde2 et la prise de vue en continu la plus rapide au monde3.

Le Nikon 1 J3 s’appuie sur la vitesse et le design ultra-compact qui ont fait du Nikon 1 J1 l’appareil photo hybride le plus vendu à travers l’Europe4. Il est toujours prêt à saisir les instants cruciaux de la vie en photos et vidéos haute définition.

Le Nikon 1 S1 marque le lancement d’une nouvelle série de COI simples, rapides et élégants délivrant d’excellentes performances. Le Nikon 1 S1 est aussi pratique et facile à utiliser qu’un appareil photo compact, mais beaucoup plus rapide et considérablement plus puissant, avec une qualité d’image bien supérieure.

Nikon 1 S1 vu de dos

Le Nikon 1 J3 et le Nikon 1 S1 bénéficient de nouvelles fonctionnalités intelligentes comme « Contrôle du résultat en temps réel » ou « Meilleur moment » et sont compatibles Wi-Fi (en option).

Isabelle De Oliveira, chef de produit appareils photo hybrides Nikon 1 chez Nikon France, déclare : « Les Nikon 1 J3 et S1 sont deux additions notables à la gamme Nikon 1. Plus petit et plus rapide que n’importe quel appareil photo à objectif interchangeable, le Nikon 1 J3 est prêt à saisir les instants cruciaux de la vie en un clin d’œil et en haute définition. Quant au Nikon 1 S1, il est idéal pour ceux qui recherchent le côté pratique des appareils photo compacts sans pour autant négliger la rapidité de performance ni la qualité.»

 

Capturez vos souvenirs en un éclair

Le double processeur EXPEED 3A traite les données rapidement pour des performances inégalées dans n’importe quelle situation. Il offre la prise de vue en continu la plus rapide au monde3 à 15 vps avec autofocus5 et jusqu’à 60 vps6 en mode AF point fixe, vous permettant de capturer des images de haute qualité même sur des actions très rapides.

La mise au point sur les sujets s’effectue immédiatement grâce au système AF hybride avancé qui dispose d’un AF à détection de phase et d’un AF par détection de contraste. Le capteur bascule instantanément entre les 73 zones de mise au point à détection de phase et les 135 zones de mise au point par détection de contraste selon la scène, en garantissant de magnifiques images et vidéos dans de très nombreux environnements.

La fonction « Meilleur moment » vous garantit toujours les meilleurs clichés. D’une simple pression sur le déclencheur, le « Sélecteur de photo optimisé » prend jusqu’à 20 photos en haute définition (jusqu’à 15 pour le Nikon 1 S1) et recommande les cinq meilleures. « L’affichage au ralenti » capture jusqu’à 20 images en continu (jusqu’à 15 pour le Nikon 1 S1) et les affiche simultanément au ralenti sur le moniteur LCD pour vous faciliter la prise de vue de mouvements rapides.

Superbement compact

Le capteur CMOS au format CX de Nikon offre le parfait équilibre entre taille, vitesse et qualité d’image pour des images fixes et vidéos de haute qualité, sans pour autant négliger la portabilité.

Le Nikon 1 S1 bénéficie d’une résolution de 10,1 Mpx et d’une plage de sensibilités de 100 à 6400 ISO. Le Nikon 1 J3 pousse la résolution à 14,2 Mpx avec une plage de sensibilités de 160 à 6400 ISO. La  sensibilité élevée signifie que vous capturerez suffisamment de lumière, même à des vitesses de prise de vue aussi rapide que 60 vps.

La gamme d’objectifs 1 NIKKOR offre des optiques hautes performances, compactes et légères conférant ausystème Nikon 1 une prise en main parfaite ainsi qu’une richesse de détails impressionnante. Photographier à travers un objectif Nikon c’est être sûr de saisir des images incroyablement nettes, aux couleurs éclatantes et au contraste profond.

Les deux modèles disposent d’un flash compact intégré qui s’ouvre automatiquement afin de garantir une luminosité suffisante quelle que soit la situation.

La magie de la vidéo

Les appareils photo Nikon 1 sont optimisés pour réaliser des vidéos de haute qualité grâce aux objectifs interchangeables 1 NIKKOR et au système AF à détection de phase silencieux et fluide, rendant les séquences plus naturelles.

Le Nikon 1 J3 et le Nikon 1 S1 peuvent enregistrer des vidéos Full HD à 30 et 60 fps à des cadences de prise de vue de 60i, 60p et 30p et même photographier en haute définition tout en filmant7. Photographiez en mode« Vidéo avancée » et utilisez les commandes PSAM pour un contrôle total de la vitesse d’obturation et de l’ouverture, avec des transitions d’autofocus fluides et un son cristallin. Réalisez des effets spectaculaires grâce au ralenti extrême, avec des vitesses d’enregistrement allant jusqu’à 1200 fps8.

Simplement créatif

Le mode « Contrôle du résultat en temps réel » est un moyen facile et rapide pour améliorer vos photos avant même de les prendre. Il permet de prévisualiser les résultats en temps réel sur le moniteur LCD haute définition9avant de prendre la photo et ainsi d’ajuster les paramètres instinctivement pour figer l’action, modifier l’éclairage ou flouter les arrière-plans.

Le mode « Créativité » vous permet d’appliquer des filtres et des effets sur les images fixes avant de photographier. Soulignez l’ambiance de vos clichés avec le Filtre doux, obtenez une luminosité optimale en toutes circonstances grâce au mode Portrait de nuit et capturez de magnifiques vues à l’aide du Panoramique simplifié10.

Pour ceux qui souhaitent photographier des scènes à leur manière, les deux appareils photo offrent un accès direct et rapide aux contrôles de l’exposition P, S, A, M. Tournez simplement le sélecteur sur le mode« Créativité », puis sélectionnez « P, S, A, M » pour un contrôle total de l’exposition, de la vitesse d’obturation, de la priorité ouverture et de l’exposition manuelle.

 Transmetteur sans fil

Le petit transmetteur sans fil pour mobile WU-1b de Nikon accélère et facilite l’envoi d’images de haute qualité de votre appareil photo directement vers votre smartphone ou tablette11 Android et iOS. Il est ainsi facile de partager des moments avec famille et amis, transférer des photos sur vos réseaux sociaux favoris ou prévisualiser des images sur un écran plus grand. Vous pouvez également utiliser le transmetteur pour contrôler votre appareil photo à distance à l’aide de votre dispositif.

 Système évolutif

La gamme grandissante d’accessoires en option et d’objectifs 1 NIKKOR permet de tirer pleinement parti de la portabilité, la puissance et la vitesse des appareils photo Nikon 1.

Nikon annonce aujourd’hui de nouveaux objectifs et accessoires :

  • Le nouveau zoom ultra grand-angle 1 NIKKOR VR 6.7-13mm.
  • Le zoom compact 10x 1 NIKKOR VR 10-100mm.
  • La poignée GR-N2100 pour une prise en main améliorée.
  • Le caisson de plongée étanche à 40m WP-N2 pour Nikon 1 J3 et S1.

Prix et disponibilités

Le Nikon 1 J3 en kit avec un objectif 10-30mm sera disponible en blanc, noir et rouge à partir du 7 février 2013 au prix public recommandé de 599€ TTC.

Le Nikon 1 S1 en kit avec un objectif 11-27.5mm sera disponible en blanc, noir, rose ou kaki à partir du 7 février 2013 au prix public recommandé de 479€ TTC.

Le caisson étanche WP-N2 sera disponible à partir du 7 février 2013 au prix public recommandé de 849€ TTC.

[Matériel] SIGMA 35 f/1.4

A une journée de l’ouverture du Salon de la Photo de Paris, nous sommes comblés d’avoir autant d’annonces. Un peu déçus tout de même que toutes ne soient pas présentes sur le salon, mais le coté marketing est là, et ces nouveautés draineront certainement les curieux vers les stands des constructeurs.

Après Nikon et Canon, c’est SIGMA qui nous rappelle à notre bon souvenir la prochaine sortie du 35 F/1.4 DG HSM. Cet objectif est particulièrement attendu car si la qualité optique est au rendez-vous, il risque de faire très mal à la concurrence. On attendait Samyang avec une hypothétique version motorisé de ses étonnants objectifs f/1.4 manuels, mais c’est SIGMA qui emboite le pas. Pas étonnant vu que ce dernier avait sortie sur le marché il y a déjà quelques années un 50mm f/1.4 et récemment un très bon 85mm de même ouverture.

D’après les photos, l’objectif semble superbe — même si ça ne laisse rien présager de sa qualité optique — et présente un petit air ce Carl Zeis…

Une fois n’est pas coutume, nous allons tacher de voir s’il est possible de se procurer cet objectif pour un test terrain…

Sachez que si vous voulez craquer, il sera disponible courant novembre pour un peu moins de 1002,00 € TTC. Les 2 € ont leur importance. On partira sur certainement sur quelque chose autour de 950 € « prix de la rue ».

Note à lire sur le conditions de garantie

La garantie des produits devient « régionale »

Depuis le 1er juillet 2012, la garantie « constructeur » d’une année des produits fabriqués est limitée à la zone géographique de leur destination d’origine.

Ces zones sont : Europe, Amérique, Asie, reste du monde.

Il est donc important de s’assurer, lors de l’achat, de l’origine européenne du produit, au travers notamment de l’identification du revendeur, de sa notoriété et de sa localisation. En cas de doute, il est recommandé d’interroger le vendeur sur l’origine précise du produit proposé et sa garantie, et de renoncer à l’achat s’il subsiste une incertitude, l’expédition du produit depuis un pays européen ne garantissant pas le caractère européen de la destination initiale.

 

Une garantie « France » de 3 ans

A compter du 1er novembre 2012, la société Sigma France propose une extension à 3 ans de la garantie « constructeur » pour les produits importés en France par Sigma France S.A.S. et distribués par son réseau de revendeurs.

Il suffit pour cela d’enregistrer son produit sur www.sigma-photo.fr

dans les 8 semaines suivant l’achat *.

Cette garantie est réservée aux acheteurs pouvant justifier d’une adresse sur le territoire français.

Dans le cadre du lancement de cette extension de garantie, les achats réalisés entre le 1er juillet et le 31 octobre 2012 pourront être enregistrés jusqu’au 31 décembre.

Lire le document

 

Communiqué de presse

De nombreux utilisateurs passionnés préfèreront ce 35mm à un classique 50mm. Avec une formule optique d’avant-garde et des techniques de fabrication de pointe, nous avons amené sa performance à un niveau qui lui permet de restituer toute la précision des derniers reflex numériques. Cet objectif grand angulaire à très grande ouverture F1,4 génère des images aux arrière-plans exceptionnels. L’ouverture de F1,4 permet de réaliser des images spectaculaires pour un grand nombre de sujets, dont la prise de vue par faible luminosité ou des portrais en intérieur à main levée.

1. Ligne Art : une qualité du plus haut niveau artistique

Sigma réorganise sa gamme d’objectifs interchangeables en trois lignes de produits : Contemporary, Art et Sports. Conçue avec pour priorités une performance optique sans concession et une puissance d’expression maximale, notre ligne Art est au service d’une créativité artistique sophistiquée. Développés avec une approche essentiellement artistique, les objectifs de notre ligne Art ont pour vocation de répondre aux attentes des utilisateurs qui placent la créativité et la force du résultat au-dessus de la compacité et de la polyvalence. Que ce soit pour les paysages, le portrait, la nature morte, la macro ou le reportage, ils sont parfaits pour la photographie qui permet à l’artiste de se révéler. Idéaux pour la photographie de studio, ils restituent avec force l’architecture, les ciels étoilés, la photo sous-marine, et bien d’autres sujets. Le SIGMA 35mm F1.4 DG HSM est le tout premier objectif de la ligne Art.

2. Une correction des aberrations chromatiques qui assure une performance inégalée

L’aberration chromatique joue un rôle important dans la performance d’un objectif, et sa correction est primordiale pour assurer un haut niveau de qualité. Il existe deux types d’aberrations chromatiques : l’aberration de grandissement (latérale) et l’aberration axiale. La première peut se corriger avec un logiciel de post-traitement, ce qui n’est pas le cas de la seconde. Cet objectif comporte des lentilles en verre FLD (“F” Low Dispersion), dont la performance égale celle de la fluorite, et des lentilles en verre SLD (Special Low Dispersion) qui, associées à une formule optique inédite, corrigent les deux types d’aberrations et génèrent une qualité d’image exceptionnelle. L’utilisation judicieuse d’éléments asphériques corrige l’astigmatisme et la distorsion. Il en résulte une résolution optimale jusque dans les angles.

3. L’ouverture maximale de F1,4

En 2005, Sigma lançait un objectif d’ouverture F1.4 conçu pour les reflex numériques à capteur APS-C, le “SIGMA 30mm F1.4 EX DC HSM”. Nous avons depuis produit des objectifs de haute performance aux technologies de pointe tels que l’objectif standard destiné aux boîtiers plein format, le SIGMA 50mm F1.4 EX DG HSM et le téléobjectif à grande ouverture SIGMA 85mm F1.4 EX DG HSM. Ce nouvel objectif, le SIGMA 35mm F1.4 DG HSM, est le quatrième de notre gamme à exprimer le pouvoir d’expression extraordinaire de l’ouverture F1,4. Il apporte à la photographie grand angulaire la luminosité de l’ouverture F1,4 et une superbe effet de flou (« bokeh »).

4. Des effets de flou attractifs

La correction de l’aberration de coma, qui évite un effet de halo autour des points lumineux situés en périphérie de l’image, est appréciable en astrophotographie et en photographie urbaine de nuit. L’ouverture maximale permet de créer des flous d’avant ou d’arrière-plans attractifs. La lentille frontale asphérique garantit la luminosité périphérique tout en corrigeant la distorsion. Le diaphragme circulaire crée une grande douceur des zones floues.

5. Système flottant de mise au point interne

Ce système permet de corriger l’astigmatisme et l’aberration sphérique, tout en procurant une performance remarquable à courte distance.

6. Un formule optique conçue pour limiter le « flare » et les lumières diffuses

Afin d’optimiser le rendement de cet optique de prestige, le « flare » et les lumières diffuses ont été mesurés depuis le début pour concevoir une formule optique limitant aux lumières incidentes telles que les contre-jours. Le traitement Super Multi-Layer renforce cette résistance au « flare » et assure des images piquées et contrastées même dans des conditions de lumières difficiles.

7. Hyper Sonic Motor

La motorisation HSM (Hyper Sonic Motor) assure une mise au point rapide et silencieuse, avec une retouche permanente du point. Un algorithme amélioré permet une mise au point efficace et agréable.

8. Une baïonnette en laiton chromé

L’objectif est équipé d’une baïonnette en laiton chromé qui est à la fois précise et durable. Un surfaçage spécial de renfort est appliqué pour une meilleure résistance dans la durée.

9. Prise en main

Les nouvelles lignes de produit incorporent des parties caoutchoutées pour attacher le pare-soleil, et disposent de bouchons avant et de curseur AF / MF plus pratiques. Tous les composants métalliques et composites TSC (Thermally Stable Composite), aux propriétés de dilatation identiques au métal, sont fabriqués en interne.

10. Nouvelle « station USB” conçue exclusivement pour les nouvelles lignes

Nous avons développé, pour les nouvelles lignes de produits, un logiciel dédié (SIGMA Optimization Pro) qui permet les mises à jour et la personnalisation de l’optique.

11. Evaluation avec le banc FTM exclusif Sigma “A1”

Nous avons développé notre propre banc « A1 » de mesure FTM (Fonction de Transfert de Modulation) en l’équipant du capteur d’image directe de 46 millions de pixels Foveon, afin de remplacer les systèmes existants dotés de capteurs conventionnels. Ceci permet d’inclure désormais dans notre contrôle des détails de haute fréquence jusqu’ici indétectables. Chaque SIGMA 35mm F1.4 DG HSM sera inspecté avec le banc « A1 » avant expédition.

12. “Made in Japan” (fabriqué au Japon)

Toute la fabrication de Sigma – jusqu’aux moules et aux composants – est réalisée dans notre outil de production intégré, situé au Japon. Nous sommes l’un des rares fabricants dont les produits sont tous « made in Japan ». Nous voulons croire que nos produits sont d’une certaine manière imprégnés de ce qui fait notre terre d’origine, avec son air pur, son eau limpide et son peuple dur à la tâche. Nous sommes fiers de la qualité authentique des produits Sigma, née du mariage d’une longue expertise et des technologies les plus sophistiquées. Nos produits satisfont les professionnels et les passionnés de la photographie partout dans le monde parce que notre production s’appuie sur un état d’esprit artisanal qu’étayent la passion et l’engagement de nos experts.

Caractéristiques (monture Sigma)

Formule optique : 13 éléments en 11 groupes | Ouverture minimale : F16 | Filtre: ø67mm | Angle de champ (plein format): 63.4° | Distance minimale de mise au point : 30cm | Dimensions (Diamètre x Longueur): ø77mm x 94.0mm | Diaphragme : 9 lames (circulaire) | Rapport de reproduction: 1:5.2 | Poids: 665g

Source : SIGMA.fr

[Canon] 24-70 f/4L IS et un 35 f/2 IS pour noêl

C’est sans surprise, mais avec beaucoup de bonheur que l’on apprend — officiellement — l’arrivée prochaine de deux nouveaux objectifs Canon. Alors que les années précédentes, nous avions plutôt eu à faire à des objectifs professionnels hors normes, mais aussi hors de prix, nous voilà donc en présence de 2 objectifs qui se situent en milieu de gamme.

D’un point de vue strictement personnel, si l’arrivée d’un 35 f/2 USM IS est appréciée et appréciable, à 900€, le ticket est relativement élevé pour un objectif ne bénéficiant pas de la finition exemplaire des séries L.

Néanmoins, nous sommes encore plus dubitatif  quant au 24-70 f/4L USM IS. Il va falloir qu’il se trouve drôlement convaincant fasse au 24-105 f/4 USM IS. Avec un tarif public au-delà de 1500€ ça démarre mal…

D’un coté, les possesseurs de 24-105 f/4 USM IS, 24-70 f/2.8L USM et 35 f/2 vont se réjouir car la côte en occasion risque de ne pas trop chuter suite à ces annonces…

Communiqué de presse

Courbevoie, le 6 novembre 2012 – La gamme des objectifs EF Canon s’élargit aujourd’hui avec l’arrivée de deux nouveaux modèles : l’EF 24-70 mm f/4L IS USM et l’EF 35 mm f/2 IS USM. Associant des technologies optiques de pointe à un design ultra-compact, ces nouveaux objectifs sont parfaitement adaptés à tous les types de prise de vues : paysage, voyage, portrait, ou encore photoreportage.

Ces deux objectifs exploitent les technologies Canon les plus perfectionnées pour garantir une qualité d’image exceptionnelle. Ils embarquent des lentilles asphériques ayant bénéficié d’un traitement Super Spectra optimisé, ainsi que la technologie de stabilisation d’image (IS) de Canon et des moteurs USM (Ultrasonic Motors) pour une mise au point ultra-rapide. Autant d’atouts qui sont les gages d’une performance exceptionnelle. L’EF 24-70 mm f/4L IS USM est le plus récent des objectifs EF de Canon à être équipé d’un stabilisateur d’image hybride, permettant de réduire les vibrations quelle que soit la focale (y compris en mode « Macro »).

Ces deux objectifs seront commercialisés en décembre 2012

L’EF 24-70 mm f/4L IS USM sera proposé à 1699€ TTC et l’EF 35 mm f/2 IS USM à 949€ TTC (prix publics conseillés).

Télécharger et consulter la fiche technique du 24-70 f/4L USM IS

Télécharger et consulter la fiche technique du 35 f/2 USM IS

Source : Canon.fr

[Matériel] Le Nikon D5200 arrive avec 24Mpx !

24 semble être le chiffre de l’année 2012 pour Nikon. 24 Mpx pour le D600 (plein format), 24 Mpx pour le D3200 annoncé en avril et maintenant 24 Mpx pour le remplaçant du D5100. Il faut avouer que ce dernier accusait le coup après la mise à jour du 3100. Du coup, pour marquer la différence avec son petit frère, la vitesse d’obturation monte à 5img/s et l’appareil conserve l’avantage d’un écran LCD monté sur rotule. Là où le D5200 fera la différence, c’est dans la mise au point. Ce dernier héritant du système du D700 à 39 points (contre 11 pour le D3200) dont 9 en croix.

Il faudra tout de même attendre janvier 2013 pour en profiter. Ca fera toujours une tournée de moins pour le père Noël dont la hotte sera d’autant allégée vu qu’il se contentera de distribues des « Bon pour un 5200 ».

Communiqué de presse

De nouvelles perspectives créatives : Capteur CMOS au format DX de 24,1 Mpx, écran LCD orientable, Vidéo Full HD, 5 VPS, système AF 39 point, connectivité Wi-Fi.

Paris, le 6 novembre 2012 – Nikon présente un nouveau reflex numérique milieu de gamme au format DX, le Nikon D5200. Avec ses 24,1 millions de pixels, il a été conçu pour laisser s’exprimer votre créativité. Des images fixes aux vidéos en Full HD, cet appareil photo laisse libre cours à votrecréativité en vous permettant de capturer votre vision du monde.

Thomas Maquaire, chef de produit Reflex chez Nikon France, affirme : « Le Nikon D5200 est idéal pour les créatifs qui veulent repousser les limites de leur appareil photo. La qualité bluffante des images et des vidéos, combinée au moniteur LCD orientable, offre aux utilisateurs une liberté d’expression remarquable».

Qualité d’image : comme les pros

Successeur des Nikon D5000 et D5100, le Nikon D5200 réalise un bond exceptionnel en matière de qualité d’image. En plus du capteur CMOS au format DX de 24,1 millions de pixels délivrant des images finement détaillées, le nouveau processeur d’image EXPEED 3 ultra-rapide apporte unereproduction des couleurs fidèle en mode photo ou vidéo. La sensibilité élevée (de 100 à 6400 ISO et jusqu’à 25600 ISO) permet de réaliser de merveilleux clichés dans des environnements sombres ou faiblement éclairés et d’obtenir des images nettes de sujets en mouvement.

Le capteur CMOS au format DX de 24,1 Mpx est sensible de 100 à 25 600 ISO

Le Nikon D5200 est doté du même système Autofocus, capteur de mesure et système de reconnaissance de scène que le Nikon D7000 (meilleur reflex avancé EISA et TIPA 2011), lui conférant un niveau de performance supérieur. La précision incomparable du système AF 39 points et des neuf capteurs en croix permet d’obtenir des images parfaitement nettes en effectuant la mise au point sur le sujet que vous choisissez. Le capteur de mesure RVB 2 016 pixels fournit des données précises au système de reconnaissance de scène de l’appareil photo, optimisant immédiatement l’exposition, l’autofocus et la balance des blancs avant la pression du déclencheur.

L’écran LCD orientable offre une liberté de prise de vue très appréciable en mode photo ou vidéo

L’inspiration sous tous les angles

Le moniteur LCD orientable de 7,5 cm (3 ») du Nikon D5200 donne la liberté et la flexibilité dont vous avez besoin pour saisir les clichés parfaits et enregistrer les plus belles vidéos sous tous les angles. Vous pouvez rabattre, basculer ou tourner le moniteur orientable pour des prises de vue au cadrage original.

Le Nikon D5200 est un appareil photo léger conçu pour être transporté facilement et donner des résultats grandioses. Il est doté d’une nouvelle interface de menus à l’ergonomie particulièrement optimisée rendant son utilisation simple, rapide et plaisante.

Plus de fil à la patte

La communication sans fil depuis votre appareil photo vers un dispositif intelligent iOS ou Android est désormais possible grâce au transmetteur sans fil WU-1a (en option). Vous pouvez partagerinstantanément vos images préférées sur les réseaux sociaux ou par courrier électronique etcontrôler votre appareil photo à distance depuis votre smartphone.

Le nouveau transmetteur WR-T10 et son récepteur WR-R10 assurent le contrôle à distance du Nikon D5200 par ondes radio

Et avec les nouveaux émetteur sans fil WR-R10 et transmetteur sans fil WR-T10, il est maintenant possible de contrôler à distance les fonctions clés de l’appareil photo sans utiliser de smartphone.

Vidéos HD

Passez en toute simplicité de la photographie à la vidéo Full HD grâce à un seul bouton. Il est possible d’enregistrer en 1080 jusqu’à 60 images par seconde (60i). L’AF permanent (AF-F) et la fonction de suivi sur des objets se déplaçant dans les trois dimensions  assurent une mise au pointprécise tout au long de l’enregistrement.

Des fonctions créatives sont applicables directement lors de l’enregistrement vidéo, ouvrant d’étonnantes perspectives complétées par des possibilités d’édition directement sur le boîtier.

Le D5200 est équipé d’un micro stéréo et d’une prise micro mini-jack 3.5mm permettant de connecter un micro comme le Nikon ME-1 (en option).

Modes scène et effets originaux

Soyez encore plus créatif avec les effets proposés par le Nikon D5200 : Couleur sélective, Effet miniature, Low-Key et High-Key, Silhouette, Dessin couleur et Vision nocturne. Ces effets peuvent être appliqués en temps réel aux images et aux vidéos via la visée écran pour voir le résultat de votre création avant même d’appuyer sur le déclencheur.

Les fonctions HDR (grande plage dynamique) et D-Lighting capturent des images détaillées de scènes aux forts contrastes, augmentant ainsi les possibilités créatives.

Vous pouvez également utiliser les 16 modes scène optimisant les réglages de l’appareil photo comme la vitesse d’obturation ou la sensibilité et l’ouverture en fonction de la situation que vous photographiez. Ces fonctions sont idéales pour prendre rapidement un cliché ou pour les débutants en photographie reflex numérique.

Principales caractéristiques

·        Capteur d’image CMOS au format DX de 24,1 millions de pixels avec EXPEED 3 pour une qualité exceptionnelle

·        Moniteur LCD orientable : voyez la vie sous un seul angle avec un écran haute définition orientable de 7,5 cm (3,0 pouces) affichant 921 000 pixels

·        Compatible avec le transmetteur sans fil pour mobile, le WU-1a, pour transférer des images depuis l’appareil photo vers un dispositif intelligent Apple ou Android et une prise de vue à distance 1

·        Sensibilité élevée 100 – 6400 ISO extensible jusqu’à 25600 ISO : réduit le bruit au minimum dans des environnements faiblement éclairés

·        Système AF 39 points d’une incroyable netteté avec neuf capteurs en croix au centre. Offre une couverture d’autofocus rapide et précise dans tout le cadre

·        Le capteur de mesure RVB 2 016 pixels délivre une mesure extrêmement précise et fournit des données remarquablement précises au système de reconnaissance.

·        Le système de reconnaissance de scène optimise l’exposition, l’autofocus et la balance des blancs juste avant la pression du déclencheur

·        Prise de vue continue à 5 vps pour que vous ne manquiez aucun instant de l’action ultra rapide que vous voulez photographier

·        HDR (grande plage dynamique) : capture des images détaillées de scènes aux forts contrastes en associant deux clichés avec une seule pression du déclencheur

·        D-Lighting actif : transmet les détails aussi bien des hautes lumières que des ombres pour des images équilibrées, même si le sujet est en mouvement

·        D-Movie : vidéos en Full HD (1080) avec enregistrement jusqu’à 60 images par seconde (60i) et microphone stéréo intégré

·        Mode AF-F (Autofocus permanent) : l’autofocus de la visée écran fonctionne lors de l’enregistrement de clips vidéo pour assurer la netteté des sujets

·        Microphone stéréo intégré pour une qualité de son optimisé

·        Graphisme de l’interface pour l’utilisateur (GUI) entièrement mis à jour

·        16 Modes scène : chaque mode règle automatiquement les paramètres de l’appareil photo, y compris Picture Control et D-Lighting actif, pour des résultats optimaux.

·        Mode Effets : sept effets, dont Couleur sélective et Effet miniature, qui peuvent être appliqués avant la prise du cliché pour des images fixes et des vidéos encore plus créatives

·        Boîtier léger (505 grammes) avec un design intelligent et une ergonomie supérieure

Prix et disponibilité

Le Nikon D5200 sera disponible en noir à partir de Janvier 2013 en kit avec l’objectif AF-S DXNIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6 VR au prix public recommandé de 879€. A partir d’avril 2013, le Nikon D5200 sera également disponible en couleur « Chocolat ».

Sources

Voir des exemples d’images prises avec le Nikon D5200

Télécharger et visualiser la fiche technique complète

Nikon.fr

[Astuce Lightroom] Retrouver le dossier Bibliothèque dans Mac OS X Lion

Depuis la version 10.7 de Mac OS X, le dossier Bibliothèque n’est plus visible dans le Finder. Ce n’en est pas pour autant qu’il a complètement disparu. C’est juste qu’Apple a décidé de ne plus le laisser visible par défaut.

C’est toutefois bien gênant pour l’ajout de nouveaux modèles de galeries photo Web pour Lightroom. Heureusement, Apple pense à tout (ou presque) et permet d’afficher ce dossier Ô combien important pour nous. Pour savoir comment faire, suivez ce lien.

Il est courant que l’on doive notre salut à un raccourci clavier ou à une combinaison de touches. C’est notamment le cas lorsque l’on veut afficher le chemin d’accès d’un fichier lors d’une recherche dans le Spotlight.