Archives de catégorie : Nikon Capture Nx

Informations diverses sur Capture Nx: Tutoriaux, astuces, liens web, mises à jours

Bye Bye Color Efex pour Capture NX

C’est avec une véritable pointe au coeur que nous vous annonçons que le plug-in Nik Software Color Efex Pro 3 pour Capture NX n’est plus distribué, ni par Nik Software, ni par Nikon.

Nous nous inquiétions de l’avenir des plug-in Nik Software après l’annonce cet automne du rachat de la société par Google. Les premiers à en faire les frais sont les utilisateurs de Capture NX. La version de Color Efex Pro spécifiquement dédié à ce dernier permettait de ne pas avoir à sortir du flux « tout Raw ». C’était un véritable point fort et argument en faveur de Capture NX2.

Gardons-nous toutefois de jeter la pierre à Nik Software et/ou Google. Il y a bien longtemps que ce plug-in avait faillit ne plus suivre les mises à jour de Capture NX.

After Shoot (anciennement Bibble) reste le seul logiciel à pouvoir utiliser des plug-in d’éditeurs tiers sans avoir à convertir ses Raw.

Et Dans le futur ?

Heureusement, les versions acquises et installées de Color Efex Pro pour capture NX restent actives et pleinement exploitables.

Pour la suite, si rien ne semble infirmer ou confirmer que les autres plug-in Nik Software pourraient venir à disparaitre au profit d’une intégration vers Picasa ou une autre plateforme de Google (Android…), la prudence nous fait penser qu’il est judicieux de bien mettre au chaud les exécutables de vos plug-ins…

[Lightroom] Utiliser NX2 ou DPP pour traiter ses Raw

Depuis la sortie de Lightroom, la question revient sans cesse :  » Je ne vois pas les corrections faites avec C1, DPP, Capture NX2… dans Lightroom « . A chaque fois, la réponse est la même :  » Lightroom ne sait pas interpréter ni appliquer les corrections de dématriceurs tiers…  » .

Les fabricants d’APN gardant pour eux leur propres recettes de conversion (les éditeurs de logiciels tiers en font tout autant), il est impossible de reprendre les réglages effectués avec un autre logiciel que celui utilisé initialement.

Opendirectly est un plug-in pour Lightrrom qui pourrait vous rendre bien des services…

Sans faire de prosélytisme, travailler avec Lightroom offre certains avantages. Pourvu que le « Workflow » soit adapté. Mais ceci est tout aussi vrai avec Aperture.

Premier avantage: Si vous changez de boitier, Lightroom saura toujours gérer vos Raw et proposer les mêmes outils de conversion qu’avec les fichiers bruts de votre ancienne marque de reflex (ou autre). Pas besoin de changer de logiciel.

Deuxième avantage: Si vous venez à vous rendre compte que dans certains cas il est préférable de travailler avec le dématriceur proposé par le fabricant de votre APN, vous pourrez l’appeler à partir de Lightroom. Et c’est là que les choses se compliquent et que nous allons vous aider à procéder de manière cohérente.

Ouvrir un Raw dans Canon DPP, Capture NX2 ou Dxo avec Lightroom

Opendirectly de John Beadsworth est un petit plug-in pour Lightroom qui permet facilement d’envoyer un RAW vers le dématrcieur de son choix. La mise en place est simple et efficace… Sauf avec Capture One, où ce n’est pas le fichier qui s’ouvre, mais tout le dossier qui le contient.

Sachant que Gilles Théophile a parlé de ce plug-in à sa sortie en juillet 2009 et qu’il y revient en détail ce moi-ci dans le N°49 de MDLP, nous éviterons de nous épancher sur le sujet.

L’alternative

Si ce petit bout de logiciel est apparemment la seule solution pour ouvrir un Raw à partir de Lightroom quand on est sous Windows, il existe une alternative quand on travaille sous Mac OS.

La solution consiste tout simplement à déposer l’image à traiter sur l’icône du dématriceur de son choix à partir de Lightroom (Cf ci-dessus). Si le logiciel prend bien en charge le RAW, il n’y aura pas de conversion en TIFF, c’est le fichier brut qui sera ouvert. Ceci vaut pour Mac OS.

Tout n’est pas rose…

Pouvoir ouvrir un fichier Raw dans une application tierce de Lightroom est une chose, mais subsistent quelques interrogations. Contrairement à ce qui se passe lorsque l’on ouvre un TIFF ou JPEG avec un plug-in pour Lightroom, le retour vers Lr après correction d’un Raw dans DPP, NX2 ou DxO ne permettra pas la mise à jour automatique de la vignette de prévisualisation du fichier traité. Cela à cause de ce que nous avons déjà expliqué au début de ce post.

Mise en place d’un process

Pour contourner le problème lié à la mise à jour de la vignette de prévisualisation, l’idée est d’en créer une en basse définition à partir du Raw modifié et de l’empiler à l’original. De fait, vous aurez une prévisualisation du rendu final qui ne prendra pas trop de place sur votre disque dur et qui vous laissera le loisir de rappeler votre Raw avec l’application tierce qui a permis d’extraire cette miniature.

Pourquoi ne pas convertir le RAW directement en TIFF ? Gardez à l’esprit que dès lors que les améliorations sont faites et sauvegardées, la seule raison qui fasse que vous deviez convertir votre Raw est que vous avez un besoin particulier : export en JPEG pour une impression, un envoi par email, création d’une galerie, voire la vente d’une image au format numérique. Par contre, on réservera le format TIFF pour l’édition avec des outils de type bitmap (Photoshop, Plug-in Nik Software).

Pour fignoler le process, un libellé de couleur pourra être affecté au couple  » Miniature basse def – Raw original  » pour se rappeler qu’un traitement particulier a été introduit.

1/ Configurer l’importation automatique

On pourra imaginer d’autre scénarios, mais celui proposé s’appuie sur l’option d’importation automatique de Lightroom.

Pour commencer, créez sur le bureau un dossier  » A importer dans Lr « . Il nous servira de point de collecte… Ensuite, basculez dans Lightroom et allez dans le menu  » Fichier>Importation automatique>Paramètres d’importation automatique « . Là, configurez la fenêtre avec les paramètres de la capture ci-dessous.

En (3) ci-dessus, vous indiquez à Lr le chemin  » parent  » à utiliser pour transférer les nouvelles images et en (4), vous nommez le dossier qui recevra ces images. Celui-ci ne devra pas exister sur votre disque dur. Il sera créé par Lightroom.

2/ Ouvrir un Raw dans NX2, DPP…

C’est à  cette étape que vous allez faire intervenir Opendirectly ou vous appuyer sur notre petite astuce. Dans tous les cas, le process est le même. Ouvrez donc votre Raw, traitez-le et passez à l’étape suivant.

3/ Sauvegarder et créer une miniature…

Que ce soit avec Capture NX2 ou Canon DPP, une fois les améliorations apportées au Raw, la première chose à faire est de sauvegarder les corrections, puis de créer une miniature.

Avec Canon DPP

Pour DPP, l’action se réalise au travers d’un seul menu :  » Fichier>Convertir et enregistrer « . Le but étant simplement de créer une miniature en basse définition, une conversion en JPEG avec une qualité fixée à 7 et une taille maximale de 320 pixels sur le coté le plus large suffira amplement. Pensez pointer vers le dossier  » A importer dans Lr  » comme destination.

Avec Capture NX2

Avec Capture Nx, l’étape se décomposera en 2 phases.

La première pour sauvegarder les paramètres au sein du NEF. Utiliser pour ça le menu  » Fichier>Enregistrer « .

La seconde pour créer une vignette en basse définition. Créez une nouvelle étape avec le menu  » Edition>Taille>résolution  » et fixez la taille du plus grand coté à 320 pixels (CF Capture ci-dessous).

Enfin, cliquez sur le menu  » Fichier>Enregistrer sous « . Prenez bien garde à choisir JPEG comme format de conversion, puis  » A importer dans Lr  » comme destination et enfin, optez pour une qualité de 80%.

4/ De retour dans Lightroom

Sous Lightroom la miniature se trouve listée dans le panneau  » Catalogue>Importation précédente « . La déplacer d’un Glisser/Déposer dans le même dossier que l’original. Ensuite, sélectionnes le Raw d’origine et la miniature, faites un clic droit de souris et empilez-les.

Maintenant, attribuez leur un libellé de couleur pour signifier que le traitement du fichier brut doit s’opérer à partir d’un logiciel tiers.

L’avantage de cette méthode est que l’on ne se retrouve pas submergé par les fichiers TIFF. En outre, on préserve le principe qui fait la force du RAW : convertir seulement en fonction du besoin.

Pour configurer à votre main les libellés de couleur de Lightroom, allez dans le menu  » Métadonnées>Ensemble de libellés des couleurs>Modifier… « .

[Astuce] Créer un négatif avec Lightroom, Aperture, NX2, C1 et autres…

Le genre humain est bien étrange. Avez-vous remarqué comme quoi il est rarement satisfait ? Quand il a ce qu’il veut, il lui arrive régulièrement de vouloir son contraire…

Pour anticiper, combler ou confirmer ce constat nous allons vous expliquer comment inverser la tonalité d’une image pour obtenir un effet « Négatif ».

Avec Lightroom, Capture NX2 et Aperture 3…

Comme il en fallait un pour l’exemple, nous avons porté notre choix sur celui qui nous semble à ce jour le plus couramment utilisé : Lightroom. Mais les explications qui suivent sont aussi valables pour Capture NX2, Aperture 3 et les plug-ins Nik Software.

De gauche à droite les courbe paramétriques modifiées de Lightroom, Aperture 3, Capture NX2, HDR Efex Pro 2 de Nik Software. Les autres plug-ins de la suite Nik Software sont aussi compatibles avec cette astuce. Dont Silver efex Pro 2…

Jusqu’à la version 2 de Lightroom, il fallait faire preuve de ruse… La manipulation demandait à créer un fichier .Irtemplate, puis à lui « balancer » des lignes de code. Pour les puristes, il suffisait d’exporter un preset « vierge », puis de changer son nom et les lignes de codes correspondantes aux paramètres de la courbe des tons…

Depuis Lightroom 3 et maintenant Lr4, il suffit d’inverser les seuils du point blanc avec celui des point noir au niveau de la courbe paramétrique. Le procédé s’opère à partir du module Développement et du panneau Courbe des tonalités.

Vérifier que le choix Courbe à points et bien sur « Linéaire »

Saisir avec la souris le point noir (en 1 ci-dessous) et le glisser vers le haut de l’histogramme. Faire l’inverse avec le point blanc (2). Sauvegarder le résultat comme (3).

Bien que sauvegardé dans la base des données des courbes personnalisées, Il existe un autre moyen pour retrouver rapidement cet effet ; en l’enregistrant sous forme de preset. Sans quitter le module Développement, cliquez sur le bouton (+) qui se trouve à droite du titre Paramètres prédéfinis (volet escamotable de gauche).

Ne cocher que les cases Courbe des tonalités et Processus. Dans le cas d’une numérisation de négatifs par lot, appliquez ce paramètre à l’importation des images !

Une mise en garde reste de mise. Comme nous avons inversé la tonalité des clichés, à l’exception des curseurs Contraste,  Clarté, Vibrance et Saturation, tout les autres seront inversés. Par exemple, pour éclaircir l’image, il faudra abaisser la valeur du réglage Exposition, pour réchauffer la balance des blancs, il faudra décaler la température vers la gauche…

Comparaison Avant/Après. A comparer avec la capture ci-dessous…

Après avoir inversé la courbe, en décalant la teinte vers les verts, on coorerise l’image en violet… Tout le contraire de ce qui aurait du se produire… Normal, la courbe est inversée ! Idéal pour réaliser des triptyques.

Une autre piste pour les récalcitrants… Dont C1

Evidemment, nous avons poussé le test avec les logiciels que nous avions sous la main. Forcément, il devait bien y en avoir un de récalcitrant pour confirmer la règle. Capture One de chez Phase One est un de ceux-là.

Mais, c’était sans compter sur notre obstination. Et nous l’avons trouvé ! Il faut dire qu’elle n’était pas loin. À défaut de pouvoir travailler la courbe des tons, nous nous sommes rabattus sur le panneau Niveaux que l’on trouve sous le volet  Exposition.

Faire alors glisser le point noir à mi-course vers le point blanc, puis glisser le point blanc à l’extrème gauche de l’histogramme. Enfin, placer le point noir à la place du point blanc.

En cliquant comme en (1) ci-dessus on pourra créer un Effet utilisable facilement et applicable à la volée à un ou plusieurs clichés.

Pour conclure…

Dans les outils que nous avions à notre disposition, entre autres Capture One, Capture NX2, les plug-ins Nik Software (CEP4, SEP2, HDR Efex Pro 2…), Lightroom 4, nous avons malheureusement rencontré un cas désespérant : Canon DPP. Avec lui, et dans sa version actuelle, il n’y a rien eu à faire.

Convertir une photo en négatif avec Aperture 3 est aussi enfantin qu’avec Lightroom. Le procédé est exactement le même !

Pour les logiciels qui acceptent de voir triturer inverser leur courbe paramétrique, ayez à l’esprit que la manipulation doit se faire sur une courbe linéaire. Aucun point ne doit avoir été posé au préalable. Il faut intervenir en amont du traitement. Toutefois, il n’y a aucune contre-indication à modeler la courbe par la suite.

Capture NX2 n’est pas en reste et l’adjonction de quelques U-Points ci et là, produisent des effets surprenants

Enfin, la plupart des logiciels dispose de fonctionnalités qui permettent de sauvegarder des jeux d’améliorations et ainsi vous permettre d’appliquer votre effet à une ou plusieurs images, voire dès le transfert de la carte mémoire vers le disque dur de votre ordinateur. N’oubliez pas de vous servir de ces propriétés.

Capture Nx 2.2.8 : Nikon One approuved

Nikon annonce la mise à jour de Capture Nx 2.0 et notamment la prise en charge des nouveaux Nikon One (J1 et V1). Notez que la clef de votre exemplaire  peut vous être demandée lors de l’installation de cette nouvelle mouture.

Ce qui change

  • Les images au format RAW réalisées avec les Nikon 1 V1, Nikon 1 J1 et COOLPIX P7100 sont désormais prises en charge.
  • Les informations concernant les objectifs utilisés avec la fonction de correction automatique des distorsions ont été mises à jour dans la partie Appareil photo & Corrections objectif de la section Développement de la Liste de modification.
  • Lorsque la fonction Correction automatique de l’aberration chromatique latérale de la partie Appareil photo & Corrections objectif de la section Développement de la Liste de modification était appliquée aux images RAW, des bordures grisées étaient occasionnellement visibles sur le sujet. Ce problème a été résolu.

Télécharger Capture Nx2 en français.

Librairie : Nikon gaté

L’actualité de ces derniers mois aura gâté les « Nikonistes ». Tout d’abord, côté boitier avec la sortie du D700, puis le remplacement du D80 par le D90 mais aussi des avec l’annonce de nouveaux objectifs. Mais les heureux possesseurs du chouchou de la rentrée 2007 (Nikon D300), ne sont pas en reste avec la mise en rayon du dernier ouvrage de Vincent Luc paru aux Edition Eyrolles : Maitriser le Nikon D300.

Pour que la fête soit complète, un autre livre (de la même maison d’édition) est disponible en librairie : Capture NX2 pour les Photographes.

Continuer la lecture

Téléchargez et testez Capture Nx 2.0

Conformément à ce qu’il avait été dit, Nikon officialise la sortie de Capture Nx 2.0 et propose des versions d’essais Windows & Mac (+ le manuel) utilisables 60 jours. Pour rappel, la version commerciale arrivera dans les bacs le 20 juin. Pour parfaire la série de liens dédiés, Jean-Marie Sepulchre vous livre ces premières impressions.

Capture%20Nx%202.0.jpg

Les poussières
Parmi les nouveautés et améliorations diverses, on notera l’ajout (tant demandé) de « l’Autocorrecteur« . Sous ce nom quelque peu étrange se cache un outil de correction des poussières à la manière de ce que l’on peut trouver sous DPP, Lightroom et autres (sauf C1 …)

Sélectif…
On savait Nx champion des corrections locales grâce à des outils tels que le pinceau, la brosse, le dégradé , le lasso… Sans oublier de mentionner des U-points qui permettent de modifier localement (et facilement) la TSL. Depuis cette V2, une nouvelle fonction de correction locale a été implémentée. A la manière des U-points, elle en mesure de proposer l’application sélective de n’importe quelle amélioration issue du menu Réglages (ou Filtre). En d’autres termes, les U-points sont utilisables pour effectuer une accentuation localisée (yeux…), ou éventuellement l’application du D-Lightning en préservant une teinte (chair…), voir la correction du bruit.

L’ Autocorrecteur et le Point de Contrôle de la sélection

Autocorrecteur et U-point NX 2.0

Autre remarque à souligner, le nombre de raccourcis clavier a été revu à la hausse.

Avec cette nouvelle version, nul doutes que Nx restera un très bon éditeur externe pour Lightroom ;-) Quand à savoir si la réactivité du soft s’est améliorée lors de la manipulation de fichiers NEF, je vous en laisse seul juge…

Un ouvrage consacré à Capture Nx

C’est avec bonheur que nous venons d’apprendre qu’un livre sera prochainement consacré à Capture Nx 2.0. A paraître aux Editions Eyrolles, ce livre très demandé depuis la version 1 devrait ravir (espérons le) les Nikonistes, mais aussi les autres… En effet rappelons que Capture Nx permet aussi de travailler les fichiers Jpeg et Tiff (sans souffrir de ralentissements intempestifs ;-) )

La sortie de Capture Nx 2.0 confirmée

Nikon aurait profité de la foire de Bièvre pour présenter la nouvelle version de son dématriceur. Nous n’avons encore aucune information précise à son sujet mais sachez que la foire de Bièvre ce déroule du 31 au 1er juin… LA présentation avait lieu à compter de 16H30… Les prières des Nikonistes demandant un logiciel plus rapides, un outil tampon, et quelques autres améliorations… pourraient être exaucées. Et même pour ceux qui lui préfère Lightroom, sachez que Nx fait office d’un très bon « Editeur Externe » et à moindre coût qu’un Photoshop CS3 (même si je préfère Lightzone ;-) ). Il est tout de même surprenant que Nikon choisisse une foire en France pour faire ce type de présentation.

Nikon fera son annonce officielle le 3 juin pour une mise sur le commerce le 20 juin pour 199Euros ou 99Euros la mise à jour (seulement pour Nx).

La saga Capture

Nikon Capture, c’est:
– Une gestion originale de la TSL grâce à son module spécifique
– Le D-Lightning
– Un dématriçage d’une grande qualité

Capture Nx, c’est:
– Les U-points
– Des outils d’accentuation performants
– Un panel de corrections locales important
– Une très bonne gestion du bruit
– L’utilisation de masques de fusion pour l’utilisation de chaque outils de retouche

Sur le papier, le logiciel est quasiment parfait et à un prix raisonnable en comparaison à CS3. Cerise sur le gâteau, Expression Media (ex Iview), affiche les corrections effectuées (enregistrée dans le NEF) et permet même de dématricer ces négatifs numériques sans ouvrir Capture !

Mais, la réalité est toute autre et votre configuration matérielle devra être à la hauteur (disque dur rapides, 4Go, processeur récent…). Capture est parfois qualifié de « … logiciel pateau aux performances de haute volées ». Et c’est bien dommage. A qui la faute ? En fait, Nx possède deux moteurs de travail: celui de l’ancienne génération (pour assurer la compatibilité…) et le nouveau. Ce qui freinerait les performances.

Mais je vous avoue que je suis impatient de tester cette nouvelle version :-)

Les U-points

U-point_NX_2.0.jpg

Suivre une formation Nikon School en province

La cellule marketing de Nikon est très forte. En effet, après vous avoir convaincu d’acquérir Nikon Capture Nx, vous vous retrouvez avec ce qui se fait de mieux en terme de logiciel de post-traitement. Malheureusement, la notice fourni ne vous en apprend guère plus que ce que vous auriez pu découvrir par vous même. C’est alors que vous parcourez le web à la recherche de toutes infos pertinentes sur le sujet.

Exemple des formations Nikon School

Au fil de vos errances, vous avez sûrement entendu parler des formations « Nikon Shool ». Ces formations sont (normalement…) dispensées sur Paris. Etant en province, il n’est pas toujours aisé d’y participer. C’est alors qu’un forumeur bien attentionné m’a fourni les coordonnées d’une personne sur LYON qui organise ce type de formation…avec les mêmes personnes qu’à PARIS :-)

La formation proposée est un « patch-work » du niveau initiation & expert. Pour information, ce sont le même supports qui sont utilisés ;-)

Les prochaines dates (attention 10 participants par session…)

  • Le jeudi 20/09/2007
  • Le vendredi 26/10/2007
  • Le jeudi 22/11/2007


Pour s’inscrire aux Formations Capture Nx en Province

  • Lieu: LYON
  • Prix: 200Euros
  • Durée: 1 journée
  • But: Maîtriser Capture Nx au niveau Amateur-Expert
  • Coordonnées
  • Dites que vous avez trouvé les coordonnées sur Fotopassion ;-)

Liens choisis pour Nikon Capture

Avant de me remettre activement à la présentation détaillé des outils de LightZone, je vous livre ici quelques bon plans pour une utilisation de Nx efficace.

Après avoir parcouru le web dans tout les sens, je vous livre ici une série de liens intéressants sur l’utilisation de Nikon Capture Nx. Outre le site du constructeur japonais qui propose au chargement quelques fichiers PDF expliquant un peu plus en détails l’utilisation de son soft, j’ai retenu 2 autres site:

  • Michel Lyon : Enfin, il y a le site de «Michel Lyon» un très sympathique internaute rencontré sur le site de Chasseur d’Images. Fatigué de lire que Nx est lent et improductif, il s’est décidé de mettre en ligne une série de petits tutoriaux. Ne critiquez pas l’interface de son site, car au départ c’est un site perso et faire évoluer son site en même temps que les articles prend du temps et ce n’ai pas sa principale priorité…Sa priorité est de nous livrer un maximum de tuyaux pour Capture en un minimum de temps…Qui s’en plaindra ! :-)
  • Chassimages.com : Le nouveau forum Chassimages.com (ancien Photim) tient une section dédiée à Capture Nx.