Les nouveautés de Lightroom 5

avr 15, 2013 8 Commentaires

L’information semi-officielle avait commencé à filtrer dès ce lundi. C’est donc sans grand secret que nous vous confirmons que la Beta officielle de Lightroom 5 est disponible dès maintenant sur le site Adobe.

Contrairement à la dernière mouture, la refonte n’est en apparence pas aussi profonde. Rappelez-vous que pour Lightroom 4, Adobe avait entièrement reconsidéré son moteur de dématriçage pour faire croitre de manière spectaculaire le traitement des hautes lumières. Cela nous avait valu, au passage une redistribution des curseurs d’ajustement des tons.

LR5

Enfin, Lr4 avait emboité le pas à Aperture pour proposer deux nouveaux modules Cartes et Livres, se mettant au diapason avec Aperture, et répondant ainsi aux demandes des utilisateurs. Pour finir, Adobe avait adopté le softproofing, histoire de contenter autant les professionnels que les amateurs…

Après cet intermède archéologique, revenons en à Lightroom 5. Si de prime abord, ce nouvel opus pourrait sembler moins ambitieux, que la version précédente, l’apport des Smart Previews, des nouveaux masques de retouche et de l’extension de l’outil de correction des tons sont loin de présenter un intérêt désuet.

Cela sans parler des algorithmes de travail qui sont sans cesse optimisés pour une fluidité accrue et les quelques améliorations de confort que vous pourrez découvrir au cours de sa prise en main…

Bibliothèque

Les Aperçus dynamiques

Certainement LA grosse nouveauté de Lightroom, les aperçus dynamiques sont pour nous une avancées considérable. Ils apportent une nouvelle dimension à la flexibilité de Lightroom pour les grands voyageurs.

Ses derniers se trouvent entre les miniatures et les Raw propriétaires. En fait, se sont de petits DNG compressés qui permettent de travailler sans que vos photos ne soient en ligne.  De fait, vous pouvez retoucher vos images dans le module Développement lorsque vous êtes en voyage, et vous pourrez même les exporter jusqu’à une résolution maxi de 2540 pixels sur le plus long coté. ce qui suffit souvent pour partager ses photos sur Internet ou par email.

Sous l'histogramme, en 1 les photos sans Aperçu dynamique, en 2 avec aperçus, en 3 avec aperçu, mais dont l'original est hors ligne, en 4 aucun aperçu dynamique et original hors ligne.

Sous l’histogramme, en 1 les photos sans Aperçu dynamique, en 2 avec aperçus, en 3 avec aperçu, mais dont l’original est hors ligne, en 4 aucun aperçu dynamique et original hors ligne.

Revers de la médaille, votre disque dur gonflera un peu plus, car ces Aperçus dynamiques ont un poids. Mais ce n’est rien comparé à celui des originaux, notamment ceux du Nikon D800. Nous espérions que Nikon optimiserait son micrologiciel pour diminuer la taille de ses fichiers brut, comme le fait Canon, et en fait, c’est Adobe qui apporte la réponse…

La création d’aperçus dynamiques, se fait à l’importation, ou après coup comme illustré sur la capture ci-dessous. Evidemment, ils peuvent aussi être supprimés à la demande.

Les 2 manières pour créer des Aperçus dynamqiues

Les 2 manières pour créer des Aperçus dynamqiues

Les Aperçus dynamiques vont véritablement simplifier le flux de travail des photographes baroudeurs (à lire par ici) et sans domicile fixe, mais aussi ceux qui possèdent par exemple un APN gonflé de pixels et un ordinateur pas tout autant sur-dimensionné…

Pour ceux-là, créer des aperçus dynamiques à l’importation, puis déconnectez le disques portant les originaux. Là, Lightroom travaillera seulement sur la base des Aperçus dynamiques. Pour l’avoir testé avec des NEF issus d’un D800, malgré un gros Mac PRo, le confort reste de mise. Effectivement la manipulation n’est pas forcément toujours simple (personnellement, je renomme le dossier contenant mes originaux), mais Adobe planche sur la possibilité de pouvoir travailler en priorité avec les Aperçus dynamiques.

 Collections : de nouveaux critères arrivent

Comme preuve qu’Adobe écoute ses clients, de nouveaux critères de tri font leur apparition au sein des collections dynamiques. C’est ainsi que l’on pourra maintenant créer des règles établies sur le statut des aperçus dynamiques, le format de fichier PNG, la profondeur de couleur (bits), le nombre de canaux de couleur, le profil colorimétrique ou encore la taille des fichiers(en Mpx).

Les Collections dynamiques proposent de nouveaux champs. Chantilly sur le gâteau, ils sont maintenant listé moins anarchiquement...

Les Collections dynamiques proposent de nouveaux champs. Chantilly sur le gâteau, ils sont maintenant listés moins anarchiquement…

 

Développement

Si l’arrivé des aperçus dynamiques nous a enchanté, les nouveautés du module Développement ne sont pas en reste.

Avant de lever le voile sur ce qui vous attend dans le module de Développement de Lightroom 5, nous tenons à indiquer que la copie et l’application de retouches locales sur une même image est enfin possible.

Pour obtenir cet effet, nous avons empilé 5 masques de correction avec le filtre radial. 4 avec une Clarté à -100 et 1 masque inversé avec une Netteté à 70.

Pour obtenir cet effet, nous avons empilé 5 masques de correction avec le filtre radial…

Après avoir créé un masque de retouche avec l’outil de dégradé ou le filtre radial (voir ci-après), utilisez le raccourci clavier [Alt/Option] + [Ctrl/Cmd], tout en maintenant ces touches enfoncées, cliquez sur la pastille de la retouche et déplacez-là. Un nouveau masque apparait avec les propriété de celui créé initialement.

Pour le pinceau, c’est un peu plus compliqué. Ou disons plutôt que la fonction est plus limitée. Elle permet seulement de copier la retouche et de l’appliquer par dessus celle existante. Maintenez les touches du raccourci clavier enfoncées puis cliquez juste sur la pastille de retouche au pinceau.

Filtre radial

Pas encore aussi souple que les régions de Béziers, le filtre radial satisfera les amateurs de flous et de vignettage en tout genre. Il pourra aussi sauver la mise en accentuant les angles des photos prises avec des culs de bouteille…

Filtre radial

Pour agrandir ou diminuer un filtre tout en préservant son aspect, enfoncez la touche [Shift/Maj] pendant son redimensionnement.

Vite fait, pour que le filtre occupe toute l’image maintenez la touche [Ctrl/Cmd] enfoncée pendant que vous créez le filtre, ou s’il existe déjà, faites un double clic de souris sur sa pastille (tout en maintenant le raccourci clavier actif).

Redressement des images : mettez nous ça au carré

Caché dans le panneau Correction de l’objectif, le volet Basique regroupe les corrections de base que vous pouvez vouloir appliquer à une photo. Cela se modélise sous forme de cases à cocher et de boutons. Seuls ces derniers sont véritablement nouveaux.

Redressement simplifié

- Niveau, redresse l’horizon

- Vertical, redresse l’horizon et les verticales mais sans excès (ne travaille pas sur sur la notion induite par le curseur Horizon du volet Manuel)

- Complet, agit sur tout les paramètres proposés par le volet Manuel pour redresser l’image. Attention, le facteur de recordage risque d’être important.

- Auto, Produit le même effet que Complet, mais reste plus modéré, produisant un recadrage moins prononcé.

Avant-Après… Si vous avez effectué un recadrage avec l’outil dédié, maintenez la touche  [Alt/Option] enfoncée pour ne pas perdre votre correction lorsque vous activerez les boutons de l’outil de redressement.

Attention, il faut que les fuyantes soient bien prononcées. L’algorithme étant principalement conçu pour traiter des photos d’architecture.

L’affichage d’une grille est particulièrement utile avec les corrections optiques. Allez pour cela, faire un petit tour dans le menu Affichage>Inscrustation de loupe.

Correction des tons directs et le pinceau…

Et oui, on l’attendait celui-ci. Prévu avec Lightroom 4, il aura été repoussé jusqu’à Lightroom 5. Pour autant, ne croyez pas utiliser le pinceau de correction comme vous pouvez employer celui de Photoshop ou même de Capture NX. Celui de Lightroom se contente de copier une zone en adaptant le contraste et la luminosité à la partie à traiter. Reste que pour gommer un fil disgracieux sur  un ciel bleu, il fait le travail.

Utile pour éliminer les fils électriques, le pinceau de correction l'est aussi pour supprimer certains éléments disgracieux.

Utile pour éliminer les fils électriques, le pinceau de correction l’est aussi pour supprimer d’autres éléments parasites.

Pour cela, appelez l’outil de correction des tons et maintenez le bouton droit de la souris enfoncé tout en glissant sur la zone à corriger. L’autre méthode, que l’on trouve moins pratique est de cliquer sur l’extrémité du fil, puis en appuyant sur la touche [Shift/Maj] cliquez sur l’autre extrémité.

Pour supprimer exhaustivement les tâches de poussières sur un cliché, appuyez sur la touche [A] ou cliquez sur la case comme ci-dessous. Là, le cliché passe en noir et blanc et les petites « pétouilles » vous sauteront aux yeux !

Appuyez sur A pour mieux apercevoir les petites taches...

Appuyez sur A pour mieux apercevoir les petites taches…

La suite garçon…

D’autres modules comme Livres et Diaporama bénéficient de l’effet Lightroom. Pour ce dernier, il est possible d’insérer des séquences vidéos. Une bonne chose quand on se dit qu’Aperture le fait depuis maintenant quelques années…

Pour le module Livre, retenez que la saisie de texte a été améliorée et qu’une page personnalisée peut être sauvegardée et disponible dans le sélecteur de modèles. Malheureusement, nous en connaissons qui vont bouder de voir que côté prestataire, Blurb reste le seul choix possible…

Nous allions oublier qu’un mode plein écran existe [F]. Maintenant, pour changer le mode d’affichage de l’interface, il faudra le faire avec [Shift/Maj] + [Ctrl/Cmd] + [F]. Si vous avez plus de chance que nous, [Shift/Cmd] + [F] vous fera la rotation entre tous les modes d’affichage de l’interface. Toutefois, il semblerait que ça ne marche pas complètement avec la version française de Lightroom 5.

Si nous ne vous l’avons pas encore dit, Lightroom permet maintenant d’importer des images au format PNG ! Une bonne chose quand on sait que certains logiciels de capture d’écran travaillent dans ce format… Avec préservation de la transparence s’il vous plait !

Notes

Les mises en garde concernant cette beta publique restent de mise, comme ne pas travailler avec son catalogue principal, mais avec une copie…

Lightroom 5 est compatible avec Windows 7 et 8 ainsi que Mac OS 10.7 et 10.8. Pour les autres, il faudra faire évoluer vos machines…

Autres articles intéressants

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible

8 commentaires pour le post “Les nouveautés de Lightroom 5”

  1. Les nouveautés de Lightroom 5 says:

    [...] Lire l’intégralité de cet article sur fotopassion.fr [...]

  2. Lr 5 beta resources says:

    [...] Les nouveautés de Lightroom 5 - Sébastien Abric, FotoPassion (in French) [...]

  3. Claude says:

    Sébastien
    bonjour
    Merci pour ce beau travail, c’est très intéressant et bien réalisé,
    Salutations,

    Claude

  4. Utiliser Lightroom » Blog Archive » Prem’s ! says:

    [...] Fotopassion, le site de Sébastien Abric. [...]

  5. John Nack on Adobe : Lightroom 5 beta resources says:

    [...] Les nouveautés de Lightroom 5 - Sébastien Abric, FotoPassion (in French) [...]

  6. Christophe says:

    Salut Seb,

    je viens de tester LR5b sur un lot de photos.
    J’utilise un Macbook Pro core i5 2,3GHz avec 8Go de Ram (celui qui a la puce Intel HD Graphics 300 / 512 Mo, c’est à dire pas une super carte graphique)
    Je trouve LR toujours aussi lent dès qu’on additionne quelques retouches sur des sélections, limite utilisable
    Est-ce que tu constates la même chose ?

    Il y a aussi un bug (connu sur le forum Adobe) avec l’affichage de la sélection en couleur (au bout d’un moment ça ne fonctionne plus) et une inconsistance des résultats avec le moteur 2012 (connu également), mais globalement, les résultats sont excellents.

    À part ça, j’ai réussi à exporter (en DNG) toutes les images retouchées et les relire avec LR2 sans rien perdre (ou presque) des retouches :-)

    A+

  7. olivier Sire says:

    Bonjour,
    Merci pour ce tour d’horizon bien utile.
    Je bute toujours (LR5.4) sur un module carte qui refuse de s’ouvrir alors que la connexion internet fonctionne très bien (WIN 7)
    Si quelqu’un a une idée elle est bien venue !

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.