Lightroom : Organiser les piles

fév 20, 2009 3 Commentaires

Pour compléter l’explication de Gilles sur MDLP concernant les piles, je vais vous expliquer comment changer facilement l’ordre des photos qui se trouvent dans une pile. Selon ce que vous voulez faire, plusieurs méthodes peuvent être utilisées.

La première

Elle se résume en 3 actions : Cliquez-Glissez-Déposez…

Les%20Piles001.jpg

1. Cliquez sur une photo de la pile (ici la N°376) et maintenez le bouton de la souris enfoncé.
2. Glissez (en rose) au-dessus des autres images.
3. Déposez lorsqu’un segment noir apparait entre 2 clichés (ici en jaune).

Il en va de même si l’envie vous prend de vouloir empiler une photo supplémentaire à la pile existante. Vous la sélectionnez et vous la mettez au milieu des autres (celles qui ne sont pas empilées).

La seconde…

Cette méthode est surtout pratique pour intervertir la photo de tête de votre pile : celle que l’on verra lorsque la pile sera fermée. Suivez la manipulation en image, juste ci-dessous.

Fig.1

Une fois la pile réduite, seulement une image est visible : la première. Cliquez sur le 3 pour la développer.

Fig.2

Les_piles02.jpg

La pile laisse apparaitre les autres photos. Ici 2 de plus.

Fig.3

Les_piles03.jpg

Pour passer la photo 376 en tête, cliquez sur sa position. On aurait aussi pu le faire avec la 377.

Fig.4

Les%20Piles_04.jpg

Voila, la photo en 376 est passée en 375 et vice-versa. Cliquez sur le 3 en haut à gauche de la première image.

Fig.5

La pile est réduite et on a bien une autre photo en tête de pile.

Autres articles intéressants

,

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible

3 commentaires pour le post “Lightroom : Organiser les piles”

  1. richard says:

    Merci pour ce tuto !

  2. Rémi says:

    Merci, j’ai appris quelque chose qui va bien me servir !

  3. ongalain says:

    Bonsoir

    Complément d’info on peut aussi sélectionner la vignette et faire shift+s valable pour mac et pc

    Alain

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.