Papier photo Grain de soie

mai 05, 2010 Pas de commentaire

Effectivement, le communiqué de presse date un peu (23 mars 2010), mais je ne pouvais pas vous présenter ce papier de chez Micro-Application sans l’avoir essayé. Le papier dont je vais vous parler aujourd’hui existe chez Micro Application sous la référence PAPIER PHOTO « GRAIN de SOIE », Collection Optimum. Proposé par boîtes de 10 feuilles A3, ce papier d’un grammage élevé (300g) à l’aspect satiné/perlé, possèderait selon Micro-Application « des propriétés inégalées et autorisant un large spectre colorimétrique« .

Ca commençait si bien

Après la lecture du communiqué de presse, j’avoue que j’étais impatient de tester ce qui est décrit par son fabricant comme « Ultime référence des amateurs, le papier photo «grain soie » est né du besoin des professionnels du portrait qui ne supportaient pas les reflets du papier photo brillant ». Il n’en fallait pas plus pour me mettre l’eau à la bouche, d’autant que l’appellation Grain de soie laisse rêveuse.

Premières impressions…

La première remarque qui vient à l’esprit après avoir ouvert la boîte, c’es de se dire « mais où sont les autres feuilles » ? En effet, Micro-Application n’a pas lésiné sur la qualité de l’emballage, ni son épaisseur. Il est tout simplement aussi épais qu’une boîte d’Hahnemühle Rag 308, qui contient elle le double de feuilles.

Au premier contact, la main est bonne et comparable à celle de l’Ilford SMooth Pearl, qui lui rend juste 10g/m2 (290g). De prime abords, les 2 papiers jouent dans la même cour : grammage proche, texture similaire… Pourtant, en comparaison, l’Ilford est plus agréable au touché, car plus souple. Il se dégage de ce support une impression soyeuse… Inversement, le Grain de Soie est lui plus rigide. Côté tons, l’Ilford est bien chaud et le Grain de soie vraiment blanc.

Le nouveau Grain de Soie de Micro-Application se trouve juste entre le Smooth Pearl d’Ilford et le Semi-Mat d’Epson

Pour finir si mal

Ces premiers constats effectués, je m’empresse de charger le papier dans mon Epson 2880. J’ouvre Lightroom dans un des bureaux virtuels (Spaces) de Mac OSx, puis je lance mon navigateur Internet à la recherche du profil adapté au couple papier-imprimante. Seulement, j’ai beau parcourir l’ensemble du site Micro-Application, je ne trouve pas la moindre trace du fameux sésame qui devrait m’ouvrir l’espace couleur de ce Grain de soie… Pas très patient, j’ai vite arrêté mes prospections. Il fallait se rendre à l’évidence : Micro-Application n’a pas jugé bon d’établir des profils ICC adapté à son papier.

Pour la gloire, je glisse tout de même une feuille dans le chargeur et j’envoie une impression en stipulant que le papier chargé est non pas un Ilford Smooth Pearl, mais un Epson semi-mat… Et bien croyait moi ou pas… le tirage est sorti… très laidement ! Les rouges sur-saturés, teintes chairs abricots… Un véritable coup d’épée dans l’eau. On est loin du large spectre colorimétrique vanté au début de l’article. Quant au présumé discours expliquant que le Grain de soie est né du besoin des professionnels du portrait… On est loin du compte.

Ci-dessus, l’image utilisée pour les essais… certaines photos prises au carnaval valent bien une charte colorimétrique…

J’ai alors vu rouge. Sur ce point, au risque de me fâcher avec Micro-Application, je trouve INCONCEVABLE de proposer un support d’impression sans profil colorimétriques. A cela MA pourra rétorquer qu’il est INCONCEVABLE d’envisager de réaliser des impressions de qualité sans un profil adapté à SON matériel. Mais rappelons-le, le Grain de soie est tout de même destiné aux amateurs et ils ne possèdent pas tous un spectromètre, voire un spectrocolorimètre.

Tout compte fait…

Contre mauvaise fortune, j’ai fait bon coeur. J’ai saisi mon Colormunki et j’ai créé un profil. Dès lors, les choses ce sont quelque peu améliorées.


J’écris « quelque peu » car, ce papier, une fois ingéré dans mon HP Z3200, s’est révélé tout autre. Les teintes ont retrouvé une colorimétrie plus naturelle et les tirages comparés entre ce papier et le Smooth Pearl d’Ilford ont légèrement donné l’avantage à ce dernier.

Alors qu’avec l’Epson 2880, si les rouges se sont améliorés, les teintes chairs sont restées relativement abricot et manquant de dégradé. Pourtant, la même image imprimée avec le couple Epson 2880 – Ilford Smooth pearl s’est avérée qualitativement plus satisfaisante. La faute à l’imprimante, au tireur, au Colormunki, au trois ? Je n’ai malheureusement pas eu assez de papier pour trouver une réponse et founir une conclusion définitive.

Conclusion (provisoire ?)

Comme je l’ai dit, malheureusement, je n’ai pas eu assez de feuilles de ce support pour livrer des conclusions bien établies. Mais, il est certain qu’en l’état actuel des choses, ce n’est pas un papier que je conseillerai aux débutants, pas plus qu’aux amateurs ou experts non équipé d’un matériel de profilage adapté.

Pour moi, le support n’est peut-être pas à incriminer, mais la position de Micro-Application quant au fait de ne pas fournir de profils adaptés m’incite à porter des réserves sur ce support.

Papier Photo Grain de Soie

  • Texture : Satiné/perlé
  • Grammage : 300g
  • Ton : blanc
  • Conditionnement : boîte rigide de 10 feuilles
  • Format : A3
  • Tarif : 14,95€
  • Distributeur : Micro-Application
Autres articles intéressants

, ,

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible
Pas de commentaire pour le post “Papier photo Grain de soie”

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.