Silkypix STUDIO PRO

oct 25, 2008 Pas de commentaire

Récemment traduit en plusieurs langues, autres que l’anglais et le japonais, il semblerait que Silkypix soit voué à évoluer et c’est une bonne chose. Pour preuve, une version Beta est disponible sur le site japonais : Silkypix Developper PRO.

Cette version Beta (en japonais…) semble corriger quelques manques (outil tampon, amélioration de la récupération de forts contrastes…). Il est à noter que depuis son véritable lancement (avec la version 2) Silkypix est un réellement le couteau Suisse du post-traitement. Il ne lui manque que les corrections sélectives…

Fig.1 Le nouvel outil tampon

Silkypix%20suppression%20de%20poussiere.jpg

Silkypix 3.0
En effet, il est ce que l’on fait de plus complet actuellement et ce, depuis la V2 : correction des distorsions, émulation de film, réglages de l’accentuation complets, idem pour le bruit.

Cerise sur le gâteau, il permet de corriger les aberrations chromatiques en lui indiquant où elles se trouvent. Le logiciel s’occupe automatiquement de la correction ! Fabuleux.

Fig.2 Correction des AC

Silkypix%203.0%20AC.jpg

Autre surprise, la correction de la balance des blancs. Si vous faites du portrait et que c’est la couleur de la peau que vous désirez préservez, il suffit d’une sélection sur une teinte chair pour voir la magie opérer. Que les autres softs en prennent de la graine !

Fig.3 Correction de la BdB

Silkypix%203.0%20BdB.jpg

Par manque de temps, je n’ai pu vous faire une présentation complète (et pourtant j’ai une licence depuis la V2…). Mais sachez que depuis peu, le site officiel est enfin traduit en français ainsi que le manuel d’utilisation !

Récemment distribué par Micro Applications, le logiciel de dématriçage Silkypix est aussi fournit (dans sa version 2) avec les boitiers Panasonic et Pentax.

Autres articles intéressants

,

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible
Pas de commentaire pour le post “Silkypix STUDIO PRO”

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.