Archives par étiquette : Cévennes

Les Cévennes à l’honneur

Quel sursaut d’orgueil n’ai je pas eu lorsque j’ai apprit la nouvelle : Les Causses et les Cévennes inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Je suis vraiment fier de voir ce bout de territoire Français reconnu mondialement pour sa qualité de vie, son « agropastoralisme » et son authenticité. Bien que je n’agisse pas en pur Cévenol, car pour préserver la tranquillité, il ne faut surtout rien ébruiter… Tant pis, aujourd’hui on fear exception. Pourtant, souvenez-vous j’y faisais pourtant référence en 2008

Sur la route du Rey à Mandagout

De Lucien Clergue à Florac

Tout cela fait une belle introduction pour vous parler de l’exposition photo qu’organisent conjointement la ville de Florac, le Parc National des Cévennes et la préfecture de la Lozère du 14 juillet au 21 août 2011. Cette exposition a pour but de présenter environ 70 des plus beaux clichés de Lucien Clergue.

Homme cheval brosse sa criniere - © Lucien Clergue

Présenter sous 5 thèmes : les Gitans, les nues cévenoles, le chemin de Stevenson (oeuvres exposées pour la première fois), des vues de Florac et des surimpressions (portraits de femmes sur peintures Renaissance réalisées sans procédé informatique à l’intérieur du boîtier), ces photos représentent une grande part de l’oeuvre de l’artiste. Actualité faisant, en plus d’être l’un des photographes qui a révolutionné son art, il est aussi à l’origine des Rencontres Photographiques d’Arles (du 4 juillet au 15 septembre 2011).

En savoir plus

Quel temps !

Il y avait bien longtemps que les escargots n’avaient pas été autant à la fête, et pour cause ! Ce mois de mai aura été le plus humide depuis bien des années.

Ne cueillez que les espèces que vous connaissez !
Champigons.JPG

Mais quelle aubaine pour les amateurs de champignons. Et oui, ce parasite des bois n’est pas seulement présent dans nos forêts en automne. Le mois de juin (lorsque le climat s’y prête…) s’avère quelques fois bien prospère… Cette année, ce fût le cas dès le mois de mai. Mais attention, comme tout bon cévenol, ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler les belles « bouletières« , même si d’année en année, elles viennent à se déplacer ou parfois à disparaître. Continuer la lecture