Archives par étiquette : iview

[Media PRO] Pourquoi je n’ai pas parlé de la version 1.1

Lorsque j’ai téléchargé la version 1.1 de Media Pro, un peu avant la note de presse officielle, j’ai voulu vérifier que les améliorations annoncées étaient bien au rendez-vous et notamment la stabilité du logiciel. Ce n’est pas que j’avais des doutes, mais je ne tenais pas à avancer des choses qui pouvaient ensuite se retourner contre moi…Et si j’avais bien fait… ?

Le bien…

Pourtant, tout avait bien commencé : de nouveaux boitiers sont pris en charge, le français fait son apparition et la compatibilité avec C1 encore améliorée !

Pour rappel, Phase One après le rachat d’Expression Media (feu iView), a rebaptisé ce dernier et par la même occasion, lui a permis d’afficher les correction apportées avec Capture One. Je vous avais d’ailleurs proposé une petite prise en main via cet article : Media PRO: régénérer les miniatures.

Avec Media PRO 1.1, Phase One pousse un peu plus l’interaction avec C1. Auparavant, si vous déplaciez une de vos photos à partir de l’explorateur de fichier de Media Pro, vous perdiez la compatibilité d’affichage entre les deux logiciels. En d’autre termes, Media Pro ne trouvait plus le lien avec les corrections de C1 et votre miniature n’était plus le reflet du travail effectué avec C1. Maintenant, les améliorations suivent et c’est du bonheur. Evidemment, un dossier Capture One est créé et c’est lui qui renferme ces données. A moins que vous ne convertissiez votre photo en .EIP à partir de C1. Là, tout est encapsulé dans un même fichier. Comme un DNG ou tout autre RAW traité avec son logiciel propriétaire. Si vous n’utilisez que Capture One, c’est une option intéressante… Mais j’y reviendrai.

Précision supplémentaire quant aux nouveautés, le renommage d’un ou plusieurs cliché à partir de Media Pro, met aussi Capture One à jour. Prochaine étape : afficher les Variantes créées avec C1 (et pourquoi pas rendre la compatibilité entre Capture Nx et Media Pro…) !

Et le moins bien !

Malheureusement, le pressentiment que j’avais allait s’avérer vrai. Après avoir lancé Media Pro 1.1 et ouvert mon catalogue, j’ai tout de suite voulu vérifier que si je déplaçais un fichier corrigé avec C1, les modifications restaient affichées dans MP. Le résultat ne se fit pas attendre longtemps. Media PRO s’est rapidement et inopinément fermé. Après plusieurs tentatives autant avec des RAW, que des TIFF ou des .EIP, Media PRO s’est refermé comme une huître. Pour autant, tout se passe sans encombres lorsque le fichier n’est pas modifié avec C1…

Pour précision, je suis sous Mac Os et d’après mes tests sous Windows Seven, je n’ai rencontré aucun soucis.

Le meilleur reste à venir

Cette expérience m’ayant soufflée le chaud et le froid, je ne me voyais pas m’enthousiasmer à vous parler de Media Pro. Néanmoins, le produit continue à m’inspirer confiance et surtout son éditeur : Phase One. Je dois vous faire la confidence que depuis, nous travaillons dur avec les développeurs (surtout eux!) pour trouver la faille et y remédier. Nous avons plutôt bien avancé et je ne désespère pas que nous trouvions une issue la semaine prochaine (là, c’est vacances). Attention, rien ne dit que ce soit le logiciel qui soit incriminé et il se pourrait qu’un élément extérieur ne perturbe la stabilité de MP…

Je tiens donc à remercier Ole Walhgreen avec qui je suis en contact et qui prend très au sérieux cette affaire. Sans avoir la puissance d’Adobe, l’équipe Danoise est vraiment compétente et très à l’écoute des utilisateurs.

 

Télécharger Media Pro

Note du 03/11/2011: Nous avons testé une prochaine mise à jour qui semble régler notre problème de fermeture aléatoire de Media Pro. Reste à vérifier quelques points avant une mise en ligne ;) Cela pour rassurer les utilisateurs qui auraient comme moi des soucis avec cette version 1.1.

[Media Pro 1] Re-générer les miniatures

Vous êtes quelques uns à m’avoir posé la question « Est-ce que Media Pro affiche les corrections de Capture One ? ». Alors je vais répondre à tous par le biais de ce petit post.

Effectivement, Media Pro sait interpréter les améliorations apportées à vos RAW avec Capture One. Pour cela, il faudra paramétrer le logiciel pour qu’il utilise le moteur d’affichage de C1 comme moteur principal. Dès lors, lorsque vous cliquerez sur une des miniatures, Media Pro lira Continuer la lecture

Media Pro 1: Première présentation

Phase One confirme ce jour ne pas avoir acquis Expression Media pour le laisser végéter tel que l’avait fait le géant Microsoft. On ne s’éternisera pas sur le pourquoi du comment, et l’on se félicitera plutôt qu’il soit passé dans les mains de la société Danoise. Un an après son rachat, après avoir été tour à tour appelé Iview Media Pro et Expression Media, voici Media Pro. Les amateur de la toute première version, reconnaitront le petit logo propre à Iview et repris par Phase One…

Du nouveau avec du vieux

À la solution tout-en-un type Lightroom, Bibble ou Aperture,  Phase One préfère séparer les tâches : Un catalogueur pour cataloguer et un dématriceur pour dématricer… D’un côté, il ne fallait pas s’attendre à ce que l’intégration  Capture One-Media Pro (si elle vient à exister),  se fasse d’un coup de baguette magique. C’est donc sans surprise, que Media Pro évolue tout doucement en commençant par revêtir le beau costume noir anthracite qui va si bien à C1. Le rendu est flatteur, même si l’interface ne change pas fonctionnellement… Si l’on peut regretter une avancée timide, on apprécie en tout état de cause, la fin de la limitation des catalogues à 2Go ou 128.000 fichiers mais, on appréciera tout autant la prise en charge des RAW des nouveaux boitiers. Là, encore, Expression Media donnait l’impression d’avoir était placé dans une tour de verre…

Figure 1

Capture One avec son interface sobre et foncée

Figure 2

Media Pro reconnait les modifications faite à partir de Capture One et permet même de dématricer le fichier, sans toutefois modifier les réglages.

Synchro

L’arrivée de la version 6.2 de Capture One pouvait déjà annoncer les prémisses de ce qui allait suivre, à savoir la synchronisation bilatérale des métadonnées par le biais de fichiers XMP annexes. Mais à cela, plusieurs conditions.

Il faudra commencer par configurer les préférences de Capture One comme indiqué sur la Figure 3. À ce moment là, chaque fois que vous éditerez des métadonnées à partir de C1, celui-ci créera un fichier XMP contenant tout les Exifs et autres données embarquées dans l’entête du cliché. Ne croyez pas y voir les informations de traitement de C1. Celles-ci restent encore du domaine de dématriceur.

Figure 3


Maintenant, à partir de Media Pro, importez les métadonnées comme sur la figure 4. Pour les exporter, pratiquez comme indiqué sur la Figure 5. Dans l’exemple, j’ai supprimé l’annotation « Champ de pavot ». Elle reste barrée tant que la synchronisation n’est pas effectuée…

Figure 4

Figure 5


Informations

Media Pro est disponible à l’essai pendant 30 jours, ensuite vous pourrez débourser 139€ pour obtenir une licence valide ou 39€ pour une mise à jour à partir d’Expression Media 2 et 49€ si vous avez Expression Media 1 ou la version iView Media Pro.

Media Pro est compatible avec les sytèmes d’exploitation suivants :

Microsoft® Windows®:
• Intel® Pentium® 4 or better
• 2 GB of RAM
• 10 GB of free hard disk space
• Windows XP® SP3 (32bit only), Windows Vista® SP2 (32 and 64bit), Windows 7® SP1 (32 and 64bit)
• Microsoft® .NET Framework version 4.0 (will be installed if not present)

Apple® Macintosh®:
• Intel-based Mac• 2 GB of RAM
• 10 GB of free hard disk space
• Mac OS X 10.6.6, 10.5.8 or later

Télécharger Media Pro

 

Capture One a un nouveau copain

Devant les gros bras que sont Lightroom et Aperture, il existe d’irréductibles Gaulois, pardon, Danois… Très pessimiste quant à l’avenir d’Expression Media, je suis heureux de vous annoncer que Microsoft vient de céder ce superbe gestionnaire de fichiers à Phase One. Surpris de ne pas avoir vu Expression Media proposé en bundle avec Capture One, j’avais interrogé un des contacts que j’ai auprès de Phase One qui m’avait vaguement dit qu’ils n’avaient pas trouvé d’accord cette fois-ci avec Microsoft…

C’est avec une grande joie que j’ai appris aujourd’hui que Phase One et Microsoft ont trouvé plus qu’un accord : ce dernier cédant EM à l’éditeur Danois. Autant, les utilisateurs d’iView Media avaient pris avec circonspection le transfert de licence vers Microsoft, autant, on ne peut que se réjouir qu’elle passe cette fois-ci dans les mains de Phase One.

Maintenant, à voir comment le logiciel va évoluer et à quel prix. Actuellement proposé à 149€ (+25% de TVA…), Expression Media 2 est offert à tout possesseur d’une licence de Capture One 5, et vice-versa. L’offre est valable jusqu’au 30 juin 2010.

Source

http://www.phaseone.com/

Perdu de vue : Expression Media a disparu…?

Mais où est donc passé Expression Media, alias feu Iview Media Pro, racheté il y a quelques années par Microsoft pour être intégré dans sa suite logicielle Expression ? C’est la question de cette fin d’année. Qui aura eu sa peau ? Lightroom, Aperture, ACDSee (dont la V3 en français devrait arriver courant novembre), Picasa ou … Microsoft ? Toujours est-il qu’il n’est plus disponible au téléchargement et contrairement à l’offre qui était faite avec Capture One 4, Phase One, ne propose plus EM avec sa nouvelle version (5) de C1…

iView

EM ne manque pas d’atout

J’ai bien peur qu’il en soit fini de ce superbe DAM qui est quelque part un peu le précurseur de Lightroom… Certains s’insurgeront, mais les similitudes sont proches (gestion par catalogues, possibilité de créer des collections virtuelles, gestion des impressions, création de galerie Web, de diaporamas…). Il ne manque (ou manquait) plus à EM que de savoir dématricer les fichiers RAW. Chose dont il sait s’acquitter en partie avec les NEF (RAW Nikon), dont il reconnait les corrections faites dans Capture Nx  ; NEF qu’il est capable de convertir en fichier TIF ou JPEG ! Autre atout que Lr n’a pas repris à son compte :  la possiblilité de créer des scripts pour automatiser certaines tâches.

Iview Html

Le salut d’Expression Media

Et de ce qui se murmurait Phase One semblait vouloir se rapprocher encore un peu plus de ce fameux DAM (Digital Asset Management), mais leur élan a été coupé court. À moins que DxO ne soit sur le coup.
Souhaitons et espérons que le logiciel intéressera d’éventuels développeurs et que Microsoft voudra bien s’en séparer si tel est le cas. Je ne veux pas être alarmiste, mais j’ai bien peur que ce silence autour d’EM ne soit pas un bon présage.
En juin, le magazine Infoworld rapportait que Microsoft avait décidé de retirer EM de la suite Expression et ne proposerait ce dernier plus qu’aux photographes. Malheureusement depuis le 18 juin 2009, on n’a plus de nouvelles d’Expression Media. Mais peut-être que Microsoft prépare un Aperture à la sauce Windows… Peut-être que mon voeux de 2007 sera exaucé :-)

De IM PRO à EM2 en passant pas EM1

Pour les nostalgiques ou ceux qui ne trouve plus leur petits, mais possèdent toujours une licence d’une ancienne version ; où les télécharger :

Iview Media Pro

Expression Media

Et si Iview développait les Raw…

Aperture et Lightroom ouvrent aujourd’hui la voix à une nouvelle catégorie de logiciel: Ils propose la maîtrise totale du workflow (tri, organisation, recherche, annotations, développements de fichiers (Raw, Jpeg, DNG, Tiff) pour le web, pour l’archivage, la parution, la création de diaporamas) sous une seule interface. Il est tout de même étrange qu’avec cette nouvelle donne, Microsoft ne se soit pas intéressé à la chose. La société nous a souvent habitué à vouloir imposer ses produits avec à la clef, un certain monopole.

Récapitulons

1 – Début 2006 Apple lance Aperture, Adobe propose sa première version bêta de Lightroom (avec en cours le rachat de RawShooter).
2 – Dernier trimestre 2006 Microsoft se paie Iview Media Pro, le célèbre catalogueur multi-plateforme (MAC-PC).

Très étrangement j’ai tout de suite vu dans ce rachat l’opportunité pour la société de Bill Gates de déjouer les plans de ces deux concurrents et surtout Apple.

En effet, Iview possède de solides arguments:

  • Catalogueur de tout premier ordre ayant déjà de très nombreux adeptes, ces derniers ne seraient certainement pas contre le fait de lui voir confier entièrement leur flux de production.
  • Il propose déjà la création de diaporamas et galerie web, l’exportation des données exifs et IPTC, la retouche (légère) d’images, le redimensionnement des images et la reconnaissance des Xmp…

Quel avenir ?

Imaginez un peu le « coup » Marketing ». Ce qu’il faudrait maintenant c’est intégrer un puissant moteur de traitement des fichiers natifs issue du parc d’appareils numériques. Cela peux se faire de plusieurs manières: Le rachat d’une solution existante (Raw Therapee…) ou la programmation « maison ». Et si Adobe avait racheté Pixmantec afin de couper l’herbe sous le pied à Micro$oft!
S’il est vrai qu’ Expression Media (la « version 4 » d’Iview) sera affiché autour de 299$, en comparaison à Aperture et Lightroom, la note risque d’être un peu salée…
Tout cela n’est que supposition néanmoins il faut se rappeler que quelques fois, la réalité dépasse la fiction.. . L’avenir nous le dira.

N’hésitez pas à donner votre avis!!!!