Archives par étiquette : Lr3

[Astuce Lightroom] Outil courbe

Depuis la nouvelle Bêta 2 de Lightroom 3, vous avez la possibilité de travailler la courbe des tons comme avec la version 2 ou alors d’utiliser plus classiquement une courbe à point. Les habitués de Photoshop (et autres), seront ravis. Pourtant, l’outil tel que proposé par Adobe depuis l’avènement de Lightroom est performant et souple. Qu’à cela ne tienne, Adobe écoute ses clients (oui, oui) et Lightroom 3 sera bien doté en plus de son outil fétiche, d’une courbe à point.

Si j’ai bien insisté sur le « …en plus… » c’est que les réglages effectués avec l’une des deux fonction, n’influencent pas l’autre… Un peu comme si vous empiliez deux outils courbe (comme Aperture…).

Focus

Comme j’en ai pris l’habitude, rien de mieux qu’un petit pas à pas permettant ainsi quelques rappels. Pour se faire, j’ai pris une image que j’avais sous la souris. Je précise que cette photo et de Gilles Théophile, que j’ai quelque peu adapté (recadrage, traitement colorimétrique personnalisé…). Excusez moi si le rendu n’est pas à la hauteur, mais là où je me trouve, je n’ai pas d’écran calibré, par contre j’ai une fenêtre dans le dos…

Etape 1
J’ai sélectionné le cliché à partir du module bibliothèque, puis j’ai utilisé le raccourci clavier [D] pour basculer dans le module Développement. On va travailler avec le panneau Courbe des tonalités.

Etape 2
Pour surveiller les zones écrêtées, j’appuie sur la touche [J]. Ici, en orange, j’ai modifié les 4 zones de répartition des tons, puis j’ai ajusté mes curseurs (en rouge). Attention, je ne vous dis pas que vous ne tâtonnerez pas… Mais j’utilise souvent cette méthode pour ajuster le point noir et le point blanc de manière précise. Dans ce cas, je restreins au minima la zone des tons clairs et tons foncés.

Etape 3
Pour changer de type de courbe, cliquez sur l’icône en rouge. Les curseurs de réglage s’effacent et le panneau ne présente plus qu’une courbe. Vous noterez que pour plus de lisibilité, j’ai désactivé l’affichage de l’écrêtage. En bleu, j’ai cliqué sur ma courbe à certains endroits et j’ai déplacé les points que j’avais créé en maintenant le bouton gauche de la souris et en la déplaçant vers le ou vers le bas. Ces points sont supprimables en effectuant un double clic de souris ou en les faisant glisser vers un autre point.

En orange, vous pouvez opter pour un réglage à l’aide du TAT. A ce moment là, placez vous sur la photo sur une zone lumineuse que vous voulez modifier. Maintenez le bouton droit de la souris enfoncé et glissez de bas en haut pour atténuer ou intensifier la luminance de cette plage. Pensez bien à recliquer ensuite sur l’outil pour le dé-sélectionner.

Etape 4
Des paramètres prédéfinis sont présents au niveau de la liste déroulante Custom. Au bas de cette liste vous trouverez aussi la possibilité de sauvegarder votre réglage. Avant tout, appuyer sur la barre d’espace ou la touche [Z] pour zoomer et vérifier que votre image de souffre pas postérisation.

Un système ouvert

En réalité, les étapes devraient être réalisées dans l’autre sens. J’entends par là qu’il vaut mieux travailler la courbe à point, la sauvegarder si vous comptez la rappeler pour d’autres clichés, puis affinez le tout avec la courbe à curseurs ;-)

Info supplémentaire, pour ré-initialiser les réglages de la courbe à curseur, maintenez la touche [Alt] enfoncée et cliquez comme indiqué sur la capture ci-dessous. Pour la courbe à points, choisissez Linéaire dans la liste déroulante Custom.