Archives par étiquette : Nikon

[Nikon] Message important du support Nikon

Nikon a mis en garde cette semaine les utilisateurs de Nikon D7000, D800, D800E et Nikon 1 V1 au sujet des batteries d’alimentation de ces boitiers.

Il s’avère que certaines d’entre-elles peuvent surchauffer et déformer le boitier. Selon Nikon, ce phénomène ne s’est pas présenté avec les modèles commercialisés, mais le risque existe. Il est donc conseillé de vérifier le numéro de série de la batterie afin de vérifier que celle-ci n’est pas incriminée.

Si le 9ème caractère est un E, alors ramenez rapidement votre batterie au SAV Nikon.

 

 

En savoir plus…

Se rendre sur la page du support technique Nikon

[Nikon One] Mise à jour de micrologiciels J1, V1

Décidément, Nikon ne chôme pas en ce moment. Après l’annonce du Nikon D4 et du D800, voilà qu’on annonce une nouvelle mise à jour des micrologiciels des Nikon One J1 et V1 confondus.

Au menu

Ci-après, les maigres mais importantes améliorations…

  • Certaines photos prises avec le flash SB-N5 s’avéraient surexposées. Ce problème a été résolu.
  • Lorsque l’utilisateur passait du cadrage via le moniteur au cadrage via le viseur électronique, ou inversement, avec le mode de mise au point manuel sélectionné et le zoom activé au niveau de l’affichage, il arrivait que l’appareil photo ne fonctionne pas correctement. Ce problème a été résolu.

Sources

Si vous vous sentez concernés, rendez vous à la page ICI pour accéder aux pages qui vous intéressent.

Les Nikon D700 et D300s officiellement discontinués

Il est assez rare que le fait se produise de la sorte… Mais Nikon l’a fait !

Habituellement l’abandon d’un boîtier n’intervient officiellement qu’après la présentation officielle de son remplaçant. Pourtant la page Web de Nikon référençant les APN discontinués liste bel et bien les D700 et D300s. Pas de véritable surprise, surtout depuis les rumeurs faisant état d’un Nikon D800 avec un capteur de 36Mpx !

Ce qui est un peu plus surprenant, c’est qu’aucune fuite n’a eu lieu au sujet du remplaçant du D300s. On se rappelle que ce boîtier de milieu de gamme avait été annoncé en même temps que le Nikon D300 avec lequel il partageait une partie de sa fiche technique. Aujourd’hui, le Nikon D4 a pris seul toute la lumière de la primeur d’une nouveauté… Comme quoi le marketing Nikon a peut être revu son angle d’attaque en visant en dissociant deux classe de photographes : les professionnels des événement politiques et sportif (agence de presse) et les photographes professionnels type reporters terrain (freelance, mariage, auteurs…) avec pour peut être presque le même budget, la possibilité de profiter des avantages de l’APS comme ceux du Plein Format…

Nikon D4

Fièrement annoncé ce vendredi matin, nous avons eu la chance de participer à l’introduction de ce boitier au Club Confair à Paris. Si la salle n’est pas des plus grandes, elle était presque pleine, ce qui confirme que l’annonce de ce nouveau boitier suscite la curiosité journalistique, même si certains étaient déjà dans la confidence…

Des chiffres…

Fort du succès de l’introduction du Nikon One, la firme japonaise applique la même recette pour la présentation du D4 : petite musique qui va bien, puis on commence par poser les chiffres pour se congratuler, et cela n’est pas démérité, vu la conjoncture…

Bilan : Nikon est la deuxième marque d’appareils photo sur le segment des compacts et des reflex (à moins de 2 % du leader…). Position qui reste inchangée, mais avec une progression qui reste tout à fait honorable qui porte Nikon à moins de 2 % du leader sur le marché des reflex ! Enfin, la performance est méritoire, surtout quand on se rappelle le contexte : Tsunami, inondation de l’usine de production thaïlandaise…

L'usine de Nikon, noyée sous les terribles inondations qui ont mis à mal le pays cet automne. (Crédit Noppatjak pour NikonRumors)

Le Nikon One, justement, permet à Nikon de rafler la première place du segment des appareils compacts à objectifs interchangeables, et cela tout juste en 10 semaines. Il faudra toutefois prendre la mesure de ces chiffres après un laps de temps un peu plus important. En effet, Nikon a tout de même bénéficié de l’effet de nouveauté, d’une campagne de pub très présente et des fêtes de fin d’année qui ont du peser sur ces bonnes données.

Mais revenons-en au Nikon D4…

La bête…

Comme avec chaque génération d’appareil haut de gamme, on voit poindre un nouveau processeur. Le D4 n’échappe pas à la règle et c’est à la 3ème génération de l’Expeed que sont confiées toutes les opérations nécessaires au traitement de l’image, tant en photo qu’en vidéo. C’est notamment grâce à lui que le D4 tient la cadence de 10 images/seconde (11 sans AF), pilote le nouveau module de détection de scènes — RVB 91K photosites — et monte à une sensibilité de 204 800 ISO, tout en assurant la gestion des 51 collimateurs autofocus.

Coté autofocus justement, si l’on reste bien sur la base du module Nikon Multi-CAM 3500FX, celui a évolué pour une réactivité et une détection beaucoup plus sensible. Parmi les 51 collimateurs (utilisables avec des objectifs ouverts jusqu’à f/5,6), les 15 collimateurs en croix sont conservés, et 11 d’entre eux offrent une détectivité jusqu’à f/8. En d’autres mots, là où vous ne pouviez pas utiliser l’AF avec votre 500 f/4 et votre doubleur, avec le Nikon D4, ce sera possible !

En revanche, c’est au nouveau capteur de scène RVB 91K photosites qu’ait confié la gestion du suivi du sujet, l’analyse de la mesure de lumière (exposition) et de sa source (balance des blancs). Grâce au passage de 1000 à 91 000 pixels, le Nikon D4 se permet le luxe d’introduire la notion de détection des visages. Mais attention, Canon annonce un module équivalent avec lui, 9000 pixels de plus… Pour les essais que nous avons pu en faire, la mise au point en mode LiveView s’est avérée particulièrement performante et rapide en comparaison de ce qui se fait actuellement, et ce, malgré des conditions pas toujours des plus favorables… C’est toujours ça de pris.

Ça tourne !

La vidéo est vraisemblablement le secteur où Nikon devait faire son retard par rapport à la concurrence et notamment Canon pour ne pas le citer.

Nikon D4 surmonté de son microphone stéréo ME-1

On voit enfin arriver le standard 1080p avec la possibilité d’un enregistrement sur carte pour des séquences inférieures à 29,59 minutes** et sans limitation via une connexion HDMI. Pour les connaisseurs, les vidéos dites brutes de capteurs sont en 4.2.2 alors que celles sauvegardées sur carte le sont en 4.2.0, soit deux fois moins de points de couleurs dans le sens vertical. La sauvegarde se fait en MOV avec un codec H264. Rien que du classique dans ce domaine. En 1080p on pourra avoir une fréquence maximale de 30 images/seconde avec un pic à 60 images/seconde en 720p.

Ci-dessous la vidéo réalisée avec le Nikon D4 et présentée à la conférence de presse

** Exporter vers l’Europe un appareil capable d’enregistrer des séquences supérieures à 30 minutes impose d’être taxé plus fortement que si l’on exporte un appareil qui enregistre des séquences inférieures en temps (c’est aussi une question d’images/secondes). Ce qui explique que les APN ne dépassent pas cette durée. Maintenant, rares sont les prises exigeant une période d’enregistrement aussi longue…

Flux et connectivité…

Terme bien connu dans le monde des logiciels de post-traitement, le flux de production commence en fait, dès la prise de vue. Son optimisation consiste à passer le moins de temps possible entre la réalisation des photos et leur diffusion, sans omettre toute la phase de référencement, d’amélioration et par la suite d’archivage.

Dans ce but, Nikon à penser faire gagner du temps en donnant la possibilité de renseigner certains champs IPTC juste avant la prise de vue, puis en s’appuyant sur des solutions de transfert de données éprouvées et rapides comme une connectique Ethernet en base 10/100 et en option un module sans fil (WIFI) WT-5. Ce dernier relativement discret offre, en sus du transfert de données et le pilotage à distance, l’option serveur FTP et connexion via iPhone et/ou iPad…

Le panneau des connectiques du Nikon D4, avec en haut à gauche celle permettant l'adjonction du module WiFi WT-5

Rélexion…

Il n’est pas rare de voir associé la sortie d’un boitier numérique à celle d’un évènement sportif majeur, et les Jeux olympiques sont idéaux sur ce point. Surfant sur la mauvaise réputation des boitiers Canon et surtout de leur AF, Nikon espère avec le D4 enfoncer le clou et grappiller les quelques parts de marché qu’il lui manque pour devenir le numéro un. Mais la tâche sera ardue, car Canon avec l’annonce de son 1Dx a pris un peu d’avance, tant sur le plan technique (capteur 18 Mpx, mesure de scène sur 10k pixels, 61 collimateurs AF, 12img/s…) que sur l’effet d’annonce. Là où le D4 le devance (sur le papier), c’est pour la disponibilité, présentée pour le mois de février.

Pour autant, la marque au logo noir et jaune ne s’avoue pas vaincue et table sur sa maitrise de la mesure de lumière et la précision de son autofocus pour faire la différence. Là où justement, Canon est attendu avec ses préconfigurations d’AF…

Ce ne sont pas les seuls arguments pesant en faveur du D4, le ré-agencement des commandes et son poids allégé, même de seulement 80 g par rapport au D3s montre ô combien Nikon veut rendre son boitier agréable à utiliser et cherche à ce qu’il soit le prolongement le plus naturel de l’âme du photographe. Ce sont des éléments qui font aussi que l’on apprécie de travailler ou pas avec un boitier.

Le tout nouveau capteur CMOS made in Nikon...

Mais une question subsiste. Si l’on sait que Canon maitrise la conception des capteurs CMOS, on ne connait pas vraiment la mesure de Nikon à concevoir ce type de produit. Oui, le 3Ds est un champion des hautes sensibilités, mais qu’en est-il vraiment de ce nouvel imageur de 16,2 millions de pixels ? Est ce que le rapport lissage/piqué sera aussi bon ? Quid de la dynamique ? Si nous avons pu essayer un boitier de pré-série et visualiser par nous même le rendu, l’écran arrière reste trop petit pour juger correctement du bon comportement de ce capteur.

Petite comparaison visuelle de dos du Nikon D4 et de celui qu'il remplace : le Nikon D3s

En tout état de cause, est-ce que cela sera suffisant pour décider les possesseurs d’un Nikon D3s de casser leur tirelire ? La crise n’aidant pas, nous jurerions que leur nombre va être restreint…

Nikon D4 - Objectif Nikon 70-200 f/2.8 - 200 ISO - 185mm - 1/2500 - f/5.6 -Crédit ©Corey Rich

Néanmoins, les professionnels du sport ou de la chasse animalière pourraient voir leur taux de déchets amoindris. Ne serait-ce que grâce au dopage du capteur Multicam 3500FX. Le nouvel obturateur donné pour 400 000 déclenchements étant dans ce créneau presque anecdotique…

A savoir, à lire…

Le Nikon D4 sur le site Nikon.fr, c’est par là. La sortie, c’est le 16 février 2011 au tarif officiel annoncé de 5799 €.

Télécharger la notice technique du Nikon D4

 

Les Nikon D700 et D300s ne sont plus vendus au Japon

C’est ce que l’on pouvait lire sur le site de Nikon Rumors la semaine dernière. Cet état fait suite à l’application (au Japon) d’un réglementation concernant la sécurité vis à vis d’un certain type de matériel électrique et électronique. Nikon annonce que les D3s, D3x, les transmetteurs WT-4 et les batteries Li-ion EN-EL4a, EN-EL3e, EN-EL9a sont aussi dans le collimateur mais qu’ils continueront d’être distribués.
Les appareils visés par cette loi sont :

  • Nikon D300s et D700
  • Communication sans fil WT-3
  • les poignées d’alimentation MB-D10, MB-D200, MB-D80
  • Logement pour accumulateur BL-3 (※ 2)
  • Batterie Li-ion rechargeable EN-EL9

Le début de la fin

Même si ce n’est que le marché Japonais qui est touché, on a peine à croire que cette situation puisse perdurer. Tout fait penser que le remplacement de ces appareils été prévu depuis longue date et qu’entre le tsunami essuyé en début d’année et les inondations qui sévissent en Thailande, les projets de Nikon aient pris beaucoup de retard et que la production de nouveaux appareils n’est malheureusement pas encore finalisée.

Il se murmure qu’un évènement Nikon serait prévu les 3 et 4 décembre prochain…

Donc, oui, les D700 et D300s seront bientôt remplacés, maintenant, reste à savoir quand. Il se murmure qu’un évènement Nikon serait prévu les 3 et 4 décembre prochain. Peut-être que ce sera l’occasion de connaitre la nouvelle fiche technique des hypothétiques Nikon D800 et D400…

Les Codecs Raw Nikon mis à jour

Nikon vient de mettre de nouveaux codecs Raw sur son site. Cette mise à jour de « NEF Codec » apporte la compatibilité Raw pour les Nikon 1 J1 et Nikon 1 V1. Elle supporte aussi d’être installée sur les systèmes 64 bits de Windows Seven et Windows Vista (tout en préservant la compatibilité avec les versions 32 bits).

Télécharger Nef Codec Raw

Cette news fait suite à la présentation des Codecs et de leur importance avec Media Pro : [Media Pro] Quid de la compatibilité avec les fichiers Raw.

L’expérience Nikon 1

Nikon en partenariat avec son agence Mediacom,  présente aussi son programme de divertissement artistique : « Experience 1 » (prononcer « One »). Cette expérience photo inédite met en scène 2 collectifs de 4 créatifs autour de défis photos.

A partir de ce jeudi 3 novembre et jusqu’au 22 décembre, vous pourrez suivre de quelle manière les deux collectifs vont relever les challenges qui leur sont imposés. A la clef pour eux, 10 000€ et un Nikon J1.

Retrouvez les webisodes de « Expérience  1 » sur directstar.fr/experience1 chaque jeudi du 3/11 au 22/12 et le programme court, chaque jeudi à 22h30 sur Direct Star (rediffusé le Dimanche à 22h00).

Abdel Bounane, spécialiste de la culture digitale, créateur du magazine Amusement et chroniqueur dans la Matinale de Canal+, animera ce programme.

Des invités (artistes, photographes, directeurs artistiques, blogueurs  …) apporteront leur regard d’expert sur les photos réalisées par les membres du collectif.

Le Nikon One est là !

La rumeur ne nous avait pas trompé… Extrait du communiqué de presse tout frais d’il y a seulement quelques minutes ! Je vous le livre brut et ne manquerai pas de le commenter prochainement. A retenir qu’il sera disponible en deux version : J1 et V1 au tarifs respectifs de 549€ et 799€ en kit (avec un objectif).

Nikon dévoile le Nikon 1 J1 et Nikon 1 V1, les appareils à objectif interchangeable compacts les plus rapides au monde. Des modes de prise de vue révolutionnaires font leur apparition. L’avènement d’une nouvelle ère photographique!

Paris, le 21 septembre 2011 – Nikon dévoile aujourd’hui un système de prise de vue révolutionnaire qui redéfinit totalement l’expérience photographique. Au terme d’une enquête mondiale réalisée auprès de 8000 utilisateurs, il aura fallu 3 ans de développement et  50 années d’expérience à Nikon pour aboutir à un produit sans précédent qui se décrit en superlatif: le plus rapide appareil photo à optique interchangeable jamais créé.

 « C’est l’annonce la plus importante de l’histoire de Nikon depuis l’introduction de l’appareil photo numérique il y a 14 ans » déclare Benoit De Dieuleveult, Directeur de la DivisionImage chez Nikon France. «  Nous introduisons aujourd’hui non pas un produit mais une véritable nouvelle marque intégrant des avancées sans commune mesure dans toute l’industrie photo».

 

Nikon 1 réinvente la prise de vue photographique

Le nouveau Nikon 1 embarque un processeur bien plus rapide que la plupart des appareils photo ouvrant la voie à de nouvelles fonctions encore jamais vues. Il inaugure le pré- et le post-déclenchement, une innovation qui  enregistre les images avant et après le déclenchement. Vous connaissiez le contrôle de la lumière, vous allez découvrir maintenant celui du temps. Réussissez vos images au moment décisif et figez l’instant comme jamais.

Tirant parti de son formidable processeur et de l’innovation de pré-et post déclenchement, Nikon 1 est équipé de modes de capture d’image inédits.

Le Sélecteur de Photo Optimisé capture le moment parfait de n’importe quelle scène. Entre le moment où vous posez le doigt sur le déclencheur, celui où vous déclenchez et le moment où vous retirez le doigt, une série de 20 images hautes résolutions a été enregistrée par l’appareil. Un algorithme puissant détecte les 5 meilleures photos en se basant sur l’expression faciale du sujet, la composition et la mise au point. La photo jugée la meilleure vous est alors présentée .Vous pouvez néanmoins choisir une autre photo parmi celles sélectionnées.

Le mode Instant Animé insuffle la vie à vos photos. Il enregistre simultanément une vidéo  au ralenti et une photo haute définition, combine les deux instantanément et vous présente un instant animé de 2 » environ – vos moments inoubliables prennent vie.

Le Mode Photo bénéficie également de la rapidité du processeur puisqu’ il  permet de saisir jusqu’à 60 images par seconde en pleine résolution1. Rien ne peut vous échapper, vous déclenchez plus vite que votre ombre.

Le Mode Vidéo bénéficie d’une résolution Full HD et d’un panel de fonctions avancées. Il est possible d’enregistrer une vidéo et de prendre une photo en  haute résolution 2simultanément, sans aucune interruption de la vidéo. Et pour ralentir le temps, essayez la

capture vidéo en 400 ou 1200 images par secondes : à cette vitesse, le moindre mouvement est d’une grâce inouïe.

 Max. 10 vps en mode AF suivi du sujet et max. 60 vps en mode focus fixe, haute définition. À partir du 5 août 2011

2 Images haute définition en mode clip vidéo (format de l’image 16:9) 3,840 x 2,160 (1,080/60i).

Processeur dernière génération EXPEED 3 : traitement à 600mp/s

Le cœur EXPEED 3 associé à l’autofocus hybride ultra-précis qui combine mesure de phase et détection de contrastes permettent la capture des moments décisifs de votre vie, même les plus fugitifs.

Comme sur une formule 1, des performances époustouflantes demandent un moteur hors-norme : l’EXPEED 3  intègre deux puissants moteurs pouvant engloutir 600mp/s de données. Vous capturez jusqu’à 60 images par seconde et il est possible d’enregistrer photo et vidéo simultanément.

En plus d’être ultra-rapide, l’EXPEED 3 offre un traitement des images supérieur : le grain photographique est minimal pour des images douces et piquées.

Un capteur sur-mesure

Le tout nouveau capteur d’image CMOS au format CX est conçu pour les appareils photo Nikon 1 et la monture 1. Offrant un équilibre parfait entre taille du système, vitesse, sensibilité à la lumière, définition et profondeur de champ, le Nikon 1 et ses 10.1 millions de pixels réalisent des photos et des vidéos d’une superbe qualité.

Deux appareils pour satisfaire toutes les envies

 Le Nikon 1 J1

Le Nikon 1 J1 est le petit appareil rêvé pour restituer en images les plus beaux moments avec une facilité déconcertante. Ultra design et très épuré,  il sera disponible en 5 coloris: noir mat, blanc laqué, aluminium, rose et rouge glossy. Nikon a poussé l’esthétisme jusqu’à proposer des couleurs assorties pour les optiques et les accessoires.

Le kit standard Nikon 1 J1 avec le 1 NIKKOR VR 10-30mm f/3.5-5.6 sera lancé au prix conseillé de 549€ à partir de fin octobre

Le Nikon 1 V1

Le Nikon 1 V1 s’adresse aux amateurs de haute technologie. Il concentre une conception intelligente, un design aux lignes pures,  et  une structure de boitier  renforcée en  magnésium pour une finition de haute volée et une vraie solidité. Un viseur électronique haute définition de 1 440 000 points et un écran 920 000 point assurent une couverture à 100% du cadre. Nikon 1 V1 est disponible en blanc brillant et en noir mat. Le kit standard Nikon 1 V1 avec le 1 NIKKOR VR 10-30mm f/3.5-5.6 sera lancé au prix conseillé de 799€ à partir de fin octobre

 

Toute une gamme d’accessoires a été spécialement élaborée pour le Nikon 1 V1.

Le Flash Speedlight SB-N5 à tête pivotante étend vos possibilités photographiques en apportant une source de lumière multidirectionnelle. Une lampe LED vous secondera en condition de faible luminosité pour la capture des Instants Animés ou en mode Sélecteur de Photo Optimisé.

L’unité GPS GP-N100 enregistre pour chaque image votre longitude, latitude et altitude dans un fichier EXIF. Le géotag obtenu permet ensuite de savoir avec précision où votre photo a été prise.

Grâce à l’adaptateur griffe flash AS-N100, vous pourrez utiliser le micro externe ME-1 lors de prise de vue en vidéo.

La monture 1 et ses objectifs rentrent dans la légende NIKKOR

 

La toute nouvelle monture 1 s’inspire des 50 années d’expertise de Nikon en matière d’optique pour appareil photo reflex. Depuis la monture F, reconnue pour son excellence et son adaptabilité, Nikon n’avait jamais crée de nouvelle monture. La monture 1 rompt avec la tradition afin de proposer un système vraiment compact.

Une famille de 4 optiques 1 NIKKOR couvre toutes les possibilités de scènes à la fois pour la photo et la vidéo.

Compacité et légèreté extrême : le 1 NIKKOR VR 10-30mm f/3.5-5.6, équivalent 27-81mm en plein format est un grand-angle à zoom 3x pour les situations du quotidien. Equipé d’un système de réduction des vibrations et rétractable pour encore plus de compacité

Téléobjectif puissant et ultra compact: le 1 NIKKOR VR 30-110mm f/3.8-5.6 équivalent 81-297mm en plein format  vous rapproche de vos sujets distants. Il est équipé d’un système de réduction des vibrations et rétractable pour encore plus de compacité

Grand-angle tout en finesse : le 1 NIKKOR 10mm f/2.8  est l’équivalent d’un 27mm en plein format et offrant un piqué remarquablement précis.

Super télé-objectif sur-mesure pour la vidéo : le 1 NIKKOR VR 10-100mm f/4.5-5 est l’équivalent d’un 27-270 mm en plein format. Il est optimisé pour les vidéastes et intègre un zoom motorisé silencieux avec vitesse ajustable. Sa très belle construction intégrant des lentilles en verre ED (à dispersion ultra-faible) et des éléments asphériques garantissent un très beau piqué.

L’adaptateur pour monture F vous donne accès au parc d’optiques NIKKOR conçus pour les boitiers reflex. Le Nikon 1 est ainsi compatible avec toutes les optiques AF-I et AF-S et prend même en charge la mise au point automatique pour des possibilités créatives infinies !

Les deux appareils photo Nikon 1 sont livrés avec le nouveau logiciel Short Movie Creator, qui crée automatiquement des montages vidéo à partir de photos, films et musique ainsi que de vos Instants Animés.

 Pour tester le Nikon 1 en exclusivité dès maintenant et jusqu’au 23 septembre, rendez-vous sur le parvis de Beaubourg au cœur de Paris. Une installation surprenante vous fait découvrir le Nikon 1 à une échelle surhumaine au sein de mains géantes. Mais vous pouvez aussi le tester sur place en grandeur nature ! www.thebighands.com

A propos de NIKON France

La société NIKON France est créée en 1987 et son siège est à Champigny sur Marne (94). NIKON France intègre tous les services requis par une activité de distribution nationale de produits de marque. 90 % du chiffre d’affaires de NIKON France est réalisé par le matériel photo (Division Image) et 10 % par ceux destinés à l’industrie, la recherche, la médecine et la biologie (Division Instruments).

Autres Sources