Archives par étiquette : Photoshop elements

Lire Photoshop Elements 8

Je vais aujourd’hui vous présenter 4 ouvrages dédiés à Photoshop Elements 8.  Parus courant février, je ne les chronique que maintenant, car il a tout de même fallu que j’ingurgite pas loin de 1200 pages ! Heureusement, il y a de nombreuses illustrations.

Parmi ces livres, on en trouve certains plus accès sur la pratique, d’autres un peu plus théorique, mais c’est presque subjectif tant les deux catégories se trouvent parfois proches. Au menu, j’ai ajouté en fin d’article une vidéo et un magazine.

Entre théorie et pratique

Dans notre système d’éducation, comme dans bien d’autres, il est jugé préférable d’acquérir de solides bases théoriques avant de pouvoir se lancer dans la pratique.  Les 2 ouvrages dont je vais vous parler possèdent toutes les qualités requises pour vous mettre le pied à l’étrier.

Un Guide

Je vais commencer par vous parler du guide édité par Micro Application. Ce livre, écrit par Michel Levy est vraiment une belle surprise. Le contenu est didactique, la table des matières bien construite et l’on y apprend beaucoup. On voit que l’auteur maitrise son sujet et si le livre me fait un peu penser à Photoshop CS4 ou CS5 de Pierre Labbé (Eyrolles) il n’est pas sans rappeler la série « … pour les nuls ». Dommage, vraiment dommage de voir un tel ouvrage tiré en noir et blanc surtout quand on aborde les corrections d’exposition ou des couleurs. Bien entendu, avec une telle économie sur la production, le livre est compétitif en terme de tarif (prix conseillé : 16,50 €), mais on reste sur notre faim.

Grâce à un format semi-poche (14,8×21), et malgré ses 400, c’est un livre qui pourra aisément trainer sur le bord du bureau et vous pourrez vous y référer en cas de doutes ou à la recherche d’une fonction spécifique. Au passage, n’omettez surtout pas de parcourir le Chapitre 11 : Trucs et Astuces.

Une bible

Entre Martin Evenning et Scott Kelby, vous tenez là, deux maitres incontournables de Photoshop. Oeuvrant souvent sur CS, cette fois, Scott Kelby aidé de Matt Kloskowski vous proposent une visite dans les entrailles d’Elements 8. Comme c’est l’habitude avec les Editions Eyrolles, la mise en page ne souffre d’aucunes faiblesse, le papier couché de qualité, le collage des feuillets, et surtout la traduction est parfaite. Bravo Dominique Dudouble et Fabienne Deleplanque.  Ce n’est pas souvent que l’on félicite cette partie ingrate du travail d’adaptation d’un livre, mais quand je peux, je le fais, car en plus de traduire les textes, il s’occuper des captures, et ce n’est pas une mince affaire.

Pour le contenu, on est au même niveau qu’avec le guide de Micro-Application : riche et didactique. La majorité des images sont téléchargeables sur le site de Scott et l’attention est appréciable.

D’une taille plus importante autant en largeur-hauteur (19 x 23), qu’en épaisseur (460) et en poids (presque 1,5k), cet ouvrage aura plus sa place dans votre bibliothèque et vous y ferez appel au besoin… Sauf si vous comptez travailler d’abord tous les exercices avant de le ranger.

Forgez, forgez…

Pour apprendre, rien de mieux que la pratique. Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgerons ? Encore une fois, je vais vous parler d’un ouvrage paru chez Micro-Application et d’un ouvrage paru chez Eyrolles.

200% Visuel

Photoshop 200% visuel est la réponse aux cahiers d’exercices d’Eyrolles dont la dernière déclinaison portait sur Capture Nx. Ici, Nicolas Boudier présente en image couleur cette fois, Elements 8. « Des captures larges et détaillées, des étapes claires et simples… » Oui, l’arrière du livre ne nous trompe pas quant à la présentation du contenu de l’ouvrage. Seulement, on aurait peut-être préféré, justement, que les étapes soient moins simples ou viennent à s’envoler graduellement vers un niveau un petit peu plus élevé. On est ici en présence d’un livre de présentation du logiciel et de ses fonctions, qui nous sort peu des sentiers battus du manuel lui-même, si ce n’est d’être richement illustré.

On trouve ici une mise en page propre avec cette fois, des illustration en couleur. Je regrette par contre que le début d’un exercice de présentation ne soit pas plus marqué. En effet, certains sujets s’étendent sur plusieurs pages, et rien ne laisse penser que l’on est à la fin ou au début de la présentation… Même si l’on pense que je chipote, je ne vois pas très bien ce que viens faire la page de « publicité à la fin du livre : 100 sites essentiels, avec une liste de liens vers des sites faisant référence à des hypermarchés, des jeux en ligne, des services de comptabilité. Pour ça, j’adresse un (petit) carton jaune.

Côté technique, avec un format identique au « Scott Kelby » (19 x 23) et crédité de 255 pages « utiles », l’encombrement sur le bureau est respectable.

Cahier d’exercices

Habitués de ces rendez-vous, Cyril Bruneau et Bernard Richebé, sont coauteurs des cahiers d’exercices Photoshop depuis de nombreuses années. On leur doit tout de même 6 cahiers (sur 8) dédiés à Photoshop et un spécifiquement destiné à Lightroom. Comme à l’habitude, le livre contient un CD-Rom d’accompagnement incluant toutes les captures d’écran ainsi que les originaux pour que vous puissiez correctement vous exercer. Ce qui n’est pas le cas avec le 200% visuel… Mais avec ce dernier, est-ce bien la peine ?

Avec des exemples alternants d’un niveau plus ou moins élevé, ce huitième opus reste dans la lignée des précédents cahiers. Contrairement à l’ouvrage chroniqué au paragraphe précédent, les explications sont un peu plus complètes et le format du livre (21 x 26) adapté à ce type de présentation.

N’oublions pas…

Oui, n’oublions pas la presse hebdomadaire avec Le Monde de la Photo qui a sorti il y a quelques semaines un Hors-Série sur Photoshop Elements 8, présentant le logiciel au travers d’articles de fond et d’exercices. Ce HS est aussi le seul à parler de Elements+, cet plug-in qui permet de doper PSE en lui débridant quelques fonctionnalités propres à la version CS. Nouveauté, il est possible de commander ce N° via Internet au travers des plateformes Journaux.fr et Zepresse.fr.

Enfin, la société Elephorm propose aussi une vidéo. Je n’ai pas eu l’occasion de visionner celle-ci, mais seulement celle réservée à la version 6.0 d’Elements. Présentée par Vincent Risacher (certifié Adobe), c’était une formation de qualité avec des exemples qui mettait bien en avant les fonctions du logiciel. Il n’y a pas de raison que celle destinés à la version 8 de PSE ne soit pas du même acabit. Elephorm est une société reconnu dans la distribution de ce type de média est les vidéos ont très bonne presse.

Que choisir ?

Si je devais opter pour un seul ouvrage, je pense que je parai sur Photoshop Elements pour les Photographes (Eyrolles). Pourquoi ? Parce qu’il est le parfait compromis entre la pratique et la théorie et que l’ouvrage est superbement réalisé. Pour presque 30€ (29,90€), on n’en attend pas moins !

En second lieu, je placerai le Guide Complet de Photoshop Elements (Micro-Application). Cet ouvrage me rappelle les petits dictionnaires que l’on doit toujours avoir à portée de main. Pas le Larousse illustré, mais le tout petit, celui à qui l’on peut faire appel et que l’on a toujours à porté de main. Et puis, à 16,50 €, c’est le moins cher de la sélection.

En troisième position, on trouve le fameux cahier d’exercices, qui au besoin, viendra bien compléter mon second choix, voire mon premier.

Enfin, en dernier j’opterai pour le 200% visuel. Non pas qu’il soit mauvais, loin de là, mais je le trouve en retrait par rapport aux autres et qu’il faut bien un dernier.

Mais mon coup de coup de coeur va au guide de Michel Levy et avec des captures couleurs s’aurait été l’apothéose. Et pourquoi donner accès aux captures via le site Micro-Application … ? ;-)

En conclusion, mon impression générale est que les livres de chez Eyrolles sont plus réalisés par des photographes pour des photographes alors que ceux de chez Micro-Application portent un peu plus le côté technique. Par exemple, parmi cette sélection, seuls les ouvrages de chez Eyrolles expliquent comment insérer un filigrame sur une photo… Heureusement, le guide complet Photoshop Elements, consacre un chapitre entier aux “Trucs et Astuces”.

Ressources

Mis à part le HS du Monde de la Photo, vous trouverez tout les autres supports (livres et vidéo) soit chez l’éditeur, soit via la librairie en ligne d’Eyrolles à cette adresse où vous pourrez comparez les fiches techniques propres à chacun.

Adobe Photoshop Elements 8 – Le guide complet
– Auteur : Michel Levy
– Editeur : Micro-Application
– Parution: Février 2010
– Prix public 14,90 EUR

Photoshop Elements 8 pour les photographes
– Auteurs : Scott Kelby et Matt Kloskowski
– Traduction : Dominique Dudouble et Fabienne Deleplanque (j’y tiens)
– Editeur : Eyrolles
– Parution : Février 2010
– Prix Public : 29,90 EUR

Photoshop Elements 8 – Vos photos au doigts et à l’oeil – 200% Visuel
– Auteur : Nicolas Boudier-Ducloy
– Editeur : Micro-Application
– Parution: Février 2010
– Prix public : 22 EUR

Cahiers n°8 d’exercices Photoshop Elements – Spécial débutants
– Auteurs : Bruno Richebé et Cyril Bruneau
– Editeur : Eyrolles
– Parution : Février 2010
– Prix public : 19,90 EUR

Apprendre Photoshop Elements 8 (vidéo)
– Présentation : Vincent Risacher
– Distributeur : Elephorm
Parution : février 2010
– Prix public : 39,90 EUR

Hors-Série Photoshop Elements 8
– Edition : Le Monde de la Photo
Parution : en librairie depuis le 5 mars jusqu’à mi-mai 2010
– Prix public : 6 EUR

Photoshop Elements 8 arrive

ENFIN ! Excusez moi de crier ma joie, mais je suis très heureux de vous annoncer l’arrivée de Photoshop Elements 8. On nous avait promis la version 7 pour Mac OS avec un décalage de quelques mois, mais elle n’est jamais arrivée. Aujourd’hui, la version 8 est disponible sous Windows et l’on nous promet qu’elle sera disponible pour les ordinateurs à la pomme courant octobre. J’ose croire que cette fois-ci ce n’est pas une arlésienne et c’est ce qui me met de bonne humeur.

Nouveau

Parmi les nouveautés, la fonction Redimensionner sans distorsion permet de déterminer par masquage les éléments qui ne doivent pas être déformés. Très rigolo à l’usage, le trucage n’est pas forcément applicable à tous les clichés, et on conseillera de travailler des photos dont l’arrière plan est flou… Moins révolutionnaire, mais toujours très utile, Elements propose d’obtenir une photo de type HDR (mais toujours en 8 bits) à partir de 2 clichés exposés différemments. Là encore, vous pouvez choisir d’être guidé pas à pas. C’est bien l’une des force d’Elements par rapport à CS qui demande une véritable maitrise des outils pour obtenir un résultat abouti.

Redimension-sans-distorsionFacile

Toujours aussi facile à prendre en main, l’interface de retouche rapide s’utilise comme un jeu d’enfant. De nombreuses fonctions ont été améliorées et la retouche sélective des couleurs, tout comme la dé-saturation partielle s’applique en un rien de temps.

colorisation

Plus d’infos

L’éditeur: Adobe
Disponibilité: Immédiate pour la version Windows et courant octobre pour Mac Os.
Tarif: 99,27€ hors frais de port  pour la version boite et 108.84€ pour la version téléchargeable.

Elements+ dope Photoshop Element

Pour un amateur, voire un professionnel il est difficilement envisageable d’acquérir Photoshop CS. Le prix exorbitant du logiciel n’invite pas à l’achat. Et pourtant, je reste étonné du nombre de personnes qui arpentent les forums et qui disent préférer CS à tel ou tel logiciel…

Avant de vous pencher sur CS, regardez du côté d’Elements. Pour 10 fois moins cher, il en a sous le pied, d’autant plus qu’il peut être dopé et voir ses possibilités décupler (peu être pas autant…).

Avoir à disposition le mélangeur de couches, les layers dans Photoshop Elements vous intéresse ? Alors, suivez-moi.

Continuer la lecture