Archives par étiquette : Retouche

Snapseed gratuit !

Annonce flash : téléchargez gratuitement Snapseed ! Pofitez en car l’éditeur de photo de Nik Software est une des rares applications du Store qui se trouve créditée par ses utilisateurs d’une appréciation de plus de 4 étoiles !

Faites vite car l’offre est limitée dans le temps. Elle devrait prendre fin le 23 septembre (au soir normalement).

Source

– Snapseed sur iTunes

[Astuce Lightroom] Sauvegardez les couleurs

Il y a quelques jours je vous expliquais comment prélever une couleur où qu’elle se trouve à l’écran pour l’utiliser dans la personnalisation d’un modèle de galerie Web. Aujourd’hui, je vous livre un complément qui va parfaitement compléter la précédente astuce.

Il est bien intéressant de savoir comment prélever une teinte avec la pipette de la palette des couleurs, mais il est out aussi important de pourvoir la sauvegarder en tant que favoris en vue de la réutiliser à nouveau. Nous allons pour cela faire appel à la fameuse touche du clavier [Alt/Option]. Après avoir prélevé une teinte, maintenez la touche [Alt/Option] enfoncée et cliquez sur un des échantillons du bandeau supérieur de la palette (Fig.1). Cela fonctionne aussi en maintenant le bouton de la souris enfoncé au dessus d’un de ces échantillons.

Fig.1

L’option est aussi disponible d’un clic droit de souris au dessus de ces favoris. A ce moment là, un menu complet (Fig.2) permet entre-autres de réinitiliaser  les nuances et de revenir aux sélections par défaut.

Fig.2


Maintenant, si choisir une teinte au moyen de la pipette ne vous sied pas, il existe un autre moyen. Cliquez et maintenez le bouton de la souris enfoncé comme indiqué sur la Figure 3 pour appeler le panneau de sélection des couleur de l’OS. De là, vous pouvez sauvegarder encore plus d’échantillons.

Fig.3


[Tuto Aperture 3.0] #07 La recherche

Aperture, comme tous les logiciels de catalogage, renferme dans sa base de données des éléments essentiels afférents à vos images. Ces informations de type structurelle (dossiers, albums…) ou portant sur les métadonnées du fichier (mots-clés, marques, notes, légende…), peuvent faire l’objet de recherche plus ou moins complexes.

Pour cela, Aperture s’appuie sur des jeux de requêtes qui feront office de filtres. Ces requêtes (ou règles), sont empilables et permettent d’effectuer des filtres de tout ordre par le biais de recherches avancées. C’est cet outil qui vous est présenté dans ce nouveau didacticiel. ATTENTION, à lire avec Aperture ouvert pour bien suivre le pas à pas.

Tutorial Aperture 3.0 : #07 La recherche

Astuce Lightroom : Ajuster la taille du film fixe

À découvrir ou à redécouvrir, une petite astuce pour modifier la taille du film fixe (Filmstrip) dans Lightroom. Placez la souris juste à l’intersection de la fenêtre de travail principale et du film fixe (Fig.1). Lorsque l’icône  apparait, cliquez sur le bouton droit de la souris.

Fig.1

Optez alors pour l’une des tailles proposées :

  • XS : très petit
  • X : petit
  • M : moyen
  • L : grand
  • XL :très grand

Fig.2 – Version XS

Fig.3Version XL

Modifier l’affichage des métadonnées

Enfin, pour personnaliser l’affichage des informations sous les vignettes du film fixe, placez la souris sur l’une des miniatures et effectuez un clic droit de souris. Dans le menu contextuel, choisissez les options que vous voulez voir ou ne pas voir apparaitre.

Fig.4


[Astuce Lightroom] Outil courbe

Depuis la nouvelle Bêta 2 de Lightroom 3, vous avez la possibilité de travailler la courbe des tons comme avec la version 2 ou alors d’utiliser plus classiquement une courbe à point. Les habitués de Photoshop (et autres), seront ravis. Pourtant, l’outil tel que proposé par Adobe depuis l’avènement de Lightroom est performant et souple. Qu’à cela ne tienne, Adobe écoute ses clients (oui, oui) et Lightroom 3 sera bien doté en plus de son outil fétiche, d’une courbe à point.

Si j’ai bien insisté sur le « …en plus… » c’est que les réglages effectués avec l’une des deux fonction, n’influencent pas l’autre… Un peu comme si vous empiliez deux outils courbe (comme Aperture…).

Focus

Comme j’en ai pris l’habitude, rien de mieux qu’un petit pas à pas permettant ainsi quelques rappels. Pour se faire, j’ai pris une image que j’avais sous la souris. Je précise que cette photo et de Gilles Théophile, que j’ai quelque peu adapté (recadrage, traitement colorimétrique personnalisé…). Excusez moi si le rendu n’est pas à la hauteur, mais là où je me trouve, je n’ai pas d’écran calibré, par contre j’ai une fenêtre dans le dos…

Etape 1
J’ai sélectionné le cliché à partir du module bibliothèque, puis j’ai utilisé le raccourci clavier [D] pour basculer dans le module Développement. On va travailler avec le panneau Courbe des tonalités.

Etape 2
Pour surveiller les zones écrêtées, j’appuie sur la touche [J]. Ici, en orange, j’ai modifié les 4 zones de répartition des tons, puis j’ai ajusté mes curseurs (en rouge). Attention, je ne vous dis pas que vous ne tâtonnerez pas… Mais j’utilise souvent cette méthode pour ajuster le point noir et le point blanc de manière précise. Dans ce cas, je restreins au minima la zone des tons clairs et tons foncés.

Etape 3
Pour changer de type de courbe, cliquez sur l’icône en rouge. Les curseurs de réglage s’effacent et le panneau ne présente plus qu’une courbe. Vous noterez que pour plus de lisibilité, j’ai désactivé l’affichage de l’écrêtage. En bleu, j’ai cliqué sur ma courbe à certains endroits et j’ai déplacé les points que j’avais créé en maintenant le bouton gauche de la souris et en la déplaçant vers le ou vers le bas. Ces points sont supprimables en effectuant un double clic de souris ou en les faisant glisser vers un autre point.

En orange, vous pouvez opter pour un réglage à l’aide du TAT. A ce moment là, placez vous sur la photo sur une zone lumineuse que vous voulez modifier. Maintenez le bouton droit de la souris enfoncé et glissez de bas en haut pour atténuer ou intensifier la luminance de cette plage. Pensez bien à recliquer ensuite sur l’outil pour le dé-sélectionner.

Etape 4
Des paramètres prédéfinis sont présents au niveau de la liste déroulante Custom. Au bas de cette liste vous trouverez aussi la possibilité de sauvegarder votre réglage. Avant tout, appuyer sur la barre d’espace ou la touche [Z] pour zoomer et vérifier que votre image de souffre pas postérisation.

Un système ouvert

En réalité, les étapes devraient être réalisées dans l’autre sens. J’entends par là qu’il vaut mieux travailler la courbe à point, la sauvegarder si vous comptez la rappeler pour d’autres clichés, puis affinez le tout avec la courbe à curseurs ;-)

Info supplémentaire, pour ré-initialiser les réglages de la courbe à curseur, maintenez la touche [Alt] enfoncée et cliquez comme indiqué sur la capture ci-dessous. Pour la courbe à points, choisissez Linéaire dans la liste déroulante Custom.

Le meilleur de la retouche photo sur iPhone

Avec plus d’un smartphone sur 4 qui serait un iPhone, le téléphone portable d’Apple fait les beaux jours des opérateurs mobile. L’opérateur Orange aurait vendu plus de 200000 exemplaires rien que pour ce dernier noêl… Et dans cette population d’acheteur il y a forcément des photographes.

Comme tous les téléphones mobiles du moment, l’iPhone embarque un appareil photo doté –dans sa dernière version- d’un capteur de 3Mpx et d’une mise au point automatique. Sans rivaliser avec les APN compacts du moment, il délivre des images propres, pour peu que les conditions soient favorables…
Plus destinées à être partagées sur Internet ou montrées à ses amis via le superbe écran de l’appareil, ces clichés méritent parfois de petites améliorations, voir personnalisations. Pour vous aider dans cette tâche, nous avons testé et comparé 5 applications destinées à retoucher vos photos. Certaines d’entre-elles se contentent seulement de réhausser les ombres, de régler l’exposition, le contraste et la saturation par le biais de simples curseurs, alors que d’autres proposent d’ajuster les niveaux de l’histogramme, de modeler la courbe des tons, corriger le bruit… et d’autres fonctions plus créatives.

Mais pour autant, il ne faudra pas oublier qu’un téléphone reste un téléphone. Aussi puissant qu’il soit, il ne rivalisera pas plus avec un APN compact qu’avec un ordinateur portable ou de bureau. Toutefois, pouvoir prendre des photos et les retoucher avec son iPhone est parfois utile et 100% ludique. Et puis, avec l’arrivée de l’iPad, peut-être bien que l’on découvrira bientôt des versions bien plus évoluées de ces application de retouche jusque là seulement destinées à l’iPhone. A quand un Lightroom, un Dxo ou un Capture One pour iPad… ?

Je ne vous fait plus attendre et vous renvoie vers l’article que nous vous avons préparé sur QuestionsPhoto.com. Bonne lecture et n’hésitez pas à nous faire part de votre propre expérience et de ce que vous attendez de ce type d’application ;-)

SourceLien vers QuestionsPhoto.com

Il n’y a pas que Photoshop dans la vie

Pour preuve, les Éditions Eyrolles pensent à ceux qui veulent se tourner vers une alternative gratuite à Photoshop. Situé entre la version Element et CS, Gimp est un éditeur bitmap gratuit. Son interface est très proche de Photoshop. Ce qui le situe entre la version professionnelle et « amateur» d’Adobe ? Il ne sait traiter que des images en 8 bits. Mais en dehors de ça, c’est un excellent choix pour commencer la retouche. D’autant qu’il est disponible (lui..) pour Linux, Mac OS et Windows.

Titre : Gimp 2.6 (4e édition, mise à jour pour la version 2.6.4 du logiciel)

Auteur : Dimitri Robert
Format : 320 pages en Format semi-poche
Tarif : Au prix de 15 €
Divers : En noir et blanc. Aux Edition Eyrolles.

Commander le livre.

Titre : Gimp Spécial débutants

Auteur : Raymond Ostertag
Format : 50 exercices pratiques + les fichiers des exercices. Format cahier.
Tarif : Au prix de 22 €
Divers : En couleur. Aux Édition Eyrolles.

Commander le livre.

Cours d’esthétique avec Pascal Curtis

Pour le N°7 des cahiers d’exercices Photoshop, Eyrolles nous laisse entre les mains de Pascal Curtis pour une leçon de chirurgie numérique. L’auteur vous propose 33 exercices de Retouche Beauté. Vraiment bien présentées et naturelle, ces retouches sont loin d’être caricaturales et grossières.

Comme pour les précédents cahiers d’exercices, un CD comportant les images qui illustrent les pas à pas est fournit. Pour moins de 20 Euros, vous pourrez faire profiter madame (ou monsieur !) d’une petite cure de jouvence ainsi que de quelques opérations numéries-chirurgicales à bon prix :)

Canon DPP corrige les yeux rouges

Aujourd’hui nous allons voir comment corriger les yeux rouges avec DPP. L’entêtement de canon à ne pas fournir d’outil de correction des horizons ne doit pas faire oublier la richesse fonctionnelle de Digital Photo Professional. Même s’il ne propose pas autant d’option qu’un Lightroom, un LightZone ou encore un Capture NX, il n’est pas si à la traîne que ça ;-)

Avant-Après

Continuer la lecture