Convertion de profils Icc avec LightZone

avr 06, 2007 Pas de commentaire

Je dois avouer que j’avais émis des doutes quand à la capacité du logiciel à convertir convenablement les profils, mais suite à plusieurs essais, il est tout à fait à même de le faire et en plus, correctement ! Le traitement a le même rendu que le mode perceptual avec compensation du point noir de BatchIcc lui-même équivalent aux résultats procurés avec Photoshop…. ;-)

Ci-après, le traitement par lot de vos images pour Photoweb.

Sélectionner vos Photos

- Après avoir lancer LZ, sélectionnez les images que vous désirez convertir en maintenant la touche [Ctrl] enfoncée & en cliquant sur les images une à une.
- Ensuite, placez le curseur de votre souris sur une de ces images et cliquez sur le bouton droit de la souris.
- Un menu s’ouvre alors. Cliquez sur [Export].

Configurer l’export

Dés lors, un nouveau menu LightZone Batch Processing apparaît:

  • Tout en haut, (Export To), choisissez le répertoire qui doit recevoir les nouveaux fichiers.
  • En Orange, l’extension de votre fichier.
  • Exemple: Toto.jpeg sera enregistré en Totophotoweb.jpeg
  • Choisissez le format d’enregistrement (le Jpeg et OBLIGATOIRE pour un envoie chez Photoweb)
  • Cliquez sur [Advanced Options] en Jaune.
  • Dans Color Profile, faite défiler les profils jusqu’à l’affichage de [PHOTOWEB 16 mar 07.icc]
  • Pour Quality, si votre fichier initial fait plus de 3Mo, vous pouvez choisir une valeur entre 80 et 90.
  • DPI =>250 est une valeur cohérente pour une impression.
  • Fin du Process

    Une fois le traitement terminé cliquez sur [Done]. Vous êtes alors informez si la convertion et la sauvegarde sont réussis.

    En jaune, le nom du fichier d’origine puis, le nouveau nom.

    Exemple de rendu


    Autres articles intéressants

    ,

    A propos de l auteur

    Profil de l auteur non disponible
    Pas de commentaire pour le post “Convertion de profils Icc avec LightZone”

    Laissez un commentaire

    Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.