Visa d’Or 2012

sept 10, 2012 Pas de commentaire

LA 24ème édition du festival du photojournalisme Visa pour l’image a rendu son verdict pour les VISA d’Or qu’il attribue chaque année.

En omettant la crise économique, l’actualité marquant notre quotidien en ce moment porte essentiellement sur l’écologie et les mouvements de révolte et d’insurrection dans les pays arabes. Dans ce contexte, rien d’étonnant que ce sujet ait été mis à l’honneur.

Premier lauréat, Eric Bouvet s’est vu remettre un VISA d’or dans la catégorie News pour son reportage sur Bab al-Azizia (Libye), réalisé depuis la caserne fortifiée de Mouammar Kadhafi en août 2011. Ce photoreporter est bien connu du public et de la profession. Il est un spécialiste de ce type de sujet ; de la chute du mur de Berlin, à ce reportage, en passant par la libération de Nelson Mandela, il couvre et sait couvrir ces fait d’actualité.

Pour rester au coeur du printemps arabe, le New York Times s’est vu décerné le Visa d’or de la catégorie Presse quotidienne avec le reportage de Tomas Munita sur la Syrie (janvier 2012). Enfin, le Visa d’Or Humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) a été remis à Mani pour son travail sur la précarité des soins, notamment d’urgence.

Dans ce tour du monde, de l’actualité, nous quittons l’Afrique du Nord pour des pays aussi éparpillés que le Yemen, l’Afghanistan ou l’Inde, pour un reportage sur « Les petites filles que l’on marie« . Un sujet choc, avec de superbe images. Ce reportage du National Geographic Magazine, on le doit à Stéphanie Sinclair. Pour l’occasion, c’est un Visa d’Or dans la catégorie Magazine qui est venu récompenser cette association.

La gente féminine reste à l’honneur avec Sarah Caron et son projet de reportage sur les femmes pachtounes au Pakistan. Elle se voit décerner le prix Canon de la femme photojournaliste.

Le couvent des minimes est un lieu magique pour ces expositions…

Parmi les prix hors Visa d’or, le Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik revient à Sebastián Liste (Getty Images) pour son travail sur les habitants d’une chocolaterie abandonnée du centre de Salvador de Bahia, au Brésil.

La Bourse Getty Images for Editorial Photography, récompense elle, Bharat Choudhary (Le silence des autres), Sebastián Liste, (Le Far Westbrésilien), Paolo Marchetti, (Le réveil du fascisme européen) et Kosuke Okahara,(Fukushima, extraits). La crise économique s’étant un peu invité au festival, la Bourse Pierre & Alexandra Boulat a été remise à Maciek Nabrdalik pour son projet sur les migrations économiques en Europe.

VISA pour l’image 2012

Coup de coeur de FOTOPASSION, le prix France24-RFI du Webdocumentaire a été décerné à « Défense d’Afficher« , un webdocumentaire sur le phénomène du street art dans huit villes du monde, réalisé par Jeanne Thibord, Sidonie Garnier et François Le Gall.

Pour conclure le palmarès, les Prix ANI/PixPalace et la Bourse Ian Parry ont consacré Misha Friedman, (Mourir de la tuberculose en ex-Union Soviétique) et à Adrian Fussel, (Mon nom est victoire). Notez que le jury a accordé une mention spéciale du jury à Marcelo Pérez del Carpio et ses félicitations à Hilde Mescis Kleven.

ATTENTION : le festival se poursuit toute cette semaine et le week-end qui vient : Voir le site et les exposition du festival VISA pour l’image.

La semaine du 17 au 21 septembre étant consacré au secteur de l’éducation.

Autres articles intéressants

A propos de l auteur

Profil de l auteur non disponible
Pas de commentaire pour le post “Visa d’Or 2012”

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.